« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

mardi 1 décembre 2009

Le life encore

 
Comme suite à une présentation un peu restrictive (opéra et opérette) par Ouest France de ce jour dans la présentation de notre position sur la programmation future de cette belle salle polyvalente, précisons que nous sommes favorables à une large diversification des expos/concerts/spectacles ( y inclus les Escales) en tout genre auxquels le seul obstacle sera les possibilités réduites de maniement de décors.
 
Répétons que nous ne sommes pas hostiles à l'art contemporain, mais nous pensons que ce n'est pas aux collectivités locales de risquer l'argent des impôts dans la reconnaissance des nouveaux génies de cette branche de la culture ; il est vrai que les politiques retrouvent dans le fonctionnement des différentes coteries ( souvent d'État) qui le gèrent, un climat de fraternité qui doit leur rappeler le fonctionnement de leur parti préféré !
( NB : pour la fraternité tout le monde aura compris que c'est une blague)
 
Garder un nom anglophone à cette salle même s'il fait allusion à la vie , est-ce bien raisonnable ?
Tendance certainement !
Un nom Brittophone peut être ?
Un mélange de langues européennes ?
Que diriez-vous de FestBunker ?
Cela vous a un coté réaliste, non ? et pourrait correspondre au meilleur de ce qui a , peut être, été recherché au début de ce programme !

9 commentaires:

Zébulon a dit…

FestBunker ?

Pourquoi pas BesterFunk ? voire FunestBrek, BestFunker, ...? Fuk...

Zébulon a dit…

FestBunker ?

Pourquoi pas BesterFunk ? voire FunestBrek, BestFunker, ...? Fuk...

mafalda a dit…

oder festsarg!!!

SNalternance a dit…

Mafalda,

Je sais pas ce que cela signifie mais cela a de la gueule !

Zébulon a dit…

Festsarg ? y a encore un jeu de mot qui nous échappe sûrement. C'est en rapport avec l'axe de Maud ?

Vous avez indiqué que les opérettes seraient plus attractives que d'autres programmations moins populaires. Possible mais vous avez une idée du coût des opérettes et du reste à charge à l'organisateur ?

Moi ce qui m'intéresserait c'est de connaître :
-le rapport entre l'apport de la ville dans la culture de type "life" et celle plus populaire, plus accessible, plus formatrice;
- le rapport entre l'apport de la ville dans la culture et dans le sport.

SNalternance a dit…

Pourquoi diable les opéras et opérettes, si même j'ai prononcé le nom de ces spectacles parmi d'autres, ont-ils retenus seuls votre intérêt, Zébulon et celui d'Ouest-France ?
J'ai bien précisé à Jean Delavaud la contrainte organisationnelle liée aux décors qui élimine la plupart de ces spectacles ; sous réserve de la qualité phonique de la salle dont mon oreille unique m'interdit de juger, je visais la musique, toutes les musiques même les plus classiques.
Pour ce qui est de l'engagement financier municipal, vous avancez, sans le dire, 2 arguments sur lesquels le débat peut être infini : la culture de type Life serait moins chère mais aussi moins formatrice; est-il nécessaire que la réalisation de "premières" soit un but de la politique culturel local ?
Pour ce qui est de la comparaison des couts entre mais aussi de la participation entre sport et culture, que je n'oppose pas, demandez à ceux qui sont au pouvoir !

mafalda a dit…

Cher Jean Louis,

Je pensais que vous taquiniez la langue de Goethe:"Festsarg" signifie "cercueil de la fête" cf "le life is dead" d'un précédent message! Zébulon ouvre en effet un vaste débat. Qu'est-ce qu'une culture accessible: est-ce celle que l'on consomme et que l'on digère ? on ne peut opposer culture populaire et culture pour une élite ou comme dirait Bourdieu, culture dominante et culture des dominé(e)s, c'est un peu plus complexe. Qu'est-ce qui est formateur? La culture de masse, populaire nous étouffe, l'ambition d'une ville en matière de politique culturelle est justement de proposer ce que ses habitants ne peuvent attraper dans la culture de masse imposée par les médias et notre inculte président, faire un pas de côté .En quoi voir Charmatz revisiter Cuningham n'est-il pas formateur ?
Supprimer le budget du life et du grand café n'est peut-être pas la solution, un rééquilibrage et une réorientation des budgets suffisent. L'aide à la création et aux résidences d'artistes permet aussi aux habitants de suivre le processus créatif, tout dépend comment la ville se donne les moyens de les impliquer ( cf la veillée de Méan Penhoet par la compagnie de Guy Alloucherie)

SNalternance a dit…

"cercueil de la fête" !

Magnifique, Mafalda, et bien non je ne taquine pas la langue de Goethe.
Pour le reste de votre réflexion, je vous suis sur l'essentiel mais avec 2 limites :
1) comme vous le dites si bien :
"un rééquilibrage et une réorientation des budgets suffisent" mais pour moi les autres budgets de la culture suffisent s'ils sont réorientés et rééquilibrés ! D'autant que le fonctionnement du théâtre nous coutera certainement plus que celui de l'actuel fanal
2) L'aide à la création tout comme sa sœur jumelle la réalisation de "premières" ne fait pas partie de la politique municipale ; j'y vois plutôt l'un des rôles de la maison de la culture départementale.

Zébulon a dit…

Cher Jean-louis,

Je vous rassure je ne travaille pas à Ouest-rance.
Pour ce qui est de ma question culture/sport : vous êtes élu, pas moi. A vous de poser cette question.

Mafalda. Vous restez incompréhensible pour moi. Vous avez le don de nous mettre à distance avec votre culture.
C'est tout le problème de la culture élitiste : je ne suis pas contre et même au contraire mais à condition qu'on mette les moyens pour que tout le monde y accède.
Ce qui n'est pas mon cas...

Jean Louis, je vous ai trouvé en très bonne forme ce soir. Ca m'a fait très plaisir, sincèrement.