« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.

- Le droit de l’État est l'opposé de l'état de droit -
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n’est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d’être » (Henri Poincaré)

"Ce qui rend la corruption ou la médiocrité des élites si funeste, c'est la solidarité qui lie entre eux tous leurs membres, corrompus ou non corrompus, dans la défense du prestige commun." Georges Bernanos

Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!
Sourate 17 verset 104: "Nous dîmes aux enfants d'Israël : Habitez cette terre. Puis lorsque la promesse dernière se réalisera ( c'est à dire à la fin des temps) , Nous (Allah) vous ramènerons (en Terre Sainte) en foule mélangée "
Sourate 33 verset 59
"O Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux."

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

lundi 25 février 2019

Par Charles Gave
24 février, 2019 


Réflexions sur un assassinat médiatique.
Ma fille Emmanuelle, avec qui je travaille depuis que nous avons décidés de créer l’Institut des Libertés, a un esprit très vif, la repartie facile (de qui peut-elle tenir cela?) et aime bien aller badiner sur les réseaux sociaux. Il y a quelques mois, elle répond à un post sur Twitter qui titrait « Il y a trop de blancs dans l’intelligence artificielle ». Aussi sec, elle réplique que d’ailleurs, à ce compte là «”il y a trop de noirs en finale du 100 mètres olympiqueet on fait quoi ? ».
Des années auparavant, ayant besoin d’une nounou pour ses deux petites filles, comme elle était mère célibataire, elle embauche une jeune algérienne qui portait juste un petit voile sur les cheveux. Une fois embauchée, la jeune algérienne en question se couvre de voiles de la tête au pied, ce qui n’est guère pratique pour aller chercher des enfants à l’école, faire des démarches administratives ou même jouer au square avec les petites… Et Emmanuelle d’écrire philosophiquement sur sa page Facebook dans une conversation entre mères de famille s’interrogeant sur les modes de garde appropriés « qu’il est impossible d’employer une musulmane et que les Philippines sont beaucoup mieux ».
Tout cela n’a guère d’importance, chacun en conviendra.
Si ce n’est qu’Emmanuelle devient candidate sur la liste des amoureux de la France, ce qui n’était pas très passionnant et n’intéressait personne.
Mais voilà que la maladroite commence à avoir du succès.
On la réclame sur les plateaux de TV, les gens viennent en nombre dans ses réunions publiques, ses passages télévisés sont repris par des milliers ou des dizaines de milliers d’individus, son compte twitter passe à 8000 en peu de temps… ce qui a dû inquiéter le Ministère de la Vérité qui déclencha immédiatement l’action de son bras armé, la Police de la Pensée. (Voir l’encadré à la fin de cet article sur George Orwell)
Et là il me faut raconter une histoire familiale. Dans les années 40, ma mère, dans le Nord de la Syrie avait recueilli un petit faucon tombé du nid et l’élevait tranquillement. Un jour elle le met dehors sur un perchoir. S’ensuit un raffut monstre. Elle ressort précipitamment pour constater que des centaines d’étourneaux piquaient sur le petit faucon pour essayer de le tuer. A mon avis c’est ce qui est en train d’arriver à Emmanuelle.
Et subitement, des tas de journaux commencent à s’intéresser à la famille Gave en général et à Emmanuelle en particulier et découvrent que nous égorgeons un chaton chaque matin et avons été dans le passé de diligents supplétifs de crimes contre l’humanité.
La technique est toujours la même : un premier journal affirme qu’Emmanuelle a écrit qu’il y avait “trop de noirs en finale des jeux olympiques”, ce qui semble indiquer que le racisme rode.
Un second journal, le lendemain ( je ne vois pas comment ce journal  aurait eu le temps de faire des recherches sur des textes de Facebook vieux de quelques années en 24 h… je suppose donc que l’information a été fournie par des gens bien disposés au ministère de la Vérité ou ailleurs) explique qu’Emmanuelle Gave a écrit que « les musulmanes étaient vraiment inemployables. »
Et une télévision le soir annonce en boucle que monsieur Dupont-Aignan s’entoure de candidats racistes ou machistes puisque le père de la candidate a dit dans une émission de télévision qu’il regrettait le temps ou les hommes pouvaient mettre la main aux fesses des femmes (pour ceux qui veulent rire, c’était la dernière minute d’un programme de 35 minutes sur planète 360 qui a été repris 750.000 fois intitulé « Allons-nous vers une guerre civile ? » ), tout cela repris par une radio sérieuse du style France culture en temps utiles.
Et du coup, monsieur Dupont-Aignan, qui a, comme on le dit au Rugby, a des « épaules de serpent » alors que je le croyais courageux, vire Emmanuelle de sa liste. Je ne commenterais pas plus avant cette séparation par souci d’élégance que j’aurai souhaité réciproque.   
Par ailleurs et que cela soit clair de ce jour, ma fille et moi même ne serons pas sur les listes des Amoureux de la France ou tout autre parti que Monsieur Nicolas Dupont-Aignan choisirait de porter. Nous n’aurons aucun contact financier, structurel ou humain  de prés ou de loin une fois les remboursements nécessaires effectués.

Et ni moi ni ma fille ne pouvons rien dire puisque tout cela est vrai dans la lettre et complètement faux dans l’esprit. Et c’est là où je me souviens de la phrase de Richelieu :
« Avec deux lignes d’écriture d’un homme, on peut faire le procès du plus innocent ».
Quand bien même porterions nous plainte, il, faudrait au moins deux ans pour qu’un jugement soit rendu et étant Chrétiens, libéraux, et conservateurs, il est à peu près certain que tout juge sorti de l’école de la magistrature nous condamnerait à coup sûr. Mais nous allons quand même le faire.
Mission accomplie donc, bravo messieurs, une personne valeureuse de plus écartée du jeu politique, la France ne s’en portera que de mieux en mieux.
Le modus operandi est en fait toujours le même :

  1. Si une personne de droite a du talent et un message autre, instruction est donnée (par qui ?)  de tout faire pour la maintenir dans l’obscurité.
  2. Si par hasard elle perce, deux solutions s’offrent : soit on tourne cette personne en ridicule, soit on l’accuse de racisme, de pédophilie, d’antisémitisme, de pro américanisme ou pire encore de sionisme ou à défaut d‘antisémitisme. Le but est que l’individu en question devienne inaudible ou plutôt que l’on puisse justifier de ne JAMAIS l’inviter : ses idées seront irrecevables puisque la personne est raciste et qu’il n’y a pas de fumée sans feu etc.
  3. Dans tous les cas de figure, les représentants de la Droite classique se couchent avec une célérité remarquable, les plus ambitieux allant jusqu’à charger autant qu’ils le peuvent le pauvre bouc émissaire.
  4. Le but final est de forcer la personne à répéter en même temps que tout le monde « Dieu est grand et Macron est son prophète», auquel cas on lui donnera quelques miettes et elle sera admise à psalmodier avec les autres.
  5. En cas de refus, il conviendra de renvoyer ladite personne dans une obscurité dont elle n’aurait jamais dû sortir en utilisant la règle immémoriale : « calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose ».

Le scénario a été appliqué depuis 10 jours avec énormément de professionnalisme à la famille Gave qui en a pris plein la tête pour pas un rond et qui se demande encore ce qui lui est tombé dessus.

Le lecteur va se demander ce que nous allons faire après cet assassinat médiatique et j’ai presque envie de dire avec Rabelais que “nous allons roter, péter un coup” et passer à autre chose tant cela nous importe peu. Se faire traiter de raciste par de la valetaille Mitterrandienne lors d’une émission de télévision honore un homme ou une femme beaucoup plus que de recevoir la légion d’honneur ou de faire partie de l’Académie Française.
Mais une chose doit être claire : nous sommes entrés en politique Emmanuelle et moi, avec l’enthousiasme de bœufs que l’on mène à l’abattoir. Nous l’avons fait parce que nous voulions essayer de « servir » notre pays, comme on disait autrefois, ce qui est insupportable aux gens qui veulent SE servir, comme chacun a pu le constater depuis des années.
Et les lignes précédentes ne veulent en aucun cas dire que nous ne retournerons pas à l’abattoir. Nous avions juste mal choisi notre bouvier.   “Tout le monde peut se tromper,” comme disait le hérisson en descendant de la brosse à cheveux et c’est ce qui est en train de nous arriver.
Mais, que les lecteurs le sachent, notre volonté de combattre est intacte et même renforcée. S’il faut sortir de la tranchée, nous sortirons à nouveau…
Assez de jérémiades sur les malheurs de la famille Gave, passons aux choses sérieuses et plutôt que de se plaindre ou de rechercher des coupables en regardant vers le bas, essayons de faire progresser notre réflexion vers le haut et de réfléchir à ce que cette nouvelle insignifiante d’un assassinat médiatique de gens que personne ne connait veut dire pour notre pays.

Et ici je voudrais faire une remarque : les hommes de Davos qui gouvernent en France aiment à décrire de pays comme la Pologne ou la Hongrie comme des « démocraties illibérales » et par là ils veulent dire que ces pays ne respecteraient pas le Droit Européen (illibérales donc). Mais par contre ils respectent la volonté de leurs peuples puisqu’ils gagnent les élections (démocraties donc).
La question est donc : si ces premiers pays sont des « démocraties illiberales », comment allons-nous appeler des pays qui ne respectent pas la volonté de leurs peuples mais qui respectent un droit établi en dehors du pays par des personnes non-élues ?
Je propose qu’on les appelle des « technocraties coloniales » puisque le pouvoir de Bruxelles est aujourd’hui supérieur à celui de Paris sur bien des sujets régaliens (monnaie, budget, frontières, règlementation du commerce internationale…) et que ce genre de système existait autrefois entre la France et ses colonies. Et c’est bien entendu un tel régime qui sévit en France.
Dans une colonie, le résident général, les media officiels, les élites locales vendus au pouvoir colonisateur mènent des vies très agréables, mais le peuple beaucoup moins.
Et quand le peuple se révolte, il est de bon ton de le faire tabasser durement puisqu’après tout « ces gens-là ne respectent que la force ».
Et quant à se faire protéger par le Droit, il n’en est pas question puisque juges et procureurs sont aux ordres du pouvoir colonial et que le Droit ne s’applique qu’aux colonisateurs, jamais aux colonisés.
Et cette description s’applique parfaitement à la France d’aujourd’hui et pour ceux qui en douteraient je recommande aux lecteurs de lire les articles de Maître Régis de Castelnau sur son site « vue de Droit » ou il décrit en détail les violences policières ainsi que les mesures attentatoires aux libertés individuelles prises par des juges contre les Gilets Jaunes.
Et n’oublions pas les vingt coups de téléphone donnés par le premier ministre à différentes juridictions pour recommander la plus grande sévérité aux juges contre les prévenus de couleur canari (autrefois, ils étaient marrons ou noirs, mais l’idée reste la même). Merveilleux exemple de séparation des pouvoirs qui aurait fait l’admiration de Montesquieu, je n’en doute pas.
Et cerise sur le gâteau, nous avons appris depuis peu que dans la résidence du potentat local, curieusement appelée « En même temps », des choses extraordinaires se sont passées tant les nouveaux résidents avaient l’air pressés de s’enrichir le plus vite possible, mais que là encore la Justice ne passerait pas puisque la question ne sera pas posée
Et comme les media sont à la solde de la métropole et que la concurrence y est dure pour être distingué par le sommet, chacun y rivalise de servilité pour étouffer toute voix dissidente car comme le disait Richelieu (encore lui) « les grands incendies commencent toujours par une petite étincelle… » Faire taire les Gave, c’était peut-être empêcher l’étincelle…
Mais des étincelles, il y en aura d’autres…beaucoup d’autres.



Addendum: Relire 1984 de George Orwell
La situation en France et un peu partout dans le monde ressemble de plus en plus à celle qui est décrite dans le grand roman de George Orwell, 1984.
Big Brother règne sur un monde asservi ou tout le monde doit parler dans la novlangue. Dans la novlangue, les mots ont un sens qui est le contraire de celui qui est communément admis, paix veut dire guerre, liberté veut dire esclavage, amour veut dire haine, chance pour la France veut dire immigration et ainsi de suite. Chacun doit parler en novlangue et celui qui parle différemment est impitoyablement poursuivi par le Ministère de la Vérité, disposant d’une Police de la Pensée particulièrement efficace.
Les contrevenants doivent subir des périodes de rééducation particulièrement pénibles dans des camps spécialisés.
Nous y sommes.

dimanche 7 octobre 2018

D'une évolution regrettable

"Certains libéraux se gargarisent avec l’État de droit, les institutions, la séparation des pouvoirs, la légitimité démocratique, le contrôle démocratique, l’indépendance de la justice, etc. Toute cette machinerie dont ils sont très fiers (et qui a sans doute quelques mérites historiquement) n’a pas empêché les États et les institutions (nationales et internationales) de devenir ce qu’ils sont : de terrifiantes machines à broyer l’individu, avec prolifération de la bureaucratie, impunité des irresponsables institutionnels, spoliation généralisée, atteintes continuelles aux libertés et à la propriété."

https://www.contrepoints.org/2015/05/29/209107-entretien-avec-un-libertarien-thierry-falissard

samedi 31 décembre 2016

Adieu à l'année qui s'en va et à ceux qui nous ont quitté
Bienvenue à ceux qui arrivent!
Que l'année 2017 soit propice à notre pays, notre peuple, nos concitoyens, parents et amis, et à tous ceux que nous aimons...

mardi 29 novembre 2016

"Toujours la même rengaine : Parler de l'immigration c'est être xénophobe, de la sécurité, c'est être facho, de la filiation 'est être homophobe, de la nation c'est être nationaliste, de l'identité c'est être raciste...
le terrorisme des bien-pensants est une calamité de notre époque. Ces gens bouffis d'arrogance et de prétention feraient mieux de se taire . Ils abîmes les causes qu'ils prétendent servir !.. " 

Henri Guaino

jeudi 10 novembre 2016

dimanche 2 octobre 2016

"Pas plus qu’il ne faut expliquer le monde par le sionisme, il ne faut l’expliquer par le fondamentalisme islamique. Je ne cède en rien à la monocausalité. 
Je dis que les Européens comme les Américains, les Russes, les Chinois, les Indiens sont confrontés à un problème commun qui est celui du fondamentalisme sunnite, lequel a été nourri par la politique américaine"
Aymeric Chauprade, géopoliticien français

jeudi 18 août 2016

Définition de l'islam

"Une définition de l'islam, qu'aucun érudit sérieux ni aucun grand ouléma ne récusera : l'Islam est un totalitarisme (et le mot est valorisant pour un musulman) expansionniste et guerrier, et par guerre, il faut entendre, non seulement la confrontation les armes à la main, mais aussi la dissimulation, la ruse, le mensonge... la taqiyya. L'objectif de ce totalitarisme est l'anéantissement de toutes les autres civilisations et leur remplacement par l'Islam, objectif fixé par Allah de toute éternité;" René marchand

jeudi 21 avril 2016

tr: Lettre d'informations n° 27

 

   
 
 
 
BULLETIN D'INFORMATIONS N° 27
>
>
A LA UNE :
  • L'accord de Paris sera signé le 22 avril
  • Le fonds souverain norvégien exclut 52 compagnies minières, acculant Peabody Energy au dépôt de bilan

 

 

CLIMAT

Des problèmes avec les satellites surveillant la banquise

Depuis mi février, Anthony Watts subodorait que le décrochage de la courbe d'évolution de la banquise arctique était dû à une défaillance du système de mesure satellitaire. Il avait alors interrogé Walt Meier, un des responsable du NSIDC, qui lui avait envoyé cette réponse cinglante : «je ne suis pas sûr de comprendre pourquoi vous pensez que ce genre de choses méritent un article de blog » («I'm not sure why you think things like this are worth blogging about»). Finalement, oups : le 13 avril, le NSIDC reconnaît le problème. Les mesures sont suspendues jusqu'à nouvel ordre.

Les scientifiques ont perdu le Nord !

Selon une récente étude de la Nasa publiée dans la revue Science Advance, la trajectoire du pôle Nord a opéré un virage à 75° depuis l'an 2000 et se dirige désormais vers l'Angleterre. Le réchauffement climatique a modifié la trajectoire du pôle Nord titrent en cœur Slate, RTL ainsi que le site Science post. Curieusement, on ne voit pourtant nulle mention de réchauffement climatique dans le communiqué de la Nasa, qui explique quant à lui que la majeure partie du phénomène doit s'expliquer par un déficit d'eau en Eurasie (sous-continent indien et région de la mer Caspienne), l'axe de rotation étant très sensible aux changements qui se produisent autour de 45° de latitude.

Depuis 1900, le nombre de décès liés aux catastrophes naturelles en légère baisse

Rapportée par L'Express, une étude publiée lors d'une réunion de l'Union européenne des géosciences à Vienne comptabilise 35 000 phénomènes climatiques extrêmes entre 1900 et 2015. Le rapport note que, depuis le début du XXè siècle, le nombre de décès liés à des catastrophes naturelles est resté remarquablement constant, avec une légère baisse. Rappelons que, pourtant, la population mondiale a été multipliée par 7 pendant cette période.

SIGNATURE DE L'ACCORD DE PARIS

Jean Jouzel envoie un message d'espoir aux jeunes générations

A l'occasion de la signature de l'accord de Paris le 22 avril, Jean Jouzel était l'invité de l'émission La Grande table de France Culture. Après maintes explications alambiquées, il a conclu son intervention en livrant ce message d'espoir aux jeunes générations : «Ce ne sera pas la fin du monde, surtout pas, mais cela sera très très difficile». Ce qui sera surtout très difficile, c'est de renverser la vapeur médiatique après 20 années de mise en scène du catastrophisme.

Le monde de la finance appelle à la signature de l'accord de Paris

Selon Le Monde, sept grandes organisations financières ont appelé à l'adhésion à l'accord de Paris, arguant que «Les pays qui adhéreront sans tarder à l'accord de Paris bénéficieront d'une certitude réglementaire accrue, qui aidera à attirer les milliers de milliards d'investissements pour soutenir la transition bas carbone.» Curieux de voir le monde de la finance appeler à signer un accord qui (s'il était appliqué) aurait toutes les chances de plomber l'économie mondiale. Un effet des mirages du business du carbone ? Le Monde ne nous le dit pas.

TRANSITION ENERGETIQUE

Les éoliennes vendent du vent

«La moitié des éoliennes implantées en France tournent dans le vide et ne sont raccordées à rien», dénonce Le Canard Enchaîné du 13 avril. Cependant, selon Le Monde, Le canard s'est emballé et aurait reconnu une erreur (pan sur le bec !). Ludovic Grangeon, expert du domaine, explique ici «comment les promoteurs ont fait des éoliennes une froide machine à fric qui leur permet de revendre leurs opérations une fois installées à des investisseurs qui recherchent des niches fiscales».

EDF, l'impossible gouvernance

Au cours de l'émission Dialogues citoyens, François Hollande a confirmé jeudi l'objectif de réduction à 50% de la part du nucléaire dans la production d'électricité d'ici 2025, « étape par étape« . Un syndrome bien français, selon l'économiste Patrice Geoffron : «un engagement de campagne électorale de réduire de moitié la part du nucléaire sans garantie parallèle sur le financement de nouveaux investissements».

Sortie du charbon : le fonds souverain norvégien exclut 52 sociétés

Le fonds de pension public norvégien s'est retiré du capital de 52 compagnies minières, américains et chinoises pour la plupart. Selon Le Figaro, «l'exclusion du charbon s'est ajoutée à une liste de critères éthiques qui interdit au fonds norvégien d'investir dans les entreprises coupables de violations des droits de l'Homme, fabriquant des armes particulièrement inhumaines ou encore produisant du tabac« . Les salariés de Peabody Energy, le plus gros producteur de charbon américain qui a déposé son bilan mercredi, apprécieront.

Prix du carbone : comment se tirer une balle dans le pied

Les industriels semblent résignés à la fixation d'un prix du carbone. En 2015 déjà, le Medef expliquait dans son manifeste pour la COP21«qu'un prix du carbone était le meilleur moyen si ce n'est le seul pour favoriser la transition». Lors d'une conférence organisée le 11 avril par l'Institut Montaigne, les dirigeants invités (Veolia, Axa, Solvay, St Gobain) affichaient leur perplexité auprès de Laurence Tubiana. Le Figaro nous apprend que Gérard Mestrallet, PDG d'Engie, vient d'être nommé par Ségolène Royal à la tête d'une commission sur le prix du carbone.

Un tableau surréaliste : l'économie mondiale régulée par un prix du carbone déterminé à l'aune de supposés futurs dégâts environnementaux, et des industriels résignés à un prix du carbone mondial qui pèsera lourdement sur leurs coûts de production.

PAS DE LIBERTÉ POUR LES ENNEMIS DE LA LIBERTÉ

Y a-t-il consensus sur le consensus ?

Selon IOP Science, six études indépendantes auraient montré que le consensus sur le RCA est partagé par 90% à 100% des publications scientifiques sur le climat. Cette unanimité paraît douteuse à Judith Curry qui, citant un article intitulé « Paradoxe du consensus », conclut que « Le fait que tant de scientifiques soient si étroitement d'accord sur les causes du réchauffement constitue en lui-même, la preuve d'un manque de preuves ». Karl Popper pensait quant à lui qu'une proposition non réfutable n'est pas de l'ordre de la science, mais de la métaphysique.

La Nasa attaquée sur Internet par des adeptes de la théorie de complot

«La Nasa ridiculise les climato-sceptiques et complotistes», titre fièrement L'Express du 16 avril. A l'origine de la controverse, un débat (voir ici la vidéo) opposant Bill Nye, vulgarisateur et scientifique américain très populaire (et très carbocentriste), au climato-sceptique Marc Morano à propos du documentaire Climate Hustle (dont le Collectif a été honoré de l'avant-première au Panthéon le 7 décembre dernier). Selon le Washington Times, Bill Nye, surnommé «the science guy», est favorable aux peines de prison pour les «négationnistes» du climat.

Chasse aux sorcières

Un billet de Mediapart du 12 avril a révélé que Thierry Guerrier, présentateur occasionnel de l'émission «C dans l'air» sur France 5, est salarié par Total. Thierry Guerrier s'explique dans Le Parisien. Une future affaire Verdier ?

ExxonMobil sous pression

Selon une dépêche AFP du 13 avril, ExxonMobil fait face à une fronde d'actionnaires demandant une estimation des conséquences financières sur son activité des politiques publiques de lutte contre le réchauffement climatique. Selon le Wall Street Journal, l'entreprise se prépare à une bataille juridique de longue haleine. Ses représentants sont allés plaider la cause de leur entreprise mercredi devant un tribunal pour contester le bien-fondé de l'enquête gouvernementale cherchant à établir qu'elle aurait dissimulé les preuves de sa compréhension du changement climatique.

BÊTISIER

Les tortues « changent de sexe » à cause du réchauffement climatique

C'est le cri d'alarme poussé par un responsable de la Convention sur la conservation des espèces migratrices (CMS) rapporté par le magazine 7sur7.be. Explications : Il y a habituellement un équilibre entre embryons mâles et femelles, mais un sable plus chaud modifie cette répartition naturelle et augmente le nombre de mâles. Or avec plus de mâles, la possibilité de rencontrer une femelle va être de plus en plus difficile et cela aura un impact sur la reproduction.


>

Ce bulletin a été réalisé par le Collectif des climato-réalistes.

Retrouvez-nous sur Skyfall, ainsi que sur notre page Facebook.

Pour nous contacter, cliquez ici.

 


samedi 2 avril 2016

L’islam vue par Claude Lévi-Strauss

(...) si un corps de garde pouvait être religieux, l’Islam paraîtrait sa religion idéale : stricte observance du règlement (prières cinq fois par jour , chacun exigeant 50 génuflexions), revues de détails et soins de propreté (les ablutions rituelles); promiscuité m a s c u l i n e d a n s l a v i e s p i r i t u e l l e comme d a n s l’accomplissement des fonctions organiques; et pas de femmes.
(...) Grande religion qui se fonde moins sur l’évidence d’une révélation que sur l’impuissance à nouer des liens au- dehors. En face de la bienveillance universelle du bouddhisme, du désir chrétien du dialogue, l’intolérance musulmane adopte une forme inconsciente chez ceux qui s’en rendent coupables; car s’ils ne cherchent pas toujours, de façon brutale, à amener autrui à partager leur vérité, ils sont pourtant (et c’est plus grave) incapables de supporter l’existence d’autrui comme autrui. Le seul moyen pour eux de se mettre à l’abri du doute et de l’humiliation consiste dans une “néantisation” d’autrui, considéré comme témoin d’une autre foi et d’une autre conduite. La fraternité islamique est la converse d’une exclusive contre les infidèles qui ne peut pas s’avouer, puisque en se reconnaissant comme telle, elle équivaudrait à les reconnaître eux-mêmes comme existants.
In "Tristes tropiques" Repris du journal du chaos