« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

vendredi 1 janvier 2010

"Auld Lang Syne " le chant du nouvel an

« La plus douce des musiques de ce côté-ci du paradis »
 
ou
 
Une des plus émouvantes , en tout cas, adaptés en français par les scouts "ce n'est qu'un au revoir"  dit "chant des adieux" pas le même contenu que l'anglo-saxon pour le même son:
 
"Auld Lang Syne "a été décrite, à juste titre, comme la chanson que personne ne connaît, mais que tout l'univers anglophone chante pour dire adieu à l'année qui se termine et saluer celle qui débute.

Cette chanson conjugue avec bonheur une note de convivialité et un sens poignant de perte, l'humeur qui convient tout à fait à la veille du jour de l'An quand nos pensées sont suspendues entre regret et attente.

La version qui est fredonnée aujourd'hui vient d'une ancienne chanson remaniée par un barde écossais du XVIIIe siècle, Robbie Burns, «une chanson de jadis», dit-il, qu'il a entendu interpréter par un vieil homme et qu'il a améliorée en lui donnant les paroles que nous chantons maintenant, enfin… que nous essayons de chanter.

«Should auld acquaintance be forgot? And never brought to mind? Should auld acquaintance be forgot? And auld lang syne?»
 
En français :
 
 
 

5 commentaires:

SNalternance a dit…

Un spécial Mafalda :
http://www.youtube.com/watch?v=mlXC16JLsjY&feature=related

SNalternance a dit…

Faut-il nous quitter sans espoir
Sans espoir de retour ?
Faut-il nous quitter sans espoir
De nous revoir un jour ?

Refrain

Ce n'est qu'un au revoir, mes frères
Ce n'est qu'un au revoir.
Oui, nous nous reverrons, mes frères,
Ce n'est qu'un au revoir.

mafalda a dit…

merci Jean-Louis, ne partez pas! en ce moment,j'écoute plutôt "dimanches à l'Elysée"!
j'ai modifié la choré sur "tous ceux qui veulent changer le monde",je l'ai garnierisée

SNalternance a dit…

Oh là là , Mafalda j'ai peur !
Cela va vous couter très cher ;
car couvrir de Nickel( garnieriser de garniérite, le minerai) est onéreux
mais toucher au droit moral sur l'œuvre encore plus ; c'est ce qui vient d'arriver à l'UMP jeune!

SNalternance a dit…

Version francophone en entier

Faut-il nous quitter sans espoir
Sans espoir de retour ?
Faut-il nous quitter sans espoir
De nous revoir un jour ?

Refrain

Ce n'est qu'un au revoir, mes frères,
Ce n'est qu'un au revoir.
Oui, nous nous reverrons, mes frères,
Ce n'est qu'un au revoir.

Formons de nos mains qui s'enlacent
Au déclin de ce jour,
Formons de nos mains qui s'enlacent
Une chaîne d'amour.

Unis par cette chaîne
Autour des mêmes feux,
Unis par cette douce chaîne
Ne faisons point d'adieu.

Car Dieu qui nous voit tous ensemble
Et qui va nous bénir,
Car Dieu qui nous voit tous ensemble
Saura nous réunir.