« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

lundi 28 avril 2014

Nouveau groupe au conseil de Saint-Nazaire

Communiqué reçu à 17h  :
"Nous,  William Duval, Pierre-Yves Vincent et Sandra Vandeuren, élus d’opposition sur la liste Désirs de ville le 30 mars dernier,  avons souhaité créer notre propre groupe politique, non pas par polémique mais pour divers points de discordance que nous avons rencontrés tout au long de la campagne mais aussi et surtout sur ce début de mandat.
Nos discordances sont basées principalement sur deux points :
  • Politique dans un premier temps : Monsieur LUDOVIC LE MERRER a une tendance politique annoncée centre gauche, notre sensibilité à nous se trouve sur le centre – droit

  • Et dans un second temps, Monsieur Ludovic LE MERRER en lui-même : nous avons durant la campagne rencontré divers points de désaccord, malgré tout nous avons été fidèle à nos engagements et avons participé à cette campagne jusqu’au bout
    Une fois les élections passées, nous avons décidé d’aller de l’avant et de mettre à plat ces désaccords.
    Nous avons voulu donner une chance à notre groupe de 8 élus.
    Force nous a été de constater qu’aucun changement au niveau du management ne s’est produit.

    Pour ces différentes raisons, nous ne pouvons continuer à travailler au sein du groupe présidé par LLM tout en gardant nos convictions, nous avons malheureusement du nous résoudre à former un groupe distinct.

    Notre but dorénavant sera de travailler ensemble pour les nazairiens aujourd’hui et non pas dans l’optique des élections futures de 2020.

    Notre souhait est de former une opposition constructive et respectueuse par rapport au pouvoir en place tout en défendant nos valeurs et nos convictions de centre droite.

    Le nom de notre groupe est SAINT-NAZAIRE CENTRE DROIT, en effet William Duval et Sandra Vandeuren sont affiliés à l’UMP, P.-Y. Vincent à  à l’UDI.

    La présidence de ce groupe est assurée par Sandra Vandeuren pour son expérience au sein des instances politique et sa présence tant au conseil municipal qu’au conseil communautaire."
William Duval, Pierre-Yves Vincent et Sandra Vandeuren  viennent de tenir une conférence de presse à 16 h dont nous devrions avoir les échos dés demain matin. Il y a donc dorénavant trois groupes d'opposition au conseil municipal : celui du RBM-FN, 3 membres, celui-ci dessus 3 membres aussi et le groupe résiduel de Désirs de ville composé de 4 membres du modem et un membre de l'UDI soit 5 conseillers.

L'Europe encore

"D’un coté, il y a ceux qui veulent une Europe fondée sur la Liberté et donc la possibilité pour chaque peuple et chaque Nation de choisir sa voie propre librement, et de l’autre nous avons des gens qui veulent reconstituer une Europe Puissance, centrée sur un État Européen qui seul aurait le monopole légal de la violence parce qu’il serait le seul à dire le Droit.
Dans le premier cas, on établit des règles du jeu communes et des procédures d’arbitrage et on laisse la concurrence entre États s’établir, dans l’autre, on supprime les États Nationaux et on institue un monopole Étatique au centre du système, gouverné par nos génies.
D’un coté la Suisse, de l’autre l’U.R.S.S."...

..."Je crains donc que le ressentiment contre les partisans de l’Europe Puissance ne soit absolument monstrueux, tant les peuples ont la sensation d’avoir été trahis et abandonnés depuis des lustres. Nous risquons de ce fait d’avoir une abstention monumentale tant de nombreux électeurs ne vont pas se donner la peine de se déplacer. Ce qui va laisser un boulevard aux partisans du retour à l’état Nation enfermé sur ses frontières et dans ses peurs."...

de Charles Gave ici

De l'Europe et de l'Amérique


Thierry Gobet sur les USA (2ème partie, partie... par enquete-debat

suite :


Thierry Gobet sur les USA (2ème partie, partie... par enquete-debat 

vendredi 25 avril 2014

Un nazairien obtient le prix Delmas

Christian Bouthemy, fondateur en 1987 de la maison des écrivains étrangers et traducteurs (la MEET) qu il dirigea jusqu'en 2000, vient d'être désigné, sur proposition de l'académie française,  lauréat du prix Delmas de l'institut de France.

"50 milliards d’économies" !?

"il n’y aura aucune diminution de dépense : pas de suppression ou de diminution des prestations sociales, pas de coupes budgétaires, aucune réforme structurelle permettant de générer des économies, aucun grand chantier dispendieux stoppé (TGV Lyon-Turin, éoliennes en mer, métro du grand Paris, plusieurs dizaines de milliards d’euros à chaque fois pour une utilité douteuse)"

"Ce n’est pas 50 milliards d’économies d’un coup, mais 17 milliards sur trois ans, autrement dit vraiment pas grand-chose, compte tenu du montant total de la dépense publique en France (1.150 milliards d’euros"
"d’où vient ce chiffre de 50 milliards ? Manuel Valls a seulement décidé de bloquer toute réévaluation des prestations sociales et des dépenses de l’Etat. Résultat, le chiffre des dépenses publiques en valeur absolue ne bougera pas"

voir ici l'article entier de de Philippe Herlin

"GoldBroker.com tous droits réservés"
  

Principes de politicaillerie

"...la politicaillerie actuelle en France, d’un extrême à l’autre, est un monde étrange, à part, incompréhensible au commun des mortels, reposant sur quelques fondamentaux dont une douzaine me vient à l’esprit:
  • L’insubmersibilité: tu peux commettre n’importe quelle faute, subir les pires échecs, te comporter comme un satrape, peu importe, tu reviens toujours tôt ou tard au premier plan (voir les têtes de listes des Européennes).
  • L’immortalité: les politiciens sont éternels, 20 ans, 30 ans, ce sont presque toujours les mêmes têtes qui resurgissent. Puis, ils se sentent tellement indispensables, propriétaires de leur mandat, qu’ils leur faut à tout prix un successeur pour se perpétuer, de préférence un héritier.
  • L’esprit de caste: en toute circonstance, la priorité est de recaser "les amis politiques", à n’importe quel prix, aucun milieu social n’est aussi fermé et arc-bouté sur ses intérêts de clan. D’où l’impossible renouvellement.
  • L’intelligence interdite: on ne pense jamais sur le fond des sujets, c’est défendu; on récite "des éléments de langage"; celui qui tente de réfléchir, de s’interroger, de s’affranchir de la mode idéologique, de rompre avec les tabous, se voit marginalisé, traité en paria (exemple de Laurent Wauquiez sur l’Europe)..."
De Maxime Tandonnet lire l'article entier ici

jeudi 24 avril 2014

Un mail interessant

ci-dessous copie d'un mail à un journaliste, communiqué par Ludovic Le Merrer, dont il semble que beaucoup ignore le contenu pourtant de nature a expliqué bien des réactions.

Jean-Louis Garnier
pour info
mes dernières correspondances avec mr rochard
bien à vous
ludovic
Envoyé depuis Windows Mail
De : Ludovic Le Merrer
Envoyé : ‎vendredi‎ ‎28‎ ‎mars‎ ‎2014 ‎08‎:‎54
À : contact@media-web.fr
Bonjour Mr Rochard
Je n'ai mandaté personne pour faire quoi que ce soit avec qui que ce soit !
je ne peux pas être plus clair.
C'est moi et moi seul qui ait élaboré la stratégie politique de désirs de ville.
C'est moi et moi seul qui prend toutes les décisions. Je ne reçois aucune consigne de qui que ce soit et encore moins des partis politiques. J'ai le soutien de 4 partis politques et j'en suis fier mais personne ne me dicte quoi que ce soit.
Si vous me connaissiez davantage, vous sauriez que je ne suis pas homme à me laisser influencer. et j'ai trop de respect pour les hommes et femmes qui m'entourent pour les jeter aux oubliettes à la moindre rumeur venue.
C'est moi et moi seul qui conduit ma campagne, qui ait choisi chaque colistier, qui écrit mes discours, qui ai répondu à toutes les questions de la presse locale, aux interviews, aux questions posées sur votre site, aux questionnaires qui me sont adressés par diverses associations.
Hier matin, en me rendant à ma permanence, en voyant pierre Bastida, j'ai eu affaire à un homme abattu, extrêmement fatigué, qui m'a certifié n'avoir rien à faire dans cette histoire de rumeurs sur le rapprochement  avec le Fn.
Pierre Bastida m'a précisé ne pas avoir organisé d'entretien avec Mr Blanchard et n'avoir rien négocié avec lui.
Pour quelle raison devrais-je croire plus mr Blanchard que Pierre Bastida ?
L'idée même que j'ai pu envisager une seconde de négocier avec Mr Blanchard est totalement absurde. C'est une totale hérésie pour tous ceux qui connaissent mes valeurs.
Aussi pour couper court à toute cette histoire malsaine qui salit ma fin de campagne, j'ai demandé à Pierre Bastida de s'écarter de la campagne électorale à St Nazaire, de préparer sa défense et surtout et avant tout de se reposer. Ce qui est arrivé à Damien Perrotin m'a profondément chagriné, et je refuse de faire courir le moindre risque aux membres de mon équipe qui se sont donnés sans compter dans cette campagne.
Pierre Bastida conserve toute ma confiance. Son aide pendant toute cette campagne m'a été précieuse (organisation des meetings, planification des équipes, gestion logistique etc.)
Si Mr Samzin cherche un homme à abattre, qu'il me choisisse, c'est moi le candidat et qu'il sache que pour me mettre à terre, il aura fort à faire.
Ludovic Le Merrer
De : contact@media-web.fr
Envoyé : ‎vendredi‎ ‎28‎ ‎mars‎ ‎2014 ‎07‎:‎52
À : Ludovic Le Merrer
Monsieur Le Merrer bonjour.
Je veux bien tout ce que vous voulez, mais 2 de vos collaborateurs ont eu un rendez-vous de négociation avec le FN nous avons toutes les preuves.
Dans ce cas vous deviez sanctionner ces derniers et dire publiquement que vous ne les aviez pas mandaté. Dans cette histoire il y a eu dans votre camp trop de mensonges.
Cordialement

Rochard

mercredi 23 avril 2014

A propos de "L’identité malheureuse" d’Alain Finkielkraut


"Si on admet et cautionne le dépouillement des peuples européens, de leurs identités nationales, de leurs langues et de leurs frontières. On doit aussi le faire pour les peuples du monde entier. Ainsi et suivant cette logique l’Algérie n’appartient pas plus aux algériens qu’aux français et les chinois ont parfaitement le droit d’aller s’installer massivement au Tibet puisque ce non-pays n’est finalement qu’un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Des millions de juifs ont aussi toute légitimité à installer leur diaspora sur toute la Palestine puisque finalement le peuple palestinien n’existe pas étant un assemblage d’individus issus de diverses migrations.
On peut ainsi admettre que les territoire ou les terres appartiennent à ceux qui y vivent en les exploitant en y travaillant quel que soit leurs langues, leurs religions ou leurs cultures.
Ainsi il est tout à fait légitime qu’une masse d’individus venus d’Europe s’installent massivement dans une région d’Afrique pour y exploiter des richesses minérales puisque elles sont extraites par le fruit de leur travail, il n’y a pas ainsi de raisons que ces colons s’embarrassent de scrupules moraux à se demander si ces richesse seraient la propriété d’un natif de ce territoire puisque la terre est à tout le monde dans la mesure ou on y travaille et y vit. La colonisation africaine était donc tout à fait légitime ainsi Jean Claude, Winston ou Dolores sont aussi des noms africains et le christianisme est donc aussi une religion africaine.
Si les apôtres du « Vivre ensemble » et de la mondialisation avaient distillé leur idéologie dans les années 50, les colons européens n’auraient eu aucune raisons d’abandonner leurs terres à des pseudo nations qui n’existent pas et qui n’ont finalement aucune identité ou légitimité nationale."

lundi 21 avril 2014

De la déflation comme précurseur du pire

Le 28 mars 1930, Heinrich Brüning, président du groupe parlementaire centriste au Reichstag, est nommé chancelier de l’Allemagne avec comme mission de redresser l’économie du pays
La suite ici

mercredi 16 avril 2014

Trignac est dans la Carene



Nonobstant le comportement scandaleux de ceux qui ont voulu privé son maire d'une vice-présidence  hier soir! En effet, Il a fallu 2 tours pour que D. Pelon soit élu par 31 voix pour 60 membres! Le président et les 8 autres maires ont été élus  par des scores supérieurs à 45 *  ce qui suppose que droite, gauche et divers ont voté pour eux affirmant ainsi que la Carene  a un bureau composé majoritairement sur une base de coopération entre des maires d'opinion différente. Volonté partagé pour tous qui plus est en correspondance avec des municipalités où, par exemple, le maire est socialiste et sa première adjointe UMP. Cette volonté de gestion non-partisane n'est pas pour autant aveugle aux affiliations politiques pas plus qu'elle ne néglige que la ville centre, à direction socialiste, représente plus de la moitié de la population.
Qui peut être assez bêtes pour ne pas comprendre cette démarche communautaire : en premier lieu ceux qui autour de la maire sortante de Trignac, pour punir les habitants de l'écart de Berre d'avoir voté FN lors des élections de 2012, avaient mis en péril leur école, s'attirant en conséquence des votes pour Pelon! On comprend facilement que le PC ne puisse pardonner à D. Pelon d'avoir mis fin à  sa domination mais ils ne sont que 7  au conseil communautaire. Il a donc fallu que des socialistes, et spécialement des nazairiens, pour exprimer leur sentiments "antifas", rompent la consigne donnée, c'est certain, par D. Samzun. Hypocrisie total quand on sait combien ils sont satisfaits de la défaite du PC à Trignac. Hypocrisie plus grande encore lorsque ces antifas si sourcilleux d'éventuelles racines nazis du FN ne le sont pas des racines staliniennes, des 100 millions de mort du communisme. Il est vrai que le PS contient en son propre sein une aile héritière de ces mêmes principes mortifères. S'ils voulaient rassembler les trignacais autour de leur nouveau maire, ils n'auraient pu trouver mieux!
Le nouveau Bureau se réunit demain jeudi pour prendre connaissance des dispositions que comptent arrêter le nouveau président en matière de délégations et d'organisations des commissions. Il sera possible alors de vérifier que le comportement de certains conseillers communautaires était bien une erreur et que le président entend associer toutes les communes, tous les maires, à la gestion des intérêts communautaires

*  Sauf Jérôme Dholland de St-André-des-eaux qui a eu 41 voix  bien que socialiste, affiché à la communauté seulement, divers droite dans sa commune, ce qui explique peut être ce score! Notons que parmi les vices-présidents non maires, le communiste Manara fait un piètre résultat 36 voix. Peut-être une réponse au vote des antifas contre Pelon.

Réchauffement : prédictions contre réalité

clip_image002

Europe il faut tout changer

De Laurent Wauquiez 
""Oui, nous avons besoin d’Europe, mais pas de cette Europe-là. Encore faut-il ouvrir le débat. Cela suppose de l’audace et du courage, juste ce minimum de volonté pour secouer les tabous solidement établis, depuis Schengen jusqu’à l’Europe à 28, en passant par le protectionnisme et la liberté de circulation. Aujourd’hui, soit on est pro-européen et sommé de défendre tout ce que fait Bruxelles, soit on est anti-européen, et l’Europe devient porteuse de tous les vices.Au fond, on a renoncé à toute forme de liberté de pensée. Je réclame ce sursaut de lucidité qui doit permettre à des pro-européens de dire que ce n’est plus possible. Europe, oui, tout doit changer.""

lundi 14 avril 2014

Coupable, je le suis

L'opposition à SN compte maintenant 11 sièges contre 15 en 2008-2014, et la droite plus le centre 8 au lieu de 10!
L'UMP avait un groupe et une expression propre dans le bulletin municipal, un bureau, quelques moyens. Elle n'a plus rien … sauf 2 représentants William Duval et Sandra Vandeuren. Nous avions 5 voix au sénatoriales, nous n'en avons plus que 2!

Responsable communal de l'UMP et du groupe sortant, j'admets ma responsabilité dans cette situation; je n'ai pas bien défendu les intérêts de notre mouvement:
Je suis coupable d'avoir proposé fin 2012 aux centres, Modem et UDI, la tête de liste et la direction de la campagne à SN.
Je suis coupable d'avoir accueilli favorablement  la candidature de Ludovic le Merrer puis de l'avoir proposé à nos instances qui l'ont accepté sur mon rapport.
Je suis coupable de ne pas avoir réagi, publiquement et fortement (mais était-ce encore possible?) lorsque j'ai compris en janvier que la parole ne nous serait pas donnée dans la campagne, puis, début mars, que notre représentation, 30% des places sur la liste, était organisée de manière à ce que l'UMP ne puisse pas peser en cas de défaite. 
Je suis coupable d'avoir soutenu jusqu'au dernier jour notre candidat.

Il est curieux néanmoins que celui qui demande par voie de presse* que je sois puni pour ces erreurs soit justement Ludovic le Merrer à qui elles ont, si ce n'est profité, tout du moins permis d'accéder à la place de chef de l'opposition sans  rival !

Alors même qu'il a écrit "C’est moi et moi seul qui ait élaboré la stratégie politique de désirs de ville",   Ludovic le Merrer refuse de reconnaître sa responsabilité dans la défaite collective. Mais il a atteint son but: réduire  le rôle dans l'opposition municipale  de l'UMP qui est, comme nous le verrons dans quelques semaines, dominante dans l'électorat nazairien tout du moins par rapport aux centres !

* Ouest-France du Samedi 12 avril

dimanche 13 avril 2014

Gwenn ha du devant la mairie de SN

Le maire a annoncé à la fin du conseil qu'il confiait à 2 adjoints le soin de lancer une concertation sur la Bretonnitude de SN, bien au delà du drapeau qui en attendant les résultats d'icelle serait descendu!

vendredi 11 avril 2014

Sortie du conseil de SN

La première délibération, déléguant au maire une partie des pouvoirs du conseil, acquise avec l'abstention du FN, le conseil rentrait dans le cœur du sujet : les 52 délibérations désignant ses représentants.  Les 4 premières relevant de la proportionnelle, il fallu un petite demi heure pour procéder aux 4 scrutins. A l'issue de ceux-ci la liste désirs de ville (DdV) est représentée par Sandra Vandeuren à la commission d'appel d'offre, par William Duval aux 2 commissions des services publiques et par Dominique Trigodet au CCAS.

La tension montait en abordant la délibération n°6 qui permettait de voter à main levée les 48 désignations suivantes; un vote négatif du FN aurait fait durer le conseil jusqu'à demain matin. Blanchard fit durer le suspens en rappelant tout d'abord que les formalités étaient une condition de la démocratie pour conclure qu'ils n'étaient pas idiots et donnait son accord.
Le FN devait sauf erreur de ma part s'abstenir sur toutes les délibérations en cause mais plus étonnamment "DdV" les votait toutes même celles ou la majorité ne lui avait pas fait de place!?
Place fort exiguë d’ailleurs car l'opposition n'est représentée que par un titulaire dans 5 institutions simplement. Par exemple une seule place à l'OMS, Tessier alors que nous en avions 2 dans le précédent mandat. Aucun représentant à Saint-Nazaire association où nous étions 3, dont moi, auparavant. La portion congrue donc, mais l'opposition compte maintenant 11 sièges contre 15 en 2008-2014, et la droite plus le centre 8 au lieu de 10.
 Malheur aux vaincus avait dit le chef gaulois!

Le conseil était termine à 19h10 ayant à peine duré une heure 10.

P.S. : Seul M. Blanchard pour le FN donna une explication de vote.
M. le Merrer ne prit pas la parole, ni personne de DdV pour expliquer leur vote favorable; attitude probablement due au manque d'expérience.

N. B. Il m'avait échappé que le FN avait voté pour la délibération nommant les représentants du conseil à la commission accessibilité où il a obtenu une représentante , Mme Sutter.


jeudi 10 avril 2014

Retour sur une défaite !


Car il s'agit bien d'une défaite, la plus cruelle que nous ayons connue à l'élection municipale, ici, à SN. En effet ni en 2001*, ni en 2008, et je ne parle pas du temps d'Etienne Garnier, l'addition des résultats des listes de droite et du centre ne donne un aussi mauvais résultat au premier comme au second tour. Le PS, avec D. Samzun obtient à nouveau la majorité des suffrages exprimés.
Or l'individu, qui proclamait pourtant dans un mail à un journaliste  "C’est moi et moi seul qui ait élaboré la stratégie politique de désirs de ville",  refuse de reconnaître cette défaite et sa responsabilité! Sa lâcheté, sa veulerie se confirme.
Tout au contraire, M. le Merrer cherche à imputer la situation qu'il a créée à ceux qui ont permis sa candidature et auxquels il a refusé la possibilité de jouer un rôle dans sa très courte campagne, les militants UMP de SN et en particulier moi-même.  
Au lieu de chercher à réunir pour ménager l'avenir, il tente de maintenir une stratégie qui a échoué, la conquête d'un hypothétique électorat de centre gauche qui ne voterait pas socialiste, en empêchant toute expression de la droite au conseil municipal (expression qui ne saurait être assuré par le FN qui est, avant tout, comme l'extrême gauche, un parti antisystème).   
Cette  stratégie fut celle de Kevin Izorce.  Le Modem nazairien n'a pas perdu son attirance pour la gauche; sa volonté de combattre la droite et ses représentants perdure à travers M. le Merrer.  Il serait malheureux qu'il trouve chez nous des alliés pour cette démarche comme ce fût malheureusement le cas lors de ce dernier mandat.

P.S. : Notre tête de liste a été un très mauvais candidat. Espérons qu'il ne soit pas un opposant du même acabit.

* en 2001, 23.68% Pour Danielle Richard et 7.2% pour Gicquiaud soit une situation comparable, dissidence, mais victoire de Batteux au premier tour avec une abstention record : seul 51.76% de votants et 49.1 % d'exprimés

mercredi 9 avril 2014

Conseil municipal du 11 - ordre du jour

55 délibérations à l'ordre du jour pour installer la nouvelle muncipalité :
La première est la traditionnelle délégation de pouvoir au maire qui ensuite en rend compte par écrit à chaque conseil. Les 3 délibérations suivantes sont des désignations à la proportionnelle (avec des modalités restreintes de propositions des listes de candidats) pour des commissions obligatoires : appel d'offre, définition et gestion des services publiques. La 5°, toujours à la proportionnelle, vise la représentation du conseil au CCAS. Le recours à la proportionnelle au plus fort reste devrait accorder un siège à la liste de LLM et aucun au FN dans ces 4 instances.
Ensuite 47 délibérations vise à désigner les représentants de la municipalité dans 47 institutions de l’office public pour l'habitat, à SN Association. Ces désignations s'effectuent à la majorité simple ; la représentation de la minorité dépend donc du bon vouloir de la majorité! Une dizaine d'institutions comportant de 5 à 10 représentants nous avait été proposées en 2008. Gageons qu'il en sera de même. Une question toutefois : Batteux nous avait refusé toute représentation à l'ADDRN, D. Samzun sera-t-il plus ouvert?
Ces délibérations pourraient prendre beaucoup de temps si le FN, comme il est probable, refuse qu'elle soit prise à main levée ce qui demande l'unanimité dans ce cas là (délibération n°6)
En fin les 2 dernières délibérations correspondent à la mise en place d'un nouveau directeur de cabinet, Guillaume Saupin.
Le conseil suivant est prévu le 23 mai. Les commissions thématiques à l'initiative du conseil  devrait s'y voir fixées et pourvues  à la proportionnelle.

vendredi 4 avril 2014

Premier conseil aprés le scrutin

Conseil essentiellement formaliste et sans surprise, chaque liste votant pour son leader et elle même.
En clôture vint le temps des discours des 3 têtes de listes; c'est peu dire que les 2 de l'opposition furent convenues et banales!
celui de David Samzun contint les prémices d'un changement d’ère et sans aller jusqu'à l'ouverture à la Sarkozy manifeste néanmoins une volonté d'écoute de tous les conseillers et toutes les opinions. Acceptons-en l'augure, qui vivra verra !
Le conseil du 11 sera aussi largement formel; d'ici là entre le 9 et le 11 nous devrions connaître les délégations données par le maire à ses adjoints; leur contenu donnera plus d'indication sur la manière dont David Samzun entend gouverner. Il faudra attendre la réunion de la Carene le 15 pour comprendre quels sont les hommes et les femmes qui pèsent dans son dispositif et ses vrais priorités.

P.S. je m'attends à la nomination de Martin Arnoult à l'urbanisme, SN, et à l'habitat, Carene.
Erratum :M. Arnout a finalement obtenu les finances

jeudi 3 avril 2014

Des contradictions de M. le Merrer

Dont je rappelle qu'il a déclaré quelques jours après ce mail, que je ne cite pas en entier mais tient à la disposition de qui le veut, déclaré que " j'avais un" droit de regard sur tous ses discours"
 
"pour info
mes dernières correspondances avec mr rochard
bien à vous
ludovic

Envoyé depuis Windows Mail

De : Ludovic Le Merrer
Envoyé : ‎vendredi‎ ‎28‎ ‎mars‎ ‎2014 ‎08‎:‎54
À : contact@media-web.fr

Bonjour Mr Rochard

Je n’ai mandaté personne pour faire quoi que ce soit avec qui que ce soit !

je ne peux pas être plus clair.

C’est moi et moi seul qui ait élaboré la stratégie politique de désirs de ville.

C’est moi et moi seul qui prend toutes les décisions. Je ne reçois aucune consigne de qui que ce soit et encore moins des partis politiques. J’ai le soutien de 4 partis politques et j’en suis fier mais personne ne me dicte quoi que ce soit.
...
C’est moi et moi seul qui conduit ma campagne, qui ait choisi chaque colistier, qui écrit mes discours, qui ai répondu à toutes les questions de la presse locale, aux interviews, aux questions posées sur votre site, aux questionnaires qui me sont adressés par diverses associations.

Réponse de David Pelon à sa mise en cause par le PC


Communiqué de presse original et en entier, en gras ce qui n'a pas été publié ce matin par OF :
"Le mur de Berlin est tombé en 1989  mais Trignac était resté à l'est.
Les communistes se comportent en propriétaire injustement et illégalement chassé de son bien alors que le vrai souverain, le peuple de la commune, ne voulait plus d'eux, malgré leur alliance avec les socialistes. Socialistes qui négligent les 100 millions de morts du communisme ! Car si on reproche à l'un ses racines faut en faire autant à l'autre.

Il y a des citoyens de bonne volonté membres du FN au conseil municipal de Trignac ; Ailleurs ce sont des villes que les électeurs leur ont confié. 
C'est la loi de la démocratie; ceux qui la refusent, refusent la démocratie, mais ça on le savait déjà!"

mardi 1 avril 2014

D'un menteur

 Communiqué :

J'apprends aujourd'hui à la lecture de Ouest France que selon M. Le Merrer, j'avais un" droit de regard sur tous ses discours"
Je suis ravi de l'apprendre maintenant: je n'ai jamais été informé préalablement du contenu des interventions de Le Merrer ni d'ailleurs des dispositions de campagne sinon comme le militant de base.
Une seul exception je suis intervenu vigoureusement le lundi 24 mars pour réclamer une intervention de l'UMP au Meeting du mercredi ce qui a été réalisé.
Je peux témoigner que ce jour là il a appelé Gilles Denigot devant moi à ma demande pour s'assurer des intentions de celui-ci.
M. Le Merrer réussira en politique : il ment avec effronterie!

Jean-Louis Garnier

P.S.:

Sur 8  "désirs de ville" 
4 modem : Le Merrer, Tessier, Boutté-caillé et Trigodet
2  UDI : Vincent, Beuvelet
2  UMP : Vandeuren, Duval