« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

vendredi 28 décembre 2012

Chantiers : sur une commande‏

 Communiqué que je viens d'expédier à l'instant à la presse :

Une bonne nouvelle est une bonne nouvelle, mais une hirondelle ne fait pas le printemps ! Dans l'instant, les ouvriers de STX ont devant eux le chômage ; même bien indemnisé, c'est le chômage pour 6 mois ! Les salariés des sous-traitants français ne sont pas certains de revenir dans un an travailler pour STX France ici à SN !
Comme ses concurrents finlandais, allemands et italiens, l'entreprise nazairienne utilise les services d'entreprises et de travailleurs venus d'ailleurs, hors zone euros même, par exemple des polonais alors que nos concitoyens de mêmes qualifications sont mis au chômage partiel.
Les dirigeants des chantiers viennent de décrocher une commande ce dont nous les félicitons mais nos dirigeants politiques ont mis en place un cadre pervers à l'action économique qui ne peut être laisser en l'état car s'il permet à nos entreprises de survivre, il ne permet pas aux français d'espérer vivre de leur travail.


Jean-Louis Garnier, délégué communal de l'UMP  pour SN, conseiller municipal de SN
06 10 09 07 58
Mon blog : http://jeanlouisgarnier.fr/

1 commentaire:

J-C Diat a dit…

Bataille navale à Saint-Nazaire : France/Corée…

La politique menée par STX vise à couler la navale de Saint-Nazaire ?
STX Shipbuilding a racheté en 2008 les chantiers navals de Saint-Nazaire à Aker Yards, après que les banques
françaises aient contraint Alsthom en 2006 à brader cette entreprise nazairienne pour une bouchée de pain.
STX possède plus de 20.000 salariés répartis sur dix-huit chantiers navals : en Norvège, en Finlande, en Roumanie,
au Brésil et au Vietnam, ainsi que les chantiers navals de Saint-Nazaire et de Leroux Naval. Il possède des participations
dans 3 chantiers en Allemagne et en Ukraine. Présent dans la navale depuis 40 ans, l’activité de STX tourne aujourd'hui
autour des navires gaziers, des vraquiers, des porte-conteneurs et des rouliers.
Il ne faut pas sortir de Saint-CYR, pour comprendre, que l’intention de l’Etat coréen qui finance STX
est de piller le savoir-faire des chantiers navals de Saint-Nazaire, tout en les privant de commandes,
pour les obliger, une fois passé le délai de non-concurrence, à fermer. Car, STX financé par l’Etat Coréen,
a construit en Chine et au Vietnam, des chantiers copiés sur ceux des chantiers navals de Saint-Nazaire,
pour 4 milliards d’euros. STX qui a un carnet de commande qui dépasse les 10 milliards d’euros par an,
n’a jamais apporté la moindre commande à Saint-Nazaire !
Si on analyse l’ensemble de ce dossier, après de nombreux autres, il y a de quoi se poser des questions sur le jeu
que joue Bruxelles dans le démantèlement de l’appareil productif européen !
La situation comptable des chantiers de Saint-Nazaire, c’est quoi ? Les bilans ne sont pas publiés depuis 2 ans,
alors qu’il y avait près de 116 millions d’euros de pertes, sans parler du hors bilan du type cautions de prêts.
On entend dire que l’Europa 2 va occasionner une perte sèche importante ! Avec des salaires chargés qui coûtent
plus de 110 millions d’euros par an, à échéance plus ou moins 5 ans, la situation ne sera plus tenable !
L’annonce subite d’une commande d’1 milliard d’euros pour un paquebot (OASIS), auprès de l’armateur américain
Royal Caribbean Cruise Line, obtenu par Bercy entre Noël et le jour de l’an, laisse quelque peu perplexe !
Si la commande ‘’OASIS’’ n’est pas un mirage (voir Tintin au pays de l’or noir), c’est une bouffée d’oxygène !
Il faut en profiter pour réaliser dans la foulée de cette commande, un audit de l’entreprise et relancer STX
sur ses obligations. Certes, la boite est mal gérée en termes de productivité et d’achats. Mais, une entreprise çà se restructure !
Au cas où STX persévère à ne pas alimenter en commandes les chantiers de Saint-Nazaire, l’Etat français actionnaire à hauteur
de 33,34%, doit demander l’annulation du protocole d’accord du 12 juin 2008, signé avec STX et exiger des dommages et intérêts.
L’Etat français devra alors envisager «la nationalisation européenne des chantiers de Saint-Nazaire», le temps du redressement !

Jean Christian DIAT