« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

lundi 29 mars 2010

Intervention de JL Garnier sur le budget de la commune de Saint-Nazaire


 "L'an dernier notre groupe avait voté votre budget pour 2 raisons essentielles :
Pas d'augmentation du taux des impôts
Financement du PDD approuvé par notre groupe rentrant dans le cadre du plan de relance gouvernemental.
Ainsi nous avions démontré que nos votes pouvaient dépassé l'attitude politicienne.

Cette année nous ne risquons plus pour des différents internes, momentanés peut être, de prendre une position commune ou du moins de la justifier ensemble; mais le même problème se pose, éléments pour, éléments contre, il faut prendre position!

Tout se présentait bien lors du débat d'orientation... lors du dernier conseil :
Les dépenses d'investissement continuent à un rythme soutenu ; le PDD se réalise ainsi que d'autres dépenses non prévues gymnase, stationnement,...
Pas de hausse d'impôt annoncé malgré le "Tsunami fiscal" décrit par M. le Maire.

Ma collègue, Maud Cascino, après avoir déclaré que vous ne donniez pas de contenu au débat d'orientation budgétaire, ce que l'ensemble des autres interventions infirmaient, s'étonnait de l'absence d'augmentation des impôts en avançant un motif électoral ; ce qui devait entraîner votre ire et un développement sur les paras-commandos qui me reste quelque peu obscure.

Elle avait tort, vous aviez raison; la situation électorale n'était pas en cause : si l'ampleur et la forme de votre victoire n'étaient pas connues, sa réalisation semblait inévitable!
Si d'ailleurs, tel avait été votre but, vous ne nous auriez pas informé avant le 2° tour de votre changement d'orientation, car nous aurions pu l'utiliser dans la presse de vendredi et samedi.

Tout au contraire de la réflexion d'alors de ma colistière, nous devons nous demander, aujourd'hui, pourquoi vous augmentez les impôts, alors que vous n'en avez pas réellement besoin ; car vous n'en avez pas réellement besoin.

En effet, la simple évolution des bases physiques et la revalorisation forfaitaire par le parlement fait bénéficier notre collectivité d'une progression, 4.5%, de ses recettes fiscales bien supérieur à la progression de l'inflation et surtout de nos dépenses de fonctionnement dont d'ailleurs le périmètre change à la baisse.

L'augmentation de taux fera rentrer dans nos caisses selon la délibération proposée un peu plus de 450 000 euros qu'avec les taux actuellement en vigueur.
Notre budget de fonctionnement est de 98 M€ et le budget total de 134M€ sans double compte de l'autofinancement et opérations neutres.
La rentrée nouvelle  attendue représente 0.459 % du premier et 0.33% du second !
A qui fera-t-on croire qu'il n'était pas possible de s'en passer? A qui fera-t-on croire que vous êtes incapable de lancer les mêmes opérations, de poursuivre les mêmes politiques en présentant un budget dont le montant serait inférieur de 0.33% ?

2 années à suivre sans augmentation des taux, cela aurait eu de la gueule !
cela aurait été un signal politique que votre coalition n'a pas voulu donner !
pourquoi?
Pour des raisons essentiellement politique :
1) Se distinguer du discours gouvernemental actuel sur l'impôt
2) Pas de mise en cause, pas de révision des politiques suivies.
Leur reconduction prime sur toute réflexion comme on le voit conseil après conseil où on maintient les mêmes organisations des service publics municipaux par les mêmes acteurs.
Comme nous l'avons vu encore dans le vœu proposé par M. Grange ; il s'agit de s'opposer au "fameux dogme de la réforme".
Certaines actions ne sont plus nécessaires ou pourraient être effectuées autrement pour le bien de tous.

L'an dernier nous déclarions lors du même vote : " notre salut fiscal étant lié à la venue de ménages payant plein pot, un signal fort sur le foncier bâti ... serait bien nécessaire l'an prochain. Espérons que le tournant pris cette année sur la maitrise fiscale se confirme au budget 2010 !"
Je regrette profondément que la sagesse de l'an dernier n'est pas prévalue;
Je considère toujours que l'impôt sur les ménages et spécialement l'impôt foncier sur les propriétaires occupants est trop important dans notre commune.
Bien que les investissements proposés me semble globalement être les bons, le refus persistant de réexaminer au fond les politiques suivies m'amène à voter contre le budget, et mon refus d'une augmentation inutile de l'impôt contre les taux !"

17 commentaires:

Zébulon a dit…

Si les bases ont augmenté c'est grâce à la politique de l'habitat, n'est-ce pas ?
Elle est toujours aussi mauvais la construction à Saint-Nazaire Jean-Louis ? c'était votre crédo il y a peu...est-ce encore le cas ?

Zébulon a dit…

je pense qu'on devrait lever un impôt sur les conneries entendues en conseil. La ville serait encore plus riche non ?

Je pense pas spécialement à vous Jean-Louis, vous vous en doutez.

Quels élus seraient les plus imposés selon vous ?

SNalternance a dit…

"Si les bases ont augmenté c'est grâce à la politique de l'habitat"
Exact Zebulon et je n'y vois aucune contradiction avec mes propos et écrits qui visaient l'insuffisance de locatifs privés ; celui-ci semble aussi tendre à s'améliorer, mais à travers des dispositions fiscales qui pourraient assez rapidement provoquer un trop plein dans certaines dimensions et une insuffisance dans d'autres!
Par contre, l'augmentation des bases est du surtout à la substitution d'un habitat moderne, coté au maximum par le fisc à un habitat vieillot, théoriquement de peu de confort, et moins étendu.

Quand à un impôt sur les conneries nous aurions tous à le payer une jour ou l'autre ; alors soyons généreux.

Zébulon a dit…

La question du locatif privé est en effet assez atypique à Saint-Nazaire. Il y en a que très peu et on ne peut pas accuser le logement social puisque dans de nombreuses autres villes on voit cohabiter une fort taux de HLM et locations privées. Je pense que c'est lié à l'histoire de Saint-Nazaire. On est "propriétaire"" ou on est "social" parce qu'on n'a pas le choix. Et quand on a un petit choix, on achète quitte à tout rénover (castors...). L'entre-deux est faible ou provisoire. Nous sommes dans une ville reconstruite ce qui est tout à fait différent des autres villes. On pourrait en causer des heures et d'ailleurs je pense que ce sujet est très intéressant à creuser.

Vos propos portaient sur les constructions en général et pas seulement sur le locatif privé. Mais j'apprécie de vous voir changer d'avis.

Effectivement, le locatif privé se porte un peu mieux grâce aux exonérations fiscales. Mais c'est aussi un phénomène de rattrapage je pense. A tout point de vue, Saint-Nazaire rentre dans la normale.

Sarkozy veut une France de propriétaires et vous, vous souhaitez plus de locatifs privés. Accordez vos violons bordel !!

Je suis en désaccord profond avec votre analyse sur l'évolution des bases. Elle résulte simplement des nouvelles constructions. Ce n'est pas la modernité qui est en jeu, c'est simplement le nombre de logements qui influe sur les bases. Deux logements de tailles identique crée une base quasi identiques, qu'il soit neuf et moderne ou vieux et inconfortable. C'est normal puisque les bases locatives n'ont pas été revues depuis les années 70. Y a quelques ajustements depuis peu mais ils restent vraiment à la marge (et n'ont pas d'effet en 2009). Demandez au grand argentier, dit "le ministre des finances", ce qu'il en pense.

Pour ce qui est des impôts sur les conneries dites, je ne parlais que des élus. Je suis d'accord avec vous pour dire qu'on en dit tous. Mais publiquement et devant la presse, c'est tout de même plus rare. Vous esquivez.....

SNalternance a dit…

"Deux logements de tailles identique crée une base quasi identiques, qu'il soit neuf et moderne ou vieux et inconfortable" dites-vous, Zébulon.
Ben non, vous avez tort sur ce point. Les éléments de confort sont transformés en surface supplémentaire tant pour le foncier bâti que pour la taxe d'habitation ; je le sais d'autant mieux que cela vient de m'arriver pour la 2° fois à 10 ans d'intervalle pour le même logement et les mêmes éléments en ce qui concerne le foncier bâti.
Par exemple l'équipement en point d'eau compte.

Par ailleurs en ce qui concerne la construction à Saint-Nazaire vous devez faire allusion à cela :
" De 1982 à 2004, soit en 22 ans, 7229 logements ont été construits soit 329 par an. Cela fut juste de nature à faire face au desserrement des ménages. 90% de notre habitat à plus de 20 ans aujourd'hui." ... " Dans le domaine du logement, Saint-Nazaire a connu l'organisation tacite de la rareté et en conséquence, après la fin du déclin de sa population, la hausse des prix d'acquisition des logements qui exclut les jeunes ménages de la satisfaction d'habiter la ville où l'on a grandi, où l'on travaille. "
Mes analyses, lors du vote du PLU ou de la campagne de 2008, portaient sur le passé et spécialement l'ère Batteux ou la livraison de neuf permettait juste le desserrement des ménages !
Le renversement de tendance est très récent et je m'en félicite comme je me félicite de sa conséquence fiscale !
Le taux de proprio à SN est déjà, me semble-t-il, élevé.

En ce qui concerne les bêtises déclarées publiquement devant la presse, je ne vois pas précisément ce que vous visez mais précisez-le.

Zébulon a dit…

Je vois que la faible part du logement locatif privé ne semble pas vous intéresser. Dommage.

Votre cas est intéressant. Les impôts, à ma connaissance, ne révisent que très rarement les bases des logements anciens. Sauf en cas de permis de construire ou en cas de contrôle (ce qui n'arrive jamais). De combien la note à évolué à chaque fois ? Avez-vous eu des permis de construire pour votre logement ?

Vous parlez de l'ère batteux comme si elle était révolue. On est dans quelle ère? Qu'est-ce qui a changé d'après-vous et pourquoi ?

Que proposez-vous pour faire baisser le taux de proprio si vous le trouvez trop élevé ?

Pour le reste, non, je pensais à personne...en particulier !

SNalternance a dit…

"la faible part du logement locatif privé ne semble pas vous intéresser." justement je la regrette dans tous mes écrits.

"Les impôts, à ma connaissance, ne révisent que très rarement les bases des logements anciens." Sauf aménagements intérieurs tel création d'une pièce dans un grenier puis sa séparation en studio.

"Vous parlez de l'ère Batteux comme si elle était révolue. "
Elle se termine avec le mandat et du stationnement payant au logement, il y a déjà des changements , non ?

"Que proposez-vous pour faire baisser le taux de proprio si vous le trouvez trop élevé ?"
Je n'ai pas porté de jugement mais un constat

Dumas a dit…

Et que pensez-vous de l'intervention de l'UMP "dissidente" (je cite Presse Océan) sur le même sujet ? quelle différence fondamentale d'avec l'intervention de l'UMP officielle qui est la vôtre ?

Zébulon a dit…

oui. Si vous avez fait une déclaration de travaux ou permis de construire (nouvelles ouvertures, nouveaux sanitaires, ...) effectivement les impôts revoient la base locative. C'est le seul cas de révision.

Je pense aussi qu'il faut plus de locatif privé pour assurer un meilleur parcours résidentiel et rendre ainsi plus fluide le marché immobilier. Ca fera en plus baisser le loyer qui est très élevé à Saint-Nazaire, faute d'offre suffisante actuellement.

SNalternance a dit…

Dumas,
Si vous ne voyez pas de différence entre mon intervention et celle de mes 2 colistiers, on peut se demander pourquoi ils l'ont cru nécessaire !
Je n'ai , peut être pas, écouté assez attentivement la lecture de Mme Cascino, mais je n'y ai vu qu'un seul point commun avec le mienne le vote contre.

Le Tiercé c'est mon dada a dit…

Anecdote à mourir de rire lue sur le site du Poulpe :

Anecdote : vote du budget au Conseil de Saint-Nazaire. Maud Cacino pour l’opposition de droite se lance dans la lecture d’un long réquisitoire dont elle ne comprenait parfois pas le sens. Batteux pas dupe « Madame Cacino vous féliciterez l’auteur de ce texte » le souffleur aurait-il soufflé à Maud ?

Zébulon a dit…

Le tiercé c'est mon dada... je vous trouve vache ! Si, effectivement, elle ne comprenait pas ce qu'elle lisait, il faut avouer qu'elle l'a bien ce joli texte. On peut au moins lui reconnaître ça non ?

Le Tiercé c'est mon dada a dit…

Zébulon,
Rendons à César ce qui lui appartient. Tout le monde n'est pas dupe. le discours de Maud a été rédigé par le DGS de la Mairie de Pornichet durant ses heures perdues.
Il suit l'exemple de son patron, lui aussi s'ennuie à Pornichet et vise la mairie de Saint-Nazaire.
Espèrons qu'une nouvelle équipe à droite prenne les rennes en mains pour virer cette armée de mexicains

Adhoc a dit…

Bravo pour votre intervention et pour votre interview sur www.saintnazaire-infos.fr . Votre hauteur de vue force le respect ainsi que votre courage face aux coups portés par vos collègues dissidents. Plus que jamais Maud Casino-Pornichet et Tristan Verdun sont des conseillers subliminaux!

Zébulon a dit…

Subliminal. Bien dit Adhoc !!

Définition du Robert : "ce qui n'atteint pas le seuil de conscience".

C'est exactement ça...

Müller a dit…

Zébulon, vous donnez la définition du Robert... vous parlez du dictionnaire ou de l'édile pornichétain ? Ou des deux ?
Après les dernières déclarations de Mme Cascino, "Bobby" aurait bien des raisons de le penser !

Zébulon a dit…

Müller,

Je parlais plutôt du Robert en 3 volumes d'Alain Rey. Le Robert grand volume de Pornichet est bien moins intéressant malgré justement son grand volume. C'est un peu comme souvent, c'est pas le contenant l'important, c'est le con-tenu.