« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

mardi 22 décembre 2009

Vous savez comment on dit Burqua en Breton ?

 

26 commentaires:

SNalternance a dit…

De Malika Sorel

“Ce n’est pas tant le contenu de notre identité nationale qui préoccupe les Français ; ils savent en effet très bien ce qu’« être Français » signifie, et ce que « nation française » signifie. Ce qui les angoisse au plus haut point, c’est le devenir de cette identité quand leur socle de valeurs fondamentales se trouve de plus en plus contesté. Un peuple peut-il continuer d’exister si ses fondations sont démantelées ? L’identité nationale est un sujet majeur pour notre pays.

Puisque Goethe nous enseigne que tout ce qui est sage a déjà été pensé et que l’important est d’y penser à nouveau, faisons appel à Ernest Renan pour éclairer notre réflexion sur cette question qui concerne la nation française. Ernest Renan a identifié un certain nombre de conditions essentielles pour continuer d’exister en tant que nation : la fusion des populations ; le nécessaire oubli des pages sombres de l’histoire ; la possession en commun d’un riche legs de souvenirs ; le désir de vivre ensemble ; la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis ; le partage d’un long passé d’efforts, de sacrifices et de dévouements ; le culte des ancêtres, de tous le plus légitime…”

Vous retrouverez l’intégralité de l’article à partir de son blog
"le Puzzle de l'intégration" sur la liste de droite.

SNalternance a dit…

Malika Sorel toujours :

"Au lieu de rassembler les citoyens autour d’un idéal commun qui puise sa source dans l’identité du peuple français, nous avons érigé le différentialisme au rang de politique publique et l’avons mis en œuvre en tous lieux, à commencer par l’école. Ainsi, l’école a cessé d’être un lieu privilégié d’intégration et d’adhésion au projet collectif. À un moment de notre histoire où il devenait indispensable de semer, au plus vite, les graines de l’unité en transmettant, à tous, les règles du bien-vivre ensemble de notre société, nous avons opté pour le culte de la différence. Or, les normes collectives ne sont que la traduction de la culture du peuple français. C’est pourquoi nous assistons désormais, impuissants, à un choc de normes.

Au lieu de veiller à l’indivisibilité du peuple français, nous avons glorifié l’avènement d’un peuple qui serait multiculturel, célébrant ainsi, sans même en mesurer les conséquences, l’avènement de plusieurs peuples sur un même territoire. Nous avons vu les « accommodements déraisonnables » gagner toujours plus de terrain, à l’école, dans l’entreprise, dans l’armée et dans tous les lieux qui avaient pourtant vocation à constituer des espaces de socialisation. Beaucoup, ignorant la réalité du bien-vivre ensemble de la société française, se sont alors présentés portant en bandoulière leurs propres revendications pour s’affranchir des règles (parfois tacites) de notre société. La satisfaction de ces demandes de contournement de nos règles entraînera leur prolifération jusqu’à ce que la cohabitation harmonieuse ne soit plus possible."

mafalda a dit…

cher Jean-Louis,
vous vous radicalisez. Par l'entremise des mots de Malika Sorel, Comment accuser l'école de tous les maux? On a dévolu à l'école des missions que la société ne peut plus tenir. Les enseignants, conscients de ce nouveau rôle, tentent de faire le maximum avec le peu de moyens alloués. Jamais le service public d'éducation n'a subi un tel démantèlement depuis l'arrivée de Notre Seigneurie au pouvoir,la formation des enseignants est maintenant pilonnée.
Je n'ai pas le niveau de réflexion, ni le recul de Malika Sorel, mais quel contrat social, notre société offre-t-elle aux nouveaux arrivants ou à ceux qui sont déjà depuis plusieurs années sur notre sol? Quand le racisme et la xénophobie sont banalisés par les plus hauts représentants de l'Etat, nous ne leur offrons que la peur, l'exclusion, le repli sur soi

SNalternance a dit…

Ma chère Mafalda,

Ravi de vous lire à nouveau, mais dans la citation que j'ai faite, Malika Sorel ne fait que constater que "l’école a cessé d’être un lieu privilégié d’intégration et d’adhésion au projet collectif" Elle n'accuse pas l'école pensée comme institution, mais constate, qu'à l'égale d'autres, l'école n'est plus ce lieu de fusion d'un peuple indivisible. (état plus rêvé que réel mais but affiché)

Pour ma part, je crois que le problème qui nous est posé provient bien du refus d'une partie de l'immigration de se fondre dans le peuple français.
Ce n'est pas une origine ethnique, nationale ou religieuse qui est en cause, mais le fait que certains au nom de leur ethnie, ou de leur foi, etc. refusent de s'intégrer au peuple français et tendent à donner une pratique collective à cette affirmation, à ce refus;
Cette intégration est un processus réciproque dont les accueillants sortent aussi changés ; nous ne sommes plus le peuple de 1914!

Je pense que c'est justement au peuple français que la politique de ses dirigeants n'offrent plus que le repli et la peur !

Vous avez raison sur un point je passe lentement mais surement de l'indifférence religieuse tolérante à l'athéisme tendance laïcité à zéro tolérance. Voyez d'ailleurs le changement de mon en tête.

Zébulongrippé a dit…

Puisque le temps est à la radicalisation (xénophobie sous prétexte d'identité nazionale), moi je vais faire dans la misogynie ce soir : je propose que le prochain texte de Loi sur la Burqua autorise les moches à la porter.

Voilà voilà. Je me recouche et joyeuse grippe à tous.

Zébulon a dit…

Vous parlez d'école, d'éducation, etc... C'est bien beau de parler de tout ça. Je viens de voir sur la grille télé que je ne regarderai pas ce soir qu'une chaine diffuse un spectacle d'un grand ami de Nicolas, votre idole, celui pour qui vous vibrez.
Ce spectacle s'intitule "Bigard bourre Bercy". Joli non ? C'est imagé et c'est de l'éducation pour nos jeunes ça non ?

C'est ça votre identité nazionale soutenue par votre grand chef ? Eh bien si c'est ça, cher Jean-Louis, je ne suis pas de la même France que vous. Vous pouvez même m'expulser où vous voudrez ça m'ira très bien. Plus loin ce sera mieux ça sera. Je vous laisserai avec les amis de votre idole des vieux cathos de droite tendance villiériste sur les bords (quand ça les dépasse pas).

Si vous me dites que Sarko premier (qui va à machinland pour officialiser de manière officieuse qu'il couche avec Carla jaunie) n'est pas responsable de ce que produisent ses amis débiles mentaux, laissez-moi vous dire qu'en tout cas Votre Nicolas chéri, bien qu'accouplé avec la Bruni, n'a rien à apprendre à quiconque de ce que peuvent être les valeurs, non pas de la France, mais les valeurs tout court.

Et je ne vous parle même pas de Bessonsonfroc ou de son ami le bon à rien Hortefeuxvrailaid.

J'aurais honte à votre place de parler identité ou valeur et encore plus éducation tout en soutenant ce président des plus nuls qui n'ait jamais existé.

C'est mon avis, mais je le partage.

mafalda a dit…

encore une fois cher Jean Louis, nous ne définissons pas les choses de la même façon. Comme il peut y avoir différentes acceptions de la foi, il y a différentes acceptions de l'athéisme. Pour moi, l'athéisme est le refus de toute religion car elle annihile l'Homme (et surtout la femme) et l'empêche de jouir des plaisirs de la vie, une vision un peu hédoniste en somme. Je ne crois pas qu'on puisse justifier la stigmatisation de toute une communauté en brandissant le glaive de l'athéisme mais comme d'habitude, je dois un peu raccourcir votre pensée

Zébulonguerri a dit…

Puisque ce soir c'est Noël et qu'à Noël de jolis chants nous viennent à la bouche, je vous offre ces quelques paroles d'une belle chanson écrite et enregistrée par un bon ami à moi (Monsieur PYL) juste avant la présidentielle c'est à dire quand le petit Besson a retourné sa veste :

Comme elle est belle ma France,
Comme elle est blanche,
comme elle est franche,
Comme elle « travail famille patrie »,
Comme elle est banlieue sans souci,

Comme elle est belle ma France,
Comme elle est non – assistanat,
Elle est Johnny et Laetitia,
Elle est médusée média,

Comme elle est belle ma France,
Elle est caméra d’surveillance,
Elle est « un bon coup d’pied dans l’tas
Parce que là vraiment ça va pas »,

Comme elle est belle ma France,
Comme elle est facho mais pas trop,
Elle est Ségo point trop n’en faut,
Et Bolloré, les doigts dans l’nez,

Comme elle est belle ma France,
« Il est temps d’se remettre au pas »,
Elle double son pouvoir d’achat,
Elle fête la Saint Nicolas,

Comme elle est belle ma France,
Elle est sécurité sociale,
Elle est minimum syndical,
Elle est souriante et amicale,

Comme elle est belle ma France,
Comme elle n’est pas coupée en deux,
Elle est un fonctionnaire sur deux,
Comme elle est patron généreux,

Comme elle est belle ma France,
Elle est l’ami des USA,
Elle va baisser sa TVA,
Elle va bosser comme un chinois,

Comme elle est belle ma France,
En retard, elle prend de l’avance,
Elle est des paires de baffes qui s’perdent,
Elle chante les pieds dans la merde,

Comme elle est belle ma France,
La France des bleus, la France des vieux,
Mireille Matthieu au diapason,
La canicule avait du bon,

Comme elle est belle ma France,
Comme elle me r’garde, comme elle m’évite,
Et comme elle n’aime pas soixante huit,
Comme je n’sais même pas où j’habite,

Comme elle est belle ma France,
Comme elle est droite, comme elle est dure,
Comme elle est bien montée pour sûr,
On va s’la prendre en pleine figure,

Comme elle est belle ma France,
Elle est modèle anglo-saxon,
Comme elle connaît bien la chanson,
Elle est marseillaise au balcon,

Comme elle est belle ma France,
Mais comme elle n’est pas née d’hier,
Elle est baron Sellières,
Elle est magnat d’affaires,

Comme elle est belle ma France,
Comme elle est Jaurès, elle est Blum,
Chacun pour son petit bonhum,
Elle est en grève du service room,

Comme elle est belle ma France,
Faut voir comme elle feint l’ignorance :
« ben, moi tu sais la politique »,
Elle est réchauffement climatique,

Comme elle est belle ma France,
Elle est sous-marin nucléaire,
Double U Bush et Tony Blair,
Finira-t-elle six pieds sous terre ?

Comme elle est belle ma France,
Elle est retraite échelonnée,
Elle est meeting improvisé,
Elle est les régions sillonnées,

Comme elle est belle ma France,
Elle vote utile quand ça l’arrange,
Elle a tout l’temps peur qu’on la mange,
Et pis faut pas qu’on la dérange !!!

Comme elle est belle ma France,
Elle est 4*4 qui roule en ville,
Elle est EPR inutile,
Elle se prépare un Tchernobyl,

Comme elle est belle ma France,
Elle est catholique cathodique,
Elle est un rêve que l’on fabrique,
Les yeux tournés vers l’Amérique,

Comme elle est belle ma France,
Comme elle est islamisation,
Comme elle est désinformation,
Elle est délocalisation,

Comme elle est belle ma France,
Comme il lui faut le haut débit,
Comme il lui faut manger des fruits,
Comme elle écoute bien c’qu’on lui dit,

Comme elle est belle ma France,
Elle croit encore qu’elle peut changer,
Comme elle est con continuité,
C’est à la pompe qu’on l’a pompée,

Comme elle est belle ma France,
Et comme je ne suis rien du tout,
Les cheveux longs et le poil roux,
De tout c’que j’lui dis, elle s’en fout…

Comme elle est belle ma France…
Comme elle est belle ma France…
Comme elle est belle ma France…
Comme elle est belle ma France…
Comme elle est belle…

SNalternance a dit…

Mafalda,

Votre vision de l'athéisme me va bien mais , je suis incorrigible, j'y ajouterais quelques préoccupations morales nécessaires à la vie collective dont il ne faut en aucun cas laisser les religieux monothéistes s'arroger le monopole alors qu'elles étaient là avant eux (les philosophes grecs ou chinois) et qu'elles seront là après eux

SNalternance a dit…

Zébulon

Ravi de vous savoir guéri ; j'aime bien votre petit chanson dans laquelle chacun peut trouver ce qu'il y amène.

Mais actuellement je suis plutôt entre "petit papa Noël" et "mon beau sapin" !

Zébulon a dit…

Jean-Louis,

Si vous voulez la musique qui va avec n'hésitez pas à me la demander!

Zébulon a dit…

Si vous préférez papa noël alors je vous offre ce joli chant pour ce soir jean-louis :

http://www.dailymotion.com/video/x3lwcu_clip-didier-super-petit-papa-chinoi_fun

Ne me remerciez-pas, c'est avec plaisir.

mafalda a dit…

la blague de Noël:
http://www.marianne2.fr/La-bonne-blague-Hortefeux-prime-pour-son-combat-contre-le-racisme_a183154.html

SNalternance a dit…

Mafalda,

Ne vous seriez-vous pas pris les pieds dans le tapis ?
C'est tout à fait excusable dans les circonstances présentes ; pour ma part j'avais acheté un excellent Pessac-Leognan avant ma rencontre avec un mur ; je l'ai bu ce jour, mais j'apporte, depuis, une attention toute particulière à tout ce qui traîne !
Joyeux Noël !

SNalternance a dit…

Mafalda,

Je précise ce que j'ai dit plus haut sur l'athéisme car à la relecture je me suis aperçu que je n'étais pas assez clair :
"... j'y ajouterais quelques préoccupations morales, nécessaires à la vie collective et individuelle, dont il ne faut en aucun cas laisser les religieux monothéistes s'arroger le monopole alors qu'elles, par les philosophes grecs ou chinois, étaient là avant eux et...."

Par ailleurs, mon sens de la laïcité ne m'empêche pas du tout de reconnaître les racines catholiques essentiellement , réformées aussi, de la France.

Noël est Noël, nom de dieu!

mafalda a dit…

joyeux Noël à vous aussi
non, je ne me suis pas pris les pieds dans le tapis malgré quelques bulles et beaucoup trop de chocolats, par cet article de Marianne, je vous donnais juste des nouvelles de votre ami ou comment l'intolérance est en connivence avec l'intolérance!
L'athéisme doit respecter la foi si elle n'entrave pas les libertés individuelles et collectives. Mais je suis peut-être trop tolérante ou vous ne l'êtes plus assez

SNalternance a dit…

J'ai pas pris de bulles car je les réserves pour la semaine prochaine mais pour le chocolat, j'ai satisfait ma gourmandise.

Je respecte les croyants et les laisse vaquer tranquillement aux manifestations de leur culte, cimetière inclus, si vous voyez ce que je veux dire, mais je ne saurais témoigner la même mansuétude à l'égard des religions stricto censu!

SNalternance a dit…

Une petite chanson

http://www.youtube.com/watch?v=eYEnYSp_9nY&feature=player_embedded

SNalternance a dit…

Minuit chrétiens

Minuit  ! Chrétiens, c’est l’heure solennelle
Où l’homme Dieu descendit jusqu’à nous,
Pour effacer la tache originelle
Et de son Père arrêter le courroux :
Le monde entier tressaille d’espérance
À cette nuit qui lui donne un Sauveur
Peuple, à genoux attends ta délivrance,
Noël  ! Noël  ! Voici le Rédempteur  !
Noël  ! Noël  ! Voici le Rédempteur  !

Chant très tendance dans les églises françaises en 1943 ;
Vous avez trouvé pourquoi ?!

Ach ! l'ibentidé nazionalle

SNalternance a dit…

Mais je préfere :

entre le bœuf et l'âne gris
http://www.youtube.com/watch?v=IJ6S71bAqY0&NR=1

ou bien les anges dans nos campagnes

Zébulon a dit…

Mafalda et Jean-Louis,


Je vous laisse deux jours et voilà...vous racontez n'importe quoi... y en a une qui boit des bulles, l'autre se remplit de chocolats ... ça chante n'importe quoi et ça cause allemand ...

Z'avez pas fait d'enfants j'espère quand j'étais pas là ???? !!!!

mafalda a dit…

mais non cher Zébulon, je vous laisse à votre idylle UMPS...

Zébulon a dit…

Mafalda

Excusez-moi, une nouvelle fois je tiens à vous dire une petite chose : je crois bien que le premier à avoir parlé de UMPS était Jean-Marie Le Pen.
Son propos visait à mettre dans le même panier l'ensemble des politiques de droite et de gauche en usant de cet artifice.

Je vous rassure chère Mafalda, loin de moi de penser que vous êtes frontiste. Ceci étant, j'en reviens à ce que j'ai pu dire dans un autre commentaire et qui je crois ne vous avait que peu plu : je constate que certaines extrêmes se rejoignent....au moins dans leurs propos, dans les amalgames qu'elles font, dans leur communication en général.

Bien à vous.

mafalda a dit…

et non cher Zébulon, je suis plus pétasse que frontiste, j'ai trouvé cette expression UMPS dans le dernier "ELLE" et je n'en ai pas vérifié la paternité! promis, chef de la bien-pensance, je vérifierai chaque mot de mes posts

SNalternance a dit…

Mafalda,

Vous n'écoutez pas les intervenants du Modem pendant le conseil ;
M. Diat, à qui, par ailleurs, je dois beaucoup, avait employé cette expression lors d'une longue intervention en 2008 me semble-t-il !

J'avais d'ailleurs été surpris de cet emploi très typé ; il est vrai que PS et UMP ont quelque chose en commun : ce sont des partis qui gouvernent le pays et ses collectivités ; pas les autres formations qui en sont toutes jalouses!

SNalternance a dit…

PSST, Mafalda, pétasse ne vous convient pas du tout !
Vous avez pas un autre mot à proposer?