« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

lundi 17 février 2014

Accompagner l’expansion urbaine plutôt que la combattre

"il faut accepter et accompagner l’expansion urbaine plutôt que la combattre

La lecture complète des analyses d’Olivier Piron et Eric Charmes ne laisse aucun doute quant au caractère nocif des politiques anti-étalement urbain qui ont la faveur des politiques actuellement. Résumons ci après ces conséquences perverses:

Cette lutte est l’un des facteurs essentiels qui tend à raréfier le foncier constructible, et donc à maintenir le niveau des prix du logement à des niveaux qui en rendent l’accès de plus en plus difficile pour les familles modestes. Rappelons que depuis 1997, le prix du logement a augmenté 4 fois plus vite que le revenu des ménages.

La densification du logement à marche forcée tend à augmenter le coût unitaire de chaque m2 livré, et donc augmente aussi le coût des politiques curatives mises en place par l’état contre le mal-logement, avec l’insuccès que l’on sait. Bien entendu, des coûts fonciers élevés pénalisent aussi les entreprises et par voie de conséquence l’emploi.

Ces coûts ont poussé de nombreux ménages à aller chercher des logements à des dizaines de kilomètres des grandes agglomérations pourvoyeuses d’emploi, ce qui grève aussi leurs budgets de transport et altère leur qualité de vie. Les communes qui ont dû gérer cet afflux de population n’y étaient pas préparées et peine à faire face aux coûts d’équipements supplémentaires induits, alors que les villes centres, qui auraient eu les moyens de faire face à ces évolutions démographiques,  se vident de leurs classes moyennes.

Enfin, l’urbanisme est devenu un sujet de préoccupation majeur des services en charge de la lutte contre la corruption au niveau national. Lorsque qu’une réglementation réduit l’accès à une ressource indispensable, l’achat de passe-droits pour accéder à cette ressource tend à se développer.

Il convient donc d’urgence de changer radicalement le paradigme dominant de la gestion de la ressource foncière en France. L’état à pratiquement confisqué aux propriétaires le libre choix de l’usage qu’ils font de leur terre, il doit le leur rendre, en définissant seulement un cadre permettant à chacun d’en faire un usage respectueux de son voisinage, et sans la moindre subvention en matière de desserte routière ou de réseaux notamment. C’est à ce prix que nous reviendrons à un développement des grandes agglomérations à la fois harmonieux, conforme aux aspirations du plus grand nombre, et économiquement soutenable.


L’étude de M. Olivier Piron : “De l’utilisation des sols” - PDF, 17 pages 

dimanche 16 février 2014

Prétendants à l'élection municipale à SN mise à jour

La situation a évoluée depuis mon post du vendredi 17 janvier :
  • La liste de Lutte ouvrière est toujours là
  • MM. Edom et Brulavoine  auraient échoué; ils seraient remplacé, pour représenter l'extrême gauche marxiste, par une liste réunissant leurs anciens amis regroupés dans "Libre gauche", ex label gauche canal historique, le Front de Gauche sans le PCF, et le NPA.
  • Gilles Denigot monte une liste qui, au delà de pastèques opposées au PS, réunit Zack Moullec, Damien Perrotin pour l'UDB, et des Amis de M. Terrassier; ce dernier point est intéressant car outre l'appui d'un certain nombre de technocrates intercommunaux, ces ralliements pourraient abriter quelques chevénementistes dans une situation paradoxale, Gilles Denigot étant un pro européen engagé. Gilles, à la personnalité duquel personne ne reste indifférent, est porteur d'une histoire tumultueuse! Du syndicalisme  docker à la création d'entreprise en passant par un mandat de conseiller général, il a beaucoup entrepris et réussi mais sans jamais parvenir à donner une suite à ses actions! Quelques cadavres entre lui, les socialistes, les chevenementistes dont le maître des marais, la CGT et les communistes staliniens rendent impossibles toutes perspectives d'alliance au 2° tour auquel il peut arriver en prenant des voix tant à la liste d'extrême gauche qu'à l'aile gauche ou écologiste du PS; Mais rien n'est jamais impossible en politique. Sa présence devrait tonifier le débat !
  • La liste du PS et de ses  compagnons de route tarde à rentrer dans l'action ; attends-t-elle l'erreur de ces adversaires qui lui permettrait de retourner le sentiment populaire?
  • La liste " Désirs de ville" menée par Ludovic Le Merrer est, elle, rentrée en campagne.
  • L'existence de la liste du Rassemblement Bleu Marine n'est pas encore prouvée pas plus d'ailleurs que celle de la continuité de l’œuvre de Batteux regroupant entre autres  des dissidents de l'UMP, de l'udi, du modem autour de Dardillac, réunis par la haine du rassemblement réussi par Ludovic Le Merrer!


vendredi 14 février 2014

Dernier bulletin municipal



 Parution et distribution début mars

Le changement, c'est maintenant !

Le maire sortant, profitant de ses dernières interventions publiques, va répétant qu'il faut de la durée pour agir, que tout changement d'équipe, sauf continuité partisane, fera perdre un mandat, 6 ans, à notre ville.
Non, M. Batteux, la durée n'est pas une condition d'accomplissement de projets fondateurs ou de grands changements. Tout au contraire et de tout temps, l'arrivée d'une équipe originale, interrompant le cours des habitudes et mobilisant autour de concepts inédits a permis d'avancer:
2 ans séparent l'ouverture en 1995 du service d'Amazon de son introduction en bourse et 5 ans de sa filiale française; Facebook apparu en 2004, s'étend au monde en 2006; Twitter créé le 21 mars 2006,  500 millions d'utilisateurs en février 2012! Google fondée le 4 septembre 1998, premier moteur de recherche en juin 2000! Ils ont créés les bases d’une nouvelle économie mondiale.
Monsieur Batteux ne se rappelle visiblement, ni ses débuts, ni même son dernier mandat: il ne m'a fallu que 12 mois en 1983 pour mettre en place l'organisation nouvelle des transports et la Stran! Le Paquebot, moins de 3 ans suffirent; Hélyce fut achevé en 3 ans, etc. Est-ce pour cacher que ses 2°, 3° et 4° mandats n'ont pas connu de réalisations dont on se souvienne ? Les revenus de la commune s'étiolent, l'action au bénéfice de nos concitoyens doit prendre des voies omises jusqu'alors ! Contre un pessimisme généralisé, les nazairiens doivent choisir le progrès, le changement que leur propose une nouvelle équipe non tenue à une continuité malsaine.

FIN

J.L. Garnier

samedi 8 février 2014

Beau meeting hier soir

Il y a longtemps qu'on n'avait pas pu voir autant de monde se déplacer pour voir et écouter un candidat qui veut dynamiser notre ville en l'arrachant à ceux qui l'ont endormie!
Personne ne s'est endormie, par contre, durant la présentation du programme de notre liste par son animateur et tête de liste, Ludovic Le Merrer, dont l'entrain, la bonne humeur mais aussi et surtout la justesse des propositions ont soulevé l'enthousiasme du public.

Le programme et la composition de la liste  sont disponibles ici

Le programme  

la liste par ordre alphabétique

samedi 1 février 2014

Une autre vision de la crise !

extraits :

"Tout ce qui foire, c'est le marché et tout ce qui est bien, c'est eux, les Maîtres. Ils corrigent, disent-ils, les imperfections du marché! Ils se donnent ainsi le droit de limiter, de contrôler votre liberté, vos préférences, telles que vous cherchez à les exprimer sur les marchés. Les marchés ne sont plus un lieu de confrontation de vos préférences individuelles, d'échange de vos efforts et de vos peines, non ce sont des lieux d'esclavage tenus par une Main de fer, dissimulée derrière la propagande anti-marché, anti-libérale."

En totalité ici 

La tache essentielle des amoureux de la liberté et des récalcitrants au nouveau féodalisme est de montrer que nous ne sommes pas en économie de marché, pas en économie libérale, et que, défendre le système actuel, c'est donner aux autres, aux ennemis de l'aide,  aide pour nous asservir.
Les gens de l'ultra-gauche qui continuent  de  crier haro sur le libéralisme, en fait, sont les complices objectifs des  Maîtres exploiteurs. Il faut, dans les analyses critiques, intégrer les renversements, les mystifications, dont le modèle est contenu dans cette phrase simple: «  A l'avenir, ce sont les fascistes eux-mêmes qui dénonceront les autres comme fascistes ». Il y a là un modèle de la propagande qui vise à faire prendre les vessies pour des  lanternes. « Ils ont dénaturé les marchés pour les rendre haïssables et ils se posent comme le recours contre ces marchés qu'eux-mêmes ont pervertis et pourris ».

Nous sommes dans un système dans lequel les  pyromanes  se prétendent pompiers. Ils paupérisent, montent les gens les uns contre les autres, afin de pouvoir se poser comme arbitres ou protecteurs.
Ils terrorisent, prétendent dominer la planète, détruire toutes les identités, suscitent la révolte, les rebellions, les jacqueries, puis prétendent vous en protéger. Au passage, ils gagnent le droit de vous taxer, de vous épier, de vous surveiller et, finalement, de vous punir:
Car exploiter ne suffit pas, il faut mater.
Bruno Bertez, 31 janvier 2014

Dernier conseil : Servilité et complaisance

Servilité et complaisance à l'égard de M. Batteux, c'est le souvenir que je conserverais de la 2° partie du conseil consacré, théoriquement,  à l'analyse de l'action des 6 ans écoulés et aux adieux des sortants : le comble de l'obséquiosité fût atteint par M. Bertin dont j'eus quelques peines à me rappeler qu'il était sur ma liste en 2008 et membre de notre mouvement : Il termina sa prosternation devant son nouveau grand homme par une invite à l'ovation debout du sortant que seul, parmi les conseillers municipaux, Josette Emonides, ma colistière Sandra Vandeuren, M. Crenéguy ( E.G.) et moi-même * refusèrent de suivre.
Le maitre des marais, vexé de ma déclaration de vendredi matin dans presse océan, avait refusé de me serrer la main en début de conseil !
En effet, Il n'aime pas qu'on lui dise que rien ne s'est conclu à SN qui ne se soit déroulé dans la plupart des villes du pays, ni que  seul son premier et son dernier mandat ont été des mandats de réalisation effective; M'étant à titre professionnel déplacé dans une centaine de villes de France, j'y ai toujours, connu, sauf rares exceptions, le même discours d'élus qui se présentent comme des novateurs voir des initiateurs de politiques nouvelles tandis que leurs fonctionnaires s'assurent auprès de vous que cela existe bien déjà ailleurs!   
SN a évolué en trente ans, c'est la moindre des choses et ses dirigeants n'ont fait que suivre le mouvement quand ils ne l'ont pas freiné! Constructions navales ou aéronautiques, véhicules militaires ou d'intervention ne doivent pas leur développement à M. Batteux. L'état du centre-ville, en bien comme en mal, lui doit beaucoup par contre.
Même la réalisation emblématique de ce mandat, commencé lors du précédent, la reprise du front de mer  est à l'origine une proposition de l'administration départementale alors dirigée par l'actuel maire de Savenay.   
Toutes les réalisations de ce mandat tel ville-ouest ou Hélyce ont bénéficié du soutien du gouvernement de M. Fillon sous la présidence Sarkozy que M. Batteux et ces amis n'ont cessé de décrier par ailleurs.
On retrouve là d'ailleurs le mensonge et la fausseté socialiste comme dans la brillante illustration d’Étienne Garnier que M. Batteux donne à P.O tandis qu'il refuse de donner son  nom à une rue ou place de notre ville après m'avoir assuré en conseil municipal puis par mail il y a 2 ans qu'il le ferait !

* Josette Emonides me signale que François Billet (écologiste) en fit de même