« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

vendredi 15 juin 2012

Comment la Gauche ampute la démocratie ...

 pour la protéger d’un fantasme fasciste :

"La droite doit refuser les règles que lui a imposées la gauche. Pour faire reculer  l’extrême droite et permettre la renaissance du centre, elle doit condamner les alliances avec l’extrême gauche avec la même véhémence que la gauche critique l’extrême droite, rétablir la représentativité parlementaire, abroger les délits d’opinion et les lois mémorielles et mettre fin au financement des associations antiracistes. Les démocraties occidentales sont représentatives, et non éducatives comme leurs homologues maoïstes et soviétiques." lire l'article complet en cliquant ici
Sur Contrepoints, le nivellement par le haut

3 commentaires:

Anonyme a dit…

" la droite doit refuser les règles que lui a imposé la gauche "

Ce n'est pas seulement la droite qui doit refuser ce diktat . Tout citoyen libre se doit de refuser cette problématique . En effet dans notre pays , ce n'est pas le RBM/ Front National qui : interdit les meetings de ses opposants ,demande l'interdiction d'un parti politique (le FN), trouble par la violence les réunions de ces adversaires , crache la haine ( Mélenchon).
Les socialistes et leurs alliés du fascisme rouge sont très mal placés pour nous donner des leçons de démocratie .
Oui , à des accords de désistement entre l' UMP , la droite et le FN ,ne pas laisser tout les pouvoirs aux socialos Marxiste .
La 9 ème circonscription de Pornic est un exemple à suivre , Mr Boênnec a fait le bon choix .

Dumas a dit…

Ce que j'ai du mal à voir dans tout cela, c'est la relation de cause à conséquence ici exposée : on abroge les délits d'opinion, on met fin au financement des associations antiracistes et du coup on ferait reculer l'extrême droite et on permettrait la renaissance du centre. J'ai plutôt tendance à penser le contraire. Libérer la société du carcan de la censure et de l'antiracisme ne ferait, à mon sens, que permettre à l'extrême droite de prospérer. On voit bien déjà, avec ces législatives, combien le centre recule au détriment de l'extrême droite, et cela sans cette "libération morale". Comment cela ne pourrait-il pas s'accentuer avec celle-ci ?

SNalternance a dit…

Dumas,
Il m'avait semblé que l'article lu dans son entier éclaircissait ce point;
Pour ma part je crois que la confusion, créée volontairement par la gauche, consiste à déclarer le FN-RBM comme l'extrême droite dont il n'a pas ou plus les caractéristiques, en assimilant son refus de voir des mœurs étrangères s'imposer sur notre territoire ou sa défense du prolétariat français à l'antisémitisme Nazi ; omettant qu'à l’époque visée une partie de la gauche pacifiste l'était tout autant ce qui facilita d'ailleurs son ralliement !
"Après tout, le discours du Front National est très loin d’être une copie de celui des nazis. Le contrôle des frontières et l’expulsion des résidents illégaux font partie du débat politique de toutes les grandes démocraties et à de nombreuses époques. George Marchais n’en avait-il d’ailleurs pas fait son crédo ? À ma connaissance, ces propositions, quoiqu’on en pense, n’ont fait l’objet d’aucune réserve de la part des constitutionnalistes, ni en Amérique du Nord ni en Europe. Auraient-ils négligé un débat pourtant vieux comme Athènes ou estimaient-ils que ces questions ne devaient pas nécessairement ébranler les fondements de leurs Républiques ?

En revanche, la remise en cause de la propriété privée, les atteintes à la liberté d’expression et la légalisation de l’Histoire sont autant de menaces que les Constitutions ou des textes fondateurs ont pris plus ou moins soin de prévenir."