« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

lundi 29 mars 2010

Intervention de JL Garnier sur le budget de la commune de Saint-Nazaire


 "L'an dernier notre groupe avait voté votre budget pour 2 raisons essentielles :
Pas d'augmentation du taux des impôts
Financement du PDD approuvé par notre groupe rentrant dans le cadre du plan de relance gouvernemental.
Ainsi nous avions démontré que nos votes pouvaient dépassé l'attitude politicienne.

Cette année nous ne risquons plus pour des différents internes, momentanés peut être, de prendre une position commune ou du moins de la justifier ensemble; mais le même problème se pose, éléments pour, éléments contre, il faut prendre position!

Tout se présentait bien lors du débat d'orientation... lors du dernier conseil :
Les dépenses d'investissement continuent à un rythme soutenu ; le PDD se réalise ainsi que d'autres dépenses non prévues gymnase, stationnement,...
Pas de hausse d'impôt annoncé malgré le "Tsunami fiscal" décrit par M. le Maire.

Ma collègue, Maud Cascino, après avoir déclaré que vous ne donniez pas de contenu au débat d'orientation budgétaire, ce que l'ensemble des autres interventions infirmaient, s'étonnait de l'absence d'augmentation des impôts en avançant un motif électoral ; ce qui devait entraîner votre ire et un développement sur les paras-commandos qui me reste quelque peu obscure.

Elle avait tort, vous aviez raison; la situation électorale n'était pas en cause : si l'ampleur et la forme de votre victoire n'étaient pas connues, sa réalisation semblait inévitable!
Si d'ailleurs, tel avait été votre but, vous ne nous auriez pas informé avant le 2° tour de votre changement d'orientation, car nous aurions pu l'utiliser dans la presse de vendredi et samedi.

Tout au contraire de la réflexion d'alors de ma colistière, nous devons nous demander, aujourd'hui, pourquoi vous augmentez les impôts, alors que vous n'en avez pas réellement besoin ; car vous n'en avez pas réellement besoin.

En effet, la simple évolution des bases physiques et la revalorisation forfaitaire par le parlement fait bénéficier notre collectivité d'une progression, 4.5%, de ses recettes fiscales bien supérieur à la progression de l'inflation et surtout de nos dépenses de fonctionnement dont d'ailleurs le périmètre change à la baisse.

L'augmentation de taux fera rentrer dans nos caisses selon la délibération proposée un peu plus de 450 000 euros qu'avec les taux actuellement en vigueur.
Notre budget de fonctionnement est de 98 M€ et le budget total de 134M€ sans double compte de l'autofinancement et opérations neutres.
La rentrée nouvelle  attendue représente 0.459 % du premier et 0.33% du second !
A qui fera-t-on croire qu'il n'était pas possible de s'en passer? A qui fera-t-on croire que vous êtes incapable de lancer les mêmes opérations, de poursuivre les mêmes politiques en présentant un budget dont le montant serait inférieur de 0.33% ?

2 années à suivre sans augmentation des taux, cela aurait eu de la gueule !
cela aurait été un signal politique que votre coalition n'a pas voulu donner !
pourquoi?
Pour des raisons essentiellement politique :
1) Se distinguer du discours gouvernemental actuel sur l'impôt
2) Pas de mise en cause, pas de révision des politiques suivies.
Leur reconduction prime sur toute réflexion comme on le voit conseil après conseil où on maintient les mêmes organisations des service publics municipaux par les mêmes acteurs.
Comme nous l'avons vu encore dans le vœu proposé par M. Grange ; il s'agit de s'opposer au "fameux dogme de la réforme".
Certaines actions ne sont plus nécessaires ou pourraient être effectuées autrement pour le bien de tous.

L'an dernier nous déclarions lors du même vote : " notre salut fiscal étant lié à la venue de ménages payant plein pot, un signal fort sur le foncier bâti ... serait bien nécessaire l'an prochain. Espérons que le tournant pris cette année sur la maitrise fiscale se confirme au budget 2010 !"
Je regrette profondément que la sagesse de l'an dernier n'est pas prévalue;
Je considère toujours que l'impôt sur les ménages et spécialement l'impôt foncier sur les propriétaires occupants est trop important dans notre commune.
Bien que les investissements proposés me semble globalement être les bons, le refus persistant de réexaminer au fond les politiques suivies m'amène à voter contre le budget, et mon refus d'une augmentation inutile de l'impôt contre les taux !"

samedi 27 mars 2010

Le stationnement payant à Saint-Nazaire


Mon intervention sur le stationnement payant devant le conseil municipal de Saint-Nazaire hier soir :


"Enfin, ai-je envie de dire ! pour moi cette décision aurait du être prise dans le mandat 95 – 2001 et ,au plus tard, mise en place en 2002-2003.
Il était temps, mais n'est-il pas trop tard pour notre centre-ville ?

Pour sauver les fonctions tertiaires, commerciales ou de service, en permettant d'y accéder, une bonne rotation des voitures sur un même emplacement est indispensable.
Une gestion efficace du stationnement passe forcément par le paiement du droit d'utiliser la voirie publique ; les zones bleues ne permettent pas une gestion aussi souple, aussi efficace.

Nous savons tous que ce type de décision qui bouleverse les habitudes de tous les utilisateurs du centre provoque toujours des remous et que la première année est difficile. Mais il faut voir le bien public à moyen et long terme ; il est dans la revitalisation de notre centre qui est actuellement occupé par les pendulaires.

Bien sûr les retombées de la crise peuvent donner l'impression à certains commerçants, résidents, ou pendulaires, un peu à l'écart des principaux sièges tertiaires que l'on stationne sans problème à nouveau ; qu'il était donc peu urgent d'agir. C'est déjà ce type de raisonnement qui nous a empêchés d'agir à temps dans le passé.
Ne recommençons pas cette erreur ; armons notre centre pour qu'il reste une zone active économiquement.

Notre centre-ville reste encore la première zone d'emploi de notre commune du fait entre autres de l'emploi public territorial ou d'état. Des banques aux avocats, des architectes aux assureurs, des Kinés aux médecins, etc. il doit rester ou même redevenir un lieu de concentration de l'offre de services privés ou de biens seul susceptible de le faire vivre avec l'augmentation du nombre de résidents qui y viendront d'autant plus qu'ils y trouveront une bonne offre de service.
Il est même évident aujourd'hui que le pendulaire externe, inquiet pour sa place le matin et terroriser à la perspective d'en chercher une nouvelle, fréquente des centres périphériques ou extérieurs là même ou l'offre de notre centre est meilleur.

Mais le comportement des chalands automobilistes qui sont notre cible ne se modifiera qu'autant que l'offre commerciale s'améliorera aussi dans un environnement lui aussi revitalisé ! Quid du haut de l'avenue de la république, entre la place de la mairie et la rue de la paix ?

Des détails sur lesquels on aurait pu mieux faire :
un seul régime de définition des éléments de tarification entre les espaces clos et les horodateurs aurait eu ma préférence ; spécialement pour le temps gratuit de midi.
L'été gratuit, du 14 juillet au 15 /08 ? 
Le stationnement pour les utilisateurs du train est trop cher !

Il y aura certainement des corrections à apporter à la lumière de l'expérience, mais aujourd'hui une ville sans stationnement géré est une ville qui décline.

Si certains ont été élus au nom de la décroissance et du déclin des consommations, ce n'est pas mon cas.
La revitalisation de notre centre était l'un des éléments du programme de la liste que je dirigeais à la dernière élection municipale : je ne peux qu'approuver ce qui y contribue !"
J'ai donc voté pour les délibérations instituant le stationnement payant ; mes 2 colistiers, Maud Cascino et Christian Bertin, qui ne sont pas intervenus dans le débat, se sont abstenus ; au tout début du conseil, ils ont cru nécessaire de déclarer qu'ils n'étaient plus solidaire avec moi et que je ne les engageais plus ; attitude connue de tous depuis la conférence de presse qu'ils ont tenue avec Belliot début novembre 2009 ; ce rappel montre une belle continuité de leur part dans le sabotage de l'action de l'UMP et de la droite dans notre ville.

jeudi 25 mars 2010

L'avenir de la taxe Carbone

Un commentaire sur sa suppression pris  sur le blog " le mythe climatique"


On avait cru pendant longtemps, du côté des écolos « de base », que la défense de l’environnement était né d’une prise de conscience progressive des individus face aux errements de l’industrialisation et à ses conséquences quelquefois désastreuses en terme de qualité de vie (eau, air, terre, animaux, santé, etc.), relayée peu à peu par les instances internationales par la volonté, le militantisme, le lobbying des plus déterminés d’entre eux
mais on a découvert récemment que les programmes mondiaux de l’ONU et les ONG comme WWF étaient nés de la volonté de quelques puissants de ce monde de mettre en place un ordre malthusien quasi Orwellien, en utilisant les instances supra-nationales qu’ils ont aidé à créer pour, sous prétexte de défendre la Nature contre l’Homme qui la souille, mettre en coupe réglée les Etats, l’économie et les consommateurs-citoyens. 
La réalité historique de la naissance de l’ONU jusqu’à des raouts comme Copenhague ou Cancun bis bientôt n’étant que la mise en place de ce programme né avec le PNUD qui a généré le GIEC et décliné à tous les niveaux de la vie collective internationale : ainsi, croire que remplacer la taxe carbone française par une taxe européenne sert à s’en débarrasser en douceur est une erreur. Au contraire il s’agit bien in fine d’établir une taxe mondiale déclinée par entités continentales. Ceux qui ne me croient pas n’ont qu’à attendre les prochaines décisions de la Commission de Bruxelles…


lundi 22 mars 2010

Lendemains d'élections...


La défaite d'hier n'est pas la victoire d'un rassemblement qu'auraient su créer nos adversaires :
La Gauche et spécialement le PS ont tort de croire que le résultat d'hier, comme celui du dimanche précédent, exprime un soutien aux politiques nationales qu'ils préconisent et à leur souhait de retour au pouvoir d'état ;  l'absence de nos électeurs dans les bureaux de vote est la première cause du maintien des socialistes à la tête des régions ; elle n'est en rien due à une adhésion de notre électorat aux thèses socialistes ou à son souhait d'arrêt des réformes ; tout au contraire, notre électorat souhaite voir maintenir et approfondir les réformes de droite menées par des hommes de droite ; il souhaite que nous conservions le pouvoir en 2012 pour les continuer et surtout les appliquer.
Notre électorat a ressenti un retour à la domination de fait de la gauche sur notre action à travers des processus comme les Grenelles de l'environnement et la taxe carbone, les nominations d'homme de gauche ( même pas ralliés à notre action) à des postes de premier plan, mais aussi localement des choix de campagne comme la gratuité des transports scolaires, etc.
Il faut y ajouter l'incompréhension envers des choix de candidats voire des actions de déstabilisation menées par notre direction départementale comme cela a été le cas sur St-Nazaire et la 8 °. 
Je n'aurais pas la cruauté d'insister sur l'efficacité électorale de certains choix comme celui du sieur Belliot ou, à St-Sébastien, de la femme du maire. Lorsqu'on voit le score de la gauche dans cette commune de l'agglo nantaise ou au Vertou, on espère que les élus et dirigeants concernés se poseront quelques questions sur les causes de l'abstention de ceux qui les ont élus. Comme tous les français, nos électeurs sont très sensibles à ce qui leur paraît à tort ou à raison comme du népotisme ou des arrangements entre amis !
La réforme des retraites afin de les sauver, celle de la justice comme celle, en cours, des collectivités territoriales doivent être entreprises ou achevées afin de rétablir la confiance de l'électorat de droite dans l'action du gouvernement et du Président. Surtout la politique annoncée doit se voir sur le terrain.
Ici, à Saint-Nazaire, comme je l'ai toujours fait depuis mon élection comme conseiller municipal, j' interviendrais contre les inénarrables voeux que les socialistes ne manqueront pas de nous présenter dés le prochain conseil. Bien entendu je refuserais tout ce qui vise à gêner nos réformes et soutiendrais les actions bénéfiques à notre ville et nos concitoyens.
Nous gagnerons en 2012

vendredi 19 mars 2010

Identité nationale : levons les tabous !

 Article de Malika Sorel punlié dans le Figaro du 13 mars
http://puzzledelintegration.blogspirit.com/archive/2010/03/18/identite-nationale-levons-les-tabous.html

 ..."défiant tout bon sens, on voudrait persuader les Français que nul lien n’existerait entre identité française et immigration, alors même que le niveau des flux migratoires est sans précédent ? Qu’est-ce qui pousse alors notre classe politique à vouloir contourner nos principes fondamentaux si ce n’est la conviction, fausse au demeurant, que l’intégration des flux migratoires extra-européens ne pourra réussir sans le renoncement à des marqueurs essentiels de l’identité française ?...

Est-il rationnel d’espérer faciliter l’intégration de descendants d’immigrés en envoyant dans le même temps, à l’opinion publique, une multitude de signes qui suggèrent que cette immigration, même à la troisième ou quatrième génération, ne serait pas intégrable à la communauté nationale ? C’est pour elle que l’ensemble de l’échiquier politique tente en effet, depuis de nombreuses années, de retourner la maison France de la cave au grenier : affaiblissement continu des programmes et des exigences scolaires ; tentatives d’élimination de l’excellence dans notre système éducatif ; assauts répétés contre le principe d’Égalité ; suppression des épreuves de culture générale dans les concours administratifs ; abandon des classes moyennes au profit quasi-exclusif des classes défavorisées…

jeudi 18 mars 2010

Les vice-présidences promises aux Verts par le PS !

Il se dit que les verts, les pastèques, auraient demandé aux socialos deux vice-présidences de la région, celle de l’agriculture et celle de l’économie.
Notre région n'avait vraiment pas besoin de ça !

Il se dit aussi que bon nombre d’électeurs écologistes ne se déplaceraient pas aux urnes dimanche à cause de  la pilule Notre Dame des Landes qui  a du mal à passer.

Il serait amusant et paradoxal, mais bien agréable, de devoir une victoire, dimanche, à un mauvais report de voix écologistes vers la liste Auxiette !
Vive les pastèques, si elles vont à la pêche.
Rappelons que contrairement à ce qui se raconte, la gauche est en recul si on ne lui adjoint pas les Verts.

mercredi 17 mars 2010

Résultats nationaux

Une mise en évidence du Mouvement Initiative et Liberté (M.I.L), recopiée sur le net :

D’après les chiffres du Ministère de l’Intérieur, la totalité de la droite (toute confondue) passe de 12.833.542 voix en 2004 à 8.522.630 en 2010, soit une perte de 4.310.912 voix.
En 2007, au deuxième tour, elle avait rassemblé 18.983.158 voix.
De même, la totalité de la gauche (toute confondue) passe de 11.416.811 voix en 2004 à 10.953.083 en 2010, soit une perte de 463.728 voix.
En 2007, au deuxième tour, elle avait rassemblé 16.790.440 voix.

L’UMP passe de 8.179.866 voix en 2004 à 5.066.826 en 2010, soit une perte de 3.113.040 voix.
Le FN passe de 3.564.059 voix en 2004 à 2.223.760 en 2010, soit une perte de 1.340.299 voix.
Le PS passe de 8.938.695 voix en 2004 à 5.673.918 en 2010, soit une perte de 3.264.777 voix.
Les Verts passent de 931.955 voix en 2004 à 2.372.340 en 2010, soit un gain de 1.440.385 voix.


dimanche 14 mars 2010

SN 1° tour : victoire PS, recul UMP et verts ?

Nous faisons moins bien qu'au premier tour de la municipale de 2008, mais mieux qu'aux européennes en voix.
En %,  nous restons à notre niveau bas dont seul Sarko et Arthur nous avaient sortis en 2007; les verts  bronchent et reculent mais sans s'effondrer ; le PS retrouve sa position dominante en voix et en %. Quant au Modem, on peut penser que ses électeurs existent toujours mais se sont abstenus !


UMP
modem PS Verts

électeurs Tx tx abst électeurs Tx électeurs Tx électeurs Tx










Reg 04 1° tour 4565 18,9 42,72 1901 7,87 13169 54,53 0 0
Eu 04 1801 9,65 56,33 1571 8,42 7683 41,18 1783 9,56
Pdt 1° tour  8902 23,18 16,16 6911 17,99 13798 35,92 1244 3,23
Leg 1° tour 7553 28,52 42,43 2262 8,54 10657 40,25 1587 5,99
Mun 1° tour 4286 18,06 46,13 4436 18,69 10259 43,23 0 0
Eu  09 3607 19,94 59,54 1285 7,1 4100 22,67 3689 20,39
reg 10 1° tour 3778 18,72 55.35 745 3,69 8196 40,6 3233 16,02

mardi 9 mars 2010

Droit d'expression sur le site internet de la commune des conseillers municipaux d'opposition

Nos collègues de Label Gauche viennent de soulever un lièvre :


16 mars 2006
Question écrite n° 21427 de M. Jean Louis Masson (Moselle - NI) publiée dans le JO Sénat du 26/01/2006
M. Jean Louis Masson attire l'attention de M. le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire, sur le fait que sa question écrite n° 14395 du 28 octobre 2004 concernant le droit d'expression sur le site internet de la commune des conseillers municipaux d'opposition n'a toujours pas obtenu de réponse c'est-à-dire plus d'un an après qu'elle ait été posée. Il s'étonne tout particulièrement de ce retard très important et il souhaiterait qu'il lui indique les raisons d'une telle carence.
Réponse du Ministère de l'intérieur et de l'aménagement du territoire publiée dans le JO Sénat du 16/03/2006
L'article L. 2121-27-1 du code général des collectivités territoriales prévoit un espace d'expression des conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité municipale dans le bulletin d'information générale diffusé, sous quelque forme que ce soit, par les communes comptant 3 500 habitants et plus. L'information générale sur les réalisations et la gestion du conseil municipal peut être assurée par différents supports qui ne sont pas exclusifs les uns des autres. Ainsi, si le site internet de la ville offre une diffusion régulière d'informations « sur les réalisations et la gestion du conseil municipal », en vertu du droit que leur reconnaît la loi, les conseillers minoritaires doivent y avoir une tribune d'expression. L'exercice de ce droit est organisé par le règlement intérieur du conseil municipal, un espace pouvant être réservé soit aux conseillers à titre individuel, soit aux groupes d'élus. Dans ce dernier cas, un conseiller minoritaire qui ne serait rattaché à un aucun groupe ne pourrait se voir refuser un espace d'expression, l'article L. 2121-27-1 susvisé ne subordonnant pas le droit d'expression des élus d'opposition à leur appartenance à un groupe déterminé.

Rejet en mer des eaux traitées ; une conférence de presse opportune !?


Suite à la demande exprimée publiquement par olivier Richard lors de la présentation des résultats de la Carene aux élus des communes, j'ai contacté le cabinet du ministre pour qu'une solution soit trouvée dans les meilleurs délais. 
(dès le 10/02, je transmettais la note officieuse que m'avaient préparée les services de la Carene)
J'ai été informé que la dérogation sera accordée pour la solution par Forage ; selon mes interlocuteurs, la collectivité territoriale en a été avertie et la décision sera traitée dès que la Carene aura fait savoir qu'elle accepte cette solution.
La conférence de presse tenue hier serait donc inutilement alarmiste, mais nous sommes en période électorale !
Je me félicite en tout cas que notre gouvernement et M. Borloo ait approuvé dans les temps le principe de la dérogation ; il n'y a plus qu'à la mettre en œuvre maintenant

dimanche 7 mars 2010

Remise du Milou d'Or au vainqueur du Quizz

Le MILOU d’ OR de Pascal  G. a disparu. !!!!! Le 12 Février à 19 heures, heure locale Syldave. La presse est muette sur demande des autorités Syldaves et Bordures .
Personne n’a de nouvelles du  convoi spécial qui était  en route vers l’ouest avec le fameux Milou d OR.
Seule certitude, le chauffeur de la “VIKING ARMS COMPANY LIMITED “ de Basil BAZAROFF a disparu, ainsi que les deux soldats Syldaves qui avaient pris le convoi en charge à la frontière Nazéro-Syldave !
BAZAROFF serait hors de cause.
Une enquête  est diligentée par les deux pays qui, pour une fois, travaillent la main dans la main.
Les DUPONDT se perdent en conjectures ! Qui avait intérêt à voler ce trophée ? Dans quel but ?
Le directeur des  usines Bordures, “ Arbeit und Maul Zu " de Szohôd les Nantes est effondré ! La MONDASS refuse de rembourser cette pièce unique.
Seul indice, un véhicule immatriculé en Syldavie   avait été signalé par radio téléphone par  le chauffeur de la V.A.C.L comme le suivant depuis la capitale Bordure !!
Une copie conforme du Milou d’ Or devrait cependant bientôt sortir des usines A.M.Z.
Dans cette attente, merci d’ouvrir l’œil !

A suivre …..