« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

samedi 27 mars 2010

Le stationnement payant à Saint-Nazaire


Mon intervention sur le stationnement payant devant le conseil municipal de Saint-Nazaire hier soir :


"Enfin, ai-je envie de dire ! pour moi cette décision aurait du être prise dans le mandat 95 – 2001 et ,au plus tard, mise en place en 2002-2003.
Il était temps, mais n'est-il pas trop tard pour notre centre-ville ?

Pour sauver les fonctions tertiaires, commerciales ou de service, en permettant d'y accéder, une bonne rotation des voitures sur un même emplacement est indispensable.
Une gestion efficace du stationnement passe forcément par le paiement du droit d'utiliser la voirie publique ; les zones bleues ne permettent pas une gestion aussi souple, aussi efficace.

Nous savons tous que ce type de décision qui bouleverse les habitudes de tous les utilisateurs du centre provoque toujours des remous et que la première année est difficile. Mais il faut voir le bien public à moyen et long terme ; il est dans la revitalisation de notre centre qui est actuellement occupé par les pendulaires.

Bien sûr les retombées de la crise peuvent donner l'impression à certains commerçants, résidents, ou pendulaires, un peu à l'écart des principaux sièges tertiaires que l'on stationne sans problème à nouveau ; qu'il était donc peu urgent d'agir. C'est déjà ce type de raisonnement qui nous a empêchés d'agir à temps dans le passé.
Ne recommençons pas cette erreur ; armons notre centre pour qu'il reste une zone active économiquement.

Notre centre-ville reste encore la première zone d'emploi de notre commune du fait entre autres de l'emploi public territorial ou d'état. Des banques aux avocats, des architectes aux assureurs, des Kinés aux médecins, etc. il doit rester ou même redevenir un lieu de concentration de l'offre de services privés ou de biens seul susceptible de le faire vivre avec l'augmentation du nombre de résidents qui y viendront d'autant plus qu'ils y trouveront une bonne offre de service.
Il est même évident aujourd'hui que le pendulaire externe, inquiet pour sa place le matin et terroriser à la perspective d'en chercher une nouvelle, fréquente des centres périphériques ou extérieurs là même ou l'offre de notre centre est meilleur.

Mais le comportement des chalands automobilistes qui sont notre cible ne se modifiera qu'autant que l'offre commerciale s'améliorera aussi dans un environnement lui aussi revitalisé ! Quid du haut de l'avenue de la république, entre la place de la mairie et la rue de la paix ?

Des détails sur lesquels on aurait pu mieux faire :
un seul régime de définition des éléments de tarification entre les espaces clos et les horodateurs aurait eu ma préférence ; spécialement pour le temps gratuit de midi.
L'été gratuit, du 14 juillet au 15 /08 ? 
Le stationnement pour les utilisateurs du train est trop cher !

Il y aura certainement des corrections à apporter à la lumière de l'expérience, mais aujourd'hui une ville sans stationnement géré est une ville qui décline.

Si certains ont été élus au nom de la décroissance et du déclin des consommations, ce n'est pas mon cas.
La revitalisation de notre centre était l'un des éléments du programme de la liste que je dirigeais à la dernière élection municipale : je ne peux qu'approuver ce qui y contribue !"
J'ai donc voté pour les délibérations instituant le stationnement payant ; mes 2 colistiers, Maud Cascino et Christian Bertin, qui ne sont pas intervenus dans le débat, se sont abstenus ; au tout début du conseil, ils ont cru nécessaire de déclarer qu'ils n'étaient plus solidaire avec moi et que je ne les engageais plus ; attitude connue de tous depuis la conférence de presse qu'ils ont tenue avec Belliot début novembre 2009 ; ce rappel montre une belle continuité de leur part dans le sabotage de l'action de l'UMP et de la droite dans notre ville.

10 commentaires:

Zébulon a dit…

C'est qui le nègre de la désaxée ?

SNalternance a dit…

Probablement un membre de l'équipe Belliot!
mais si vous parlez du beau jeune homme dans le public qu'elle nous a amené ensuite à la collation post conseil, je ne connais ni son nom ni son activité !

mafalda a dit…

cher Zébulouis,

là, c'est la femme qui réagit. Vous pensez qu'elle n'est pas assez intelligente pour écrire ses interventions toute seule et qu'elle n'est qu'un pantin de Belliot? le machisme n'est pas mort!!!

SNalternance a dit…

Non, Mafalda, je ne pense pas qu'elle soit un pantin de Belliot ou de quiconque ; Elle est, malheureusement, l'initiatrice de la manœuvre contre moi et c'est elle qui est aller chercher le soutien de Pinte puis de Belliot !
Par contre, actuellement, elle n'a pas la connaissance d'un certain nombre de sujet et elle se fait aider par des gens qui ne sont pas forcément eux-même au bon niveau.
Je la crois, au contraire de ce que vous supposez, tout à fait capable de couler définitivement notre camp par ses actions!
Par contre si vous, qui êtes une femme , savez ce qui la meut, renseignez-moi !

Zébulon a dit…

Mavalda,

Moi je regrette qu'un élu ne lui ait pas posé des questions techniques sur son intervention technique. On aurait pu se marrer.

Et ça n'a rien à voir au fait qu'elle soit une femme Mafalda. On peut être femme et intelligente n'est-ce pas ? même si ce n'est qu'au bout de deux ans.... hihi...

mafalda a dit…

pour ne pas être trop vache, j'espère que ce qui la meut est le mieux être collectif non son mieux être personnel!
cher zébulon, on peut être intelligente et acharnée, même dans l'erreur!

Zébulon a dit…

Pour revenir au sujet (le stationnement), les propos du dernier des label gauche m'amusent. Je viens de les découvrir sur le site de l'association en question.

Après le couplet habituel sur le manque de concertation (il a mené une concertation lui ? alors qu'il nous donne les résultats de cette concertation!), il indique qu'à cause de la crise, il y a de plus en plus de places de parkings libres en ville. Ah bon ? où ça ? Et si c'était le cas, il faudrait dire "que vive la crise !!" ? c'est con comme réflexion non ?

"Plus fondamentalement" nous dit-il (là on commence à avoir peur....!), "l'association label gauche dénonce un commencement de marchandisation de l'espace et du temps de la ville." C'est vrai que c'est profond et fait certainement référence à Proudhon (Brissot de Warville en fait) : "la propriété c'est le vol." Sujet intéressant au demeurant mais tout à fait hors propos selon moi.

En effet, laisser entendre que réglementer le stationnement ce serait privatiser l'espace public, y a de quoi rire. Quelle est la situation actuelle : des individus privés garent leurs voitures privées sur les espaces publics et empêchent les autres individus privés de garer leurs voitures privées sur le même espace public. C'est pas du vol ça ? Autrement dit, Monsieur Brulavoine préfère l'anarchie privée à la réglementation publique. Cette dernière, tout au contraire, permet un meilleur partage de l'espace public entre les personnes privées.

Pour ce qui est de la marchandisation du temps, Monsieur Brulavoine préfère-t-il, en tant que grand écolo, que chaque individu continue de tourner un quart d'heure avec sa voiture polluante pour trouver une place publique pour acheter sa baguette de pain biologique ?

Quant à la zone bleue qu'il promeut, elle a été abandonnée dans bon nombre de villes après une utilisation importante dans les années 70. Tout simplement parce qu'elle est souvent inefficace lorsque la zone est large et donc non circonscrite à quelques rues: il suffit de revenir régulièrement à sa voiture pour changer les heures.

LeCurieux a dit…

Un " pendulaire ", c'est un disciple de Tournesol ?

SNalternance a dit…

LeCurieux ,
Préférez-vous navetteurs ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_pendulaire

LeCurieux a dit…

Non, JL, grâce à Wiki justement,j'ai su ce qu'était un pendulaire un poil (de barbe d'Haddock) avant de poster mon commentaire.
C'était un simple trait d'humour (?)tintinesque...

Cordialement,

LC.