« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

samedi 17 septembre 2011

Loi SRU et libertés communales : une vrai question

Lorsque ce mardi, j'évoquais, dans le titre du post sur l'affaire de Pornichet, la mise en jeu des libertés communales, je n'osais espérer une réaction rapide et appropriée des élus locaux de droite ; j’apprends, avec plaisir, ce matin par Ouest France, la réaction en ce sens du maire de La Baule qui va tenter de faire saisir le conseil constitutionnel par le biais des QPC ( questions prioritaires de constitutionnalité).
Notons de plus que cette substitution de l'état à la commune pour exercer le droit de préemption est, en l'état des finances de celui-ci, curieuse pour le moins . A moins que l'administration envisage de le faire en imposant aussi la dépense à la commune...

La loi SRU est une loi liberticide et contre productive qui comme la plupart des interventions étatiques en la matière entraîne des effets paradoxaux ; Faut-il rappeler que le déséquilibre du marché de la construction en France date de l’après guerre de 1914 lorsque le moratoire générale des loyers fût prolongé pour déboucher à la libération sur l'incroyable loi de 1948 ?

Certains sur info-pornichet  me demandent, avec ironie, si je crois en l'intervention de promoteurs philanthropes!  J’espère bien que cette catégorie n'existe pas ! Pas plus d'ailleurs que celle de l'entrepreneur philanthrope ; Un économiste du siècle dernier disait très crument attendre la qualité de son Steak plutôt de l’appât du gain de son boucher que de sa philanthropie ; Que celui-ci ait ensuite dans sa vie citoyenne des interventions financières philanthropes, très bien !
On attend des entreprises, et cela vaut pour les promoteurs et toute l'activité immobilière, qu'ils soient des agents économiques efficaces !

Aucun commentaire: