« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

mardi 5 janvier 2010

Faut-il supprimer la Halde ?

 
C'est en tout cas ce que j'ai préconisé lors du dernier conseil municipal de SN en décembre 2009 dans la réponse que j'ai dû faire à l'ensemble des groupes qui attaquait l'actuelle réforme, lancée par le gouvernement, des diverses autorités administratives indépendantes.
 
Après avoir expliqué qu'il ne s'agissait pas de faire disparaître des voies de recours pour les citoyens, mais d'un recadrage de fonds et de forme, je regrettais que notre gouvernement n'ait pas inclus la Halde dans cette réforme, la qualifiant de police de la pensée et de "Sainte Inquisition" .
Mes 2 colistiers me firent immédiatement savoir qu'ils étaient en désaccord avec moi ;
 
Voilà que si je suis seul au conseil municipal, d'autres, heureusement, argumentent dans le même sens que moi !

Riposte Laïque : Vous avez accusé la Halde de monter les Français les uns contre les autres. Récusez-vous l'ensemble de l'action de l'association présidée par Louis Schweitzer ?

Malika Sorel : Je trouve complètement incohérent de vouloir travailler à l'intégration et au développement de sentiments fraternels entre les individus, quand dans le même temps on œuvre à dresser sans cesse des catégories de Français les unes contre les autres. C'est absurde, contre-productif et irresponsable. Cela ne peut en effet qu'engendrer frustration, haine et ressentiment des uns envers les autres.

Il y a un vice à la base de la création de la Halde, et c'est là que l'on voit que les hommes politiques connaissent très mal les règles élémentaires de la gestion des hommes. On ne laisse en effet jamais à un individu, ou à un organisme, le soin de créer lui-même sa propre charge de travail. Pour continuer de vivre, la Halde n'a d'autre choix que de voir des discriminations partout, quitte à les inventer. L'attaque de la Halde contre le poème de Pierre de Ronsard « Mignonne allons voir si la rose », qui serait un texte « anti-vieux » car il véhiculerait une image négative de la vieillesse, illustre à la perfection la folle dérive de l'idéologie de la lutte contre les discriminations.

Je reproche à ceux qui ont créé la Halde d'avoir mis en place une institution dont la nature même ne peut qu'injecter encore plus de haine dans notre société. C'est donc une action politique irresponsable, car notre société n'avait vraiment pas besoin de ce supplément de haine. Elle va avoir beaucoup de travail, et cela lui prendra beaucoup de temps, pour extraire le poison de la haine que l'idéologie de la repentance a injecté dans le cœur des enfants issus de l'immigration extra-européenne.

Sur tous les autres sujets dans lesquels la Halde intervient, elle ne conduit guère d'analyse globale des problèmes. Elle ne fait que traquer et débusquer ceux qui discrimineraient afin de les sanctionner. Sur la question de l'égalité hommes-femmes, par exemple, il n'y a aucune réflexion approfondie quant aux raisons, inhérentes à notre société, qui finissent par faire du monde du travail une jungle pour les femmes. Là aussi, on ne travaille que sur les symptômes, jamais sur les sources profondes du mal afin de les tarir, jamais sur la maladie afin de la guérir.

De ce fait, les symptômes sont destinés à toujours réapparaître. Les discriminations, lorsqu'elles sont avérées, doivent être traitées par les juridictions déjà existantes, et jamais par une structure dédiée ! Les problèmes qui conduisent à ces discriminations doivent quant à eux être traités par la classe politique avec tout le sérieux qu'ils méritent. Je l'ai déjà dit : selon moi, la Halde devrait être supprimée. Je suis partisane de la réflexion profonde, de l'esprit de cohérence, de la pensée critique et de la liberté de pensée et de jugement.

4 commentaires:

SNalternance a dit…

Rappelons que la Halde vient d'obtenir la réduction des avantages retraites dont les femmes disposaient pour compenser les inconvénients sur leur carrière de leur rôle dans l'éducation des enfants!

Adhoc a dit…

Et oui, vous êtes seul au conseil municipal. Avec une telle prise de position, comment pourrait-il en être autrement ? Courage ! Continuez à pourfendre le politiquement correct... et l'AXE MALEFIQUE !!!

mafalda a dit…

cher Jean Louis,
votre positionnement pour moi sur ce sujet est incompréhensible. Si notre petit monarque voulait se débarrasser des contre-pouvoirs, il ne s'y prendrait pas autrement. La HALDE ne dresse pas les français les uns contre les autres, mais elle a pour tâche de réparer des injustices, elle n'intervient pas que sur les discriminations raciales mais aussi sexistes,envers les handicapés.Elle lutte pour une meilleure intégration de tous
Par rapport à votre premier post, je crois que ce n'est pas tout à fait ça: elle a obtenu que les hommes qui avaient élevé leurs enfants, ou pris un congé parental aient droit à la même compensation que les femmes

SNalternance a dit…

Chère Mafalda,

En ce qui concerne la retraite je maintiens que vous faîtes une interprétation théorique d'une réalité triviale : lorsque les femmes touchent en moyenne 100 les hommes touchent 170 selon le Conseil d’orientation des retraites.
La Halde n'a rien fait contre ça tout au contraire !

Sur le fonds, la Halde, créée en 2004 par J. Chirac, dernier président de gauche, a vu ses pouvoirs élargis en 2006.
Dotées de pouvoirs d'enquêtes considérables, et d'une très grande liberté d'action puisqu'elle peut s'autosaisir ( en fait utiliser des dénonciations) sans même obtenir l'autorisation de la victime (soi-disant non identifiée), elle a une position exorbitante du droit courant que vous ne toléreriez d'aucuns services de l'état ou juges.
La capacité de proposer au poursuivi l'abandon des poursuites contre amende et divers mesures lui permet d'imposer son point de vue à des intimés terrorisés par son intrusion.
Comme la sainte inquisition, elle les déclarera relaps et les transmettra au pouvoir judiciaires s'ils recommencent.
Qui osera s'opposer à elle dans ce processus ; quelques procureurs l'ont tenté au début ; ils ne recommenceront plus!

Sur le fonds, comme pour la plupart de ces autorités administratives, il s'agit de masquer l'impuissance de la classe politique à réaliser l'adaptation de notre société.
L'inanité de notre droit devenu beaucoup trop complexe et formaliste rend, en fait, le juge français, contrairement à d'autres, impuissant, lui aussi, mais dans le règlement des cas individuelles.
Pour le reste Malika Sorel le dit mieux que moi.
Ce point de vue n'a rien à voir avec le soutien des positions gouvernementales puisque cette suppression n'est pas à l'ordre du jour, malheureusement.