« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

mercredi 9 décembre 2009

L'identité francaise : contribution de Nicolas Sarkozy

Notre président a dit quelque chose de très important dans la tribune publiée par Le Monde, dans son édition datée du 9 décembre dont vous trouverez le texte intégral sur notre site; Vous pouvez réagir en cliquant sur commentaires ci-dessous.
La dernière phrase de cette contribution du président me paraît essentielle pour définir l'identité française :
"Chrétien, juif ou musulman, homme de foi, quelle que soit sa foi, croyant, quelle que soit sa croyance, chacun doit savoir se garder de toute ostentation et de toute provocation et, conscient de la chance qu'il a de vivre sur une terre de liberté, doit pratiquer son culte avec l'humble discrétion qui témoigne non de la tiédeur de ses convictions mais du respect fraternel qu'il éprouve vis-à-vis de celui qui ne pense pas comme lui, avec lequel il veut vivre."
 
 

28 commentaires:

mafalda a dit…

cher Jean-Louis,

la contribution de son excellence NS, ne traite que de la religion, je ne pense pas qu'on puisse réduire l'identité française à cela. Enfin nous sommes malheureusement habitués à ses amalgames dangereux: rappelons-nous le discours de Latran qui mettait en avant les "valeurs" de l'homme de religion par rapport aux hussards noirs de la république.Stigmatiser une communauté en leur demandant d'avoir une religion discrète est le but recherché pour grapiller des voix aux prochaines élections. Quelle vision de lla République et de la laïcité tente-t-il de nous imposer?

Zébulon a dit…

Et alors? Qu'y a-t-il de si novateur dans ces propos ? Il vient d'inventer la laïcité notre cher Président ? Décidément, si Nico n'existait pas il faudrait l'inventer...

SNalternance a dit…

Les 2 réactions de Mafalda et Zébulon initialement postés sur 2 fils différents car j'ai eu de gros dysfonctionnements hier, se répondent;
Le président, Mafalda, ramène contrairement à ce qu'avait cru certains, la religion à la sphère privée ! il demande aux croyants de ne pas afficher leur croyance. Une des bases de l'identité française se voit ainsi clairement affirmée et je m'en félicite!

mafalda a dit…

cher Jean-Louis,

je pense que vous vous leurrez: sous ses apparences rassembleuses aux accents gaullistes autour de la laïcité ,je sens pointer plutôt des accents pétainistes mais je fais peut-être de l'exégèse. De nombreux intellectuels et citoyens demandent la suppression du ministère de l'identité nationale et de l'immigration. Allez-vous participer au débat organisé par les sbires de Besson lundi après-midi à la fac de Gavy?

SNalternance a dit…

Chère Mafalda,

Vous m'apprenez l'existence d'un débat samedi AM à Gavy, mais je n'ai que survolé la presse ces temps-ci!

Quels en sont les organisateurs, l'horaire, le lieu exact ?
Est - ce ouvert à tous ?

mafalda a dit…

non, samedi après-midi c'est la manif "du bruit pour Copenhague" le débat sur l'identité,c'est lundi après-midi à 14h ou 14h30 à l'amphi principal de la fac de Gavy et c'est ouvert à tout le monde à moins qu'ils ne fassent un contrôle au faciès ou à la bien-pensance sarkosyenne à l'entrée

SNalternance a dit…

Au faciès, j'ai ma chance, à la bien-pensance sarkosyenne, comme vous dites, c'est selon : si la vérification est confié à grinepisse ou WWF, je suis foutu !

Je crains de toute façon être hors sujet : je ne crois pas que l'identité française tienne à des valeurs ou à des projets politiques mais simplement à des comportements comme d'ailleurs vient de le rappeler NS
" pratiquer son culte avec une humble discrétion" est l'un d'entre eux ; il y en a beaucoup d'autres !

Adhoc a dit…

J'ai écouté l'autre jour un chroniqueur de l'émission du Fou du Roi de Stéphane Bern sur France Inter, dénoncer le chef de l'Etat parce qu'il dit que "chacun doit savoir se garder de toute ostentation et de toute provocation" et qu'il a maintes fois fait le signe de croix à certaines cérémonies lorsqu'il était ministre de l'Intérieur. C'est là qu'on voit à quel point on peut être de mauvaise foi quand on veut absolument détruire Sarko ! Il n'y a ni ostentation ni provocation quand on participe à une cérémonie dans un lieu de culte ! C'est dans la sphère publique que ce genre de comportement est condamnable et "l'humble discrétion" évoquée par le président correspond parfaitement à l'exercice du culte dans les lieux faits pour cela.
Je suis autrement plus choqué par l'ostentation et la provocation exercées par de nouveaux obsédés du culte : ceux de l'Axe !Le "Cascino de Pornichet", c'est l'identité nazairienne qui est remise en jeu !Il faut dénoncer l'obscénité de la religion pornichéto-nazairienne et exiger avec force "l'humble discrétion" qui s'impose avant la désignation des candidats aux régionales !

SNalternance a dit…

Merci, chère Mafalda, d'avoir attiré mon attention sur le débat organisé lundi ;
Je ne pourrais en être car je suis attendu à 14 h pétantes au CHU à Nantes pour contrôle des résultats de l'opération de mon œil suite à l'accident que vous savez.

mafalda a dit…

le sous-préfet a reculé le débat à 18h, bon courage pour votre oeil!

Zébulontempshiersoir a dit…

Bonjour!!!!!!!!!!
Je vous ai manqué ? non...bon. ok. Je suis passé dans un tunnel boulot qui m'a écarté quelques temps (deux jours entiers en fait...) de ces petites discussions entre gens civilisés (enfin, moi surtout!).

Je suis assez d'accord avec Mafalda (comme quoi tout arrive!). Comment se fait-il qu'en partant d'un débat sur l'identité nazionale (qui n'a aucun intérêt par ailleurs, et là je rejoins adhoc qui s'inquiète plus à juste titre de l'axe porn-ichétain) on débouche au bout de cinq minutes sur des questions de religion ? Mais on s'en branle !!!!!! désolé. Non, sans rire, on peut pas mettre un peu les religions dans une petite boite bien fermée à clé et qu'on n'en parle pas à tout bout de champ ? Y a pas mieux que les religions pour développer les haines. Pas besoin de remonter à Jésus (il a existé au fait celui là?) pour le constater. Rien que le cas de la Serbie est exemplaire.
Alors pourquoi toujours et encore parler de ça. Je croyais que c'était une histoire privée ? Pourquoi en faire un débat public à chaque occasion ? On a la laïcité, on est tous pour, donc arrêtez un peu...

SNalternance a dit…

Zébulon, je partage votre point de vue sur les religions ; c'est justement là un point fort de l'identité française et peu partagé !
Ce point étant bien admis, on peut passer à d'autres :
Sans plagier Cantona, l'identité française se compose de, au minima, une certaine méfiance envers les dirigeants publics et privés mais aussi même d'une défiance entre concitoyens ; la France est une société de défiance!
on peut aussi considérer l'égalitarisme ou la sensibilité sociale dans toutes ses dimensions.
là aussi , nous avons souvent des attitudes ou comportements qui nous sont propres ;
mais surtout la relation femmes-hommes , au delà de cas justement ressenti comme anormaux, est aussi une singularité de notre identité: jusqu'à aujourd'hui et depuis longtemps les femmes sont libres de leur choix amoureux, professionnels ou esthétiques ...

SNalternance a dit…

Oui, Zébulon, vous nous avez manqué!

La Laïcité est celle de l'état et de ses démembrements; c'est un position de défense de l'état et de ses dirigeants contre l'église catholique d'abord, puis, par extension, toute forme d'organisation religieuse ; cela veut dire que l'état, les communes etc. fonctionne sans avoir à tenir compte de règles religieuses.
Par ailleurs les citoyens sont libres de leur participation au culte qui leur sied mais dans une humble discrétion ; Cela n'est pas la laïcité, mais un marqueur de l'identité française qui n'est prévu par aucune loi ; c'est un comportement que les français veulent voir suivre par tous sur le territoire national.
De même, sauf au moment de carnaval nous souhaitons voir le visage de nos voisins et des passants;
De la même manière, tout français même membre de l'UMP, a été surpris que les préfets soit les animateurs du débat en question (des organisateurs prudents peut être)
On continue ?

mafalda a dit…

cher Jean-Louis,
ce que vous dites à propos de la relation hommes-femmes et de la liberté des femmes me semble erroné. La France a été un des derniers pays européens à accorder le droit de vote aux femmes, je ne vous parle pas de la représentativité des femmes au parlement ou dans les dirigeants des grandes entreprises, parce que là, il y encore du boulot. Depuis que la droite est au pouvoir, nous observons même un recul global des droits des femmes et ce n'est pas en faisant alliance avec des traditionnalistes comme De Villiers que cela va s'arranger!!!Je ne vais pas vous sortir tout l'argumentaire féministe, nous parlions du débat inutile sur l'identité nationale. Je ne sais pas qui va se déplacer à ce débat, peu de contradicteurs surement car sachez que toutes les organisations anti-racistes ou autour des droits humains ont décidé de ne pas y participer. Quant au fait que ce soit les préfets qui organisent ces débats, cela ne m'a pas étonné car nous sommes toujours avec ce gouvernement en pleine confusion des genres et des rôles!
ps: pourquoi ai-je toujours une petite poubelle à la fin de mes posts? c'est la poubelle gauche?

SNalternance a dit…

1) La petite poubelle permet de supprimer le commentaire ; je ne sais si cette commande est efficace chez toi ?
2) Ah les militantes ! Je ne parlais pas des libertés publiques mais du comportement social. Le regard des observateurs étrangers montre dés le 18° la différence française.
Ceci dit, sans anachronisme, le poids des femmes dans la vie politique et celle des affaires fût, en France, très éloignée de ce que pouvait faire croire la loi salique.
Mais bon nous parlons de la société actuelle !

Quand aux préfets qu'ils organisent les débats passent encore mais qu'ils les animent ...
Il est fabuleux qu'il ne ce soit trouvé personne pour le faire comprendre en haut lieu!

3) que les professionnels de la contestation haineuse soient absents de ces débats est une bonne chose dont je me réjouis ; les présents pourront donc exprimer dans le calme ce qu'ils ont à dire sur un sujet central : A tort ou à raison le peuple français veut , pas souhaite, veut que ses invités lorsqu'ils restent, se comportent au quotidien comme lui

mafalda a dit…

cher Jean Louis,
promis je ne m'énerve pas mais je pense que les professionnels de la haine sont plutôt du côté du gouvernement, Besson,Hortefeux, Guaino toujours dans l'ombre....

SNalternance a dit…

C'est bien, Mafalda, de conserver son sang froid.
Nous, nous entendons, presque quotidiennement, à la radio sur les télés, voir lors du conseil municipal, des propos mensongers et haineux à l'égard du président Sarkozy et de sa politique ; nous supportons poliment une remise en cause permanente de sa légitimité démocratique qui n'a pas le moindre fondement alors que nous respectons poliment par exemple M. Batteux qui lui n'a bénéficié que de 40% des suffrages de 52% des électeurs. QUI des 2 a été élu le plus démocratiquement ?

Nous supportons en permanence, car la droite est, elle, respectueuse de la liberté de penser et de communiquer, l'agitation de groupes qui ne représentent que leurs rares membres et se permettent de troubler le fonctionnement de l'appareil d'état et des services publics nécessaires à des millions de français.
Cela fait aussi parti de l'identité française : la capacité à supporter, sans s'énerver, les trublions ;

SNalternance a dit…

Parler de l'identité française serait interdit par quelques groupements gauchos et les bien pensants parisiens, mais il serait normal de soutenir le combat , plus ou moins violent, voire à l'opposé tout à fait pacifique, des Basques, Catalans, Écossais, Flamands, Bretons, Groenlandais, etc. pour ne parler que de l'UE.

Ces hommes et ces femmes sont tous persuadés qu' existe une identité basque, catalane, écossaise, flamande, bretonne, groenlandaise, etc..
Sans parler des îles Féroé ; l'identité Féringienne cela existe! il faut manger une fois par an du globicéphale fraichement tué (Miam!)
Les corses , j'ai oublié les corses ; ça existe pas , peut être l'identité corse ? ( au sein de l'identité de notre grande nation bien sur!)
Je ne pense pas à leur sens très particulier de l'ordre public qui fait que dans un des département français qui compte le plus, en % de la population , d'immigrés du Maghreb, l'issue du match Algérie Égypte ne semble pas avoir entraîné de problème au drapeau français sur les bâtiments municipaux ;
Je pense à une caractéristique très forte de l'identité corse : l'hospitalité;
Les invités respectent leurs hôtes dans toutes ses caractéristiques identitaires ;
C'est pas beau ça !
(psitt ! Que les galiciens, les andalous, les siciliens, les valdotains, et tous les autres ne m'en veulent pas, j'ai essayé d'être concis)
Aie aie !
J'ai oublié les Vellaves, là mon sort est funeste, je vais être déshérité.

mafalda a dit…

oh Jean-Louis,
ne victimisez pas la droite en butte aux vilains gauchos...
de mauvaise humeur? vos retrouvailles avec l'axe au dîner de Campbon se sont mal déroulées?

Zébulon a dit…

Jean-Louis, une petite remarque :

Contrairement à ce que vous dîtes, ce n'est pas parce que le Maire actuel n'a été élu qu'avec 40% qu'il n'a pas été élu démocratiquement ou moins que d'autres. Il a juste fait un (très) mauvais score ! Ou si vous dîtes cela, que dire de votre élection à vous et à vos deux désaxés ?

Deuxième remarque : l'organisation de ces débats par les Préfets n'est pas une première je crois sous l'ère Sarkozy. Je me rappelle de réunions organisées de la sorte par le préfet dans les quartiers ouest de la ville. L'Etat était arrivé avec un powerpoint pourri à la gloire de la politique de la ville de Fadela. Manque de bol, à part des techniciens convoqués et des élus locaux, il n'y avait pas un habitant dans la salle. Il était d'ailleurs question d'un rapport et de décisions qui devaient suivre ces manifestations organisées dans tous les départements... On n'a rien vu venir. C'était...c'était quand déjà ? Ah oui !! juste avant les élections municipales ! Marrant non ?

Souvenez-vous aussi du cinoche de chère Dame Boutin qui, pour parler Logement, avait déplacé sans grand bureau de ministre dans la salle du conseil pour écouter les vrais gens (triés sur le volet le matin même à Agora par les conseillers de Dame anti-pacs et par les fonctionnaires de la pref). Une jolie manifestation là encore organisées et animée par l'Etat. Ici encore, on ne sait pas du tout en quoi la Loi qu'elle a pondu dans la foulée (réunions locales en septembre et présentation de la Loi en octobre!!) reprenait une once de ces débats totalement dirigés.

Donc le débat organisé par l'ump sur l'identité nazionale n'a rien d'étonnant, ni sur le fond, ni sur la forme. On utilise les moyens de l'Etat pour l'organisation d'un évènement partisan et électoraliste. Vous pourrez me dire le contraire sur tous les tons je ne vous croirai jamais cher Jean-Louis. Prendre les gens pour des cons a des limites.

SNalternance a dit…

Mafalda,

La réunion de Campbon a été une réussite ; Béchu est péchu, c'est bien agréable !
Je n'ai pas dialogué avec les membres de l'axe auto-exilés sur une table vers l'entrée sauf Belliot ravi d'être coincé à la table d'honneur entre votre serviteur, une agréable adjointe du maire de Savenay, Isabelle Guiheneuf, et le premier adjoint du "Petit-Auverné ".
Je suis donc de très bonne humeur voir même légèrement ravi!

Mafalda, vous me décevez : je ne m'attendais pas à ce que vous réagissiez sur la Corse, sujet explosif, mais je m'attendais à une ferme réaction sur les mœurs féringiennes et la complicité que représentait le Miam !

SNalternance a dit…

Zébulon, en réponse à votre première remarque, ma réflexion portait sur la mise en cause permanente de la légitimité démocratique de l'élection de NS et non sur la régularité ou la légalité de l'élection de M.Batteux ou de nous même!
M. Batteux ou moi-même ne pouvons prétendre être aussi légitime dans la représentation de la population que NS et Royale à la lecture des résultats dont la participation sur ce même territoire communal.

Deuxième remarque : l'organisation de ces débats par les Préfets n'est pas une première, dites vous. Les 2 exemples que vous donnez n'avaient pas du tout la même portée générale : je ne connais pas bien le premier cas mais il s'agissait de recueillir l'avis des concernés sur une politique précise de l'État. Tout faux déjà , je suis bien d'accord avec vous ; ce type de consultation supposerait que l'autorité est préalablement agi pour faire surgir dans la population des ces quartiers de vrais porteurs du sentiment collectifs; personne ne le désire en France ; on fait même tout pour l'empêcher;
La visite de Mme Boutin relève de l'ancien cérémonial des visites du roi à ses braves sujets.
J'adore ! les ministres viennent dans ma petite ville. Surtout lorsque la navale n'en est pas le sujet réducteur même si représentatif.
Pour moi, le débat sur l'identité est l'affaire des français ; Confier à l'administration de l'intérieur un débat, c'est nier une part importante de l'identité française :
Les représentants du gouvernement ne sont pas les représentants du peuple.
Le recueil ainsi organisé n'a aucune légitimité et son sens lui-même m'interroge ; il est douteux que des positions aussi modérées que celle que j'exprime soit comprises ou retenues.
On risque seulement d'exciter la rage froide des français devant le mépris de leur identité que manifeste la classe dirigeante, les gauchos et socialos de toute obédience en tête.

Zébulon, je ne partage pas votre conclusion: ce débat risque fort de nous retomber sur la gueule à nous UMP; le peuple pensant, "comme d'hab, ils causent mais ne font rien!"

Zébulon a dit…

Vous avez bien mangé à campbon ?
A votre place je serais plutôt allé au Cap Bon, nettement plus joli et dépaysant. Là bas, les vagues sont ni bleues ni roses, elles sont pleines d'écumes, de jour ou de nuit, qui tourbillonnent sans cesse et sans que rien ne puisse les arrêter. Prenez un fil et un hameçon et en deux secondes vous pécherez un loup de mer ou une daurade. Là-bas les gens ne se posent pas la question de savoir qui ils sont, ils vivent des petits plaisirs qu'offre la vie, vie bien plus éphémère que ces vagues immortelles qui déferlent de cette Europe qui se ferme sur elle-même.

Ils ne font pas tant de différence entre ceux qui sont de là-bas ou d'ailleurs. Ils vous accueillent avec le sourire et partagent leur repas. Ici, vous accueillez un ... tiens un basque puisque que vous en parlez... et vous pouvez vous retrouvez en taule parce que vous avez omis de lui demander s'il n'a pas d'une manière ou d'une autre soutenu la cause basque.

Parler d'identité nazionale n'a aucun sens si l'on ne se regarde pas à travers les yeux des autres cher Jean-Louis. Cette communication un peu ratée s'appelle du nombrilisme, ce n'est rien d'autre que cela.

PS (désolé!) : vous vous plantez concernant ma première remarque.

SNalternance a dit…

Mon cher Zébulon,

Le touriste, le toubab, se trompe souvent sur la réalité des sentiments que lui porte les populations des pays qui l'accueillent ; cela s'appelle de l'angélisme.

Je vous croyais plus perspicace : vous ne pensez quand même pas que l'excellent vin que vous buvez à l'instant avec votre rôt dominical est du à l'amitié que vous porte marchands de vins et vignerons, et votre boucher ou volailler pour le rôt?

Derrière la façade souriante et la tradition hospitalière, quelque fois se cache la haine et pas seulement dans des pays exotiques et lointains, savez-vous?

Zébulon a dit…

Non mon cher Jean-Louis, sur le cas que je cite je peux vous dire que ce n'est pas de l'angélisme.

Contrée suffisamment loin des parcs à touristes d'anciens et de nouveaux colonisateurs pour que ses autochtones (indigènes diraient vos amis) soient plus sincères que ce que vous en pensez sans les connaître.

Vous aimeriez vivre en Islande, alors laissez-moi préférer l'authenticité du Cap Bon à l'accueil de Campbon !

Anonyme a dit…

Même si ça n'a aucun rapport avec le thème de votre article, je note que vous dites que la réunion de Campbon a été une réussite. Comment se fait-il que j'en ai vu aucun écho dans la presse ?

SNalternance a dit…

Il s'agissait d'une réunion privée sur réservation ouverte aux membres de l'UMP et leur amis autour de nos dirigeants départementaux, de Béchu et bien sur de Jean François Arthur, organisateur et animateur pour lequel c'est indéniablement une belle réussite.

Zébulon a dit…

Moi aussi j'ai fait une réunion privée chez moi hier soir. Y avait 10 000 personnes dont le pape, Jean-Marie Bigard, Nicolas Sarkozy et Christian clavier.

C'était aussi une vraie réussite, mais comme c'était privé personne ne le sait et pas possible de le vérifier !

Le truc con c'est que j'ai oublié d'inviter la désaxée et le petit vieux qui traine avec. L'année prochaine je veillerai à les inviter pour les faire profiter de cette petite soirée entre amis de bonne identité.