« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

vendredi 11 mai 2012

Maintenir la ligne Sarkozy

Le Parti Socialiste arrive au pouvoir à la faveur d'une campagne de dénigrement sans pareil, mais surtout du refus idéologique de la réalité économique.

Depuis 1973, la France a vécu, largement au-dessus de ses moyens.
Pour se faire élire, et rester au pouvoir, les gouvernements ont cédé aux groupes de pression les plus puissants, avantages, exonérations, cadeaux fiscaux, retraite à 60 ans, etc.
Monsieur Hollande, brillant produit de l'ENA, se faisant élire avec les voies de la gauche, occulte les raisons de la crise, pour ne pas avoir à expliquer qu’il soutient le système qu’il prétend combattre.
Dans ce contexte d’irréalisme, le Parti Socialiste à l’outrecuidance d’affirmer qu’il peut résoudre les contradictions du système qui a retiré à l’État sa souveraineté alors qu'il soutient cette évolution.
Les socialistes, en passe d’avoir tous les pouvoirs, ne pourront rien modifier en profondeur. Ils seront mal à l’aise même sur de petites choses; par exemple, vont-ils remettre en cause la suppression de la taxe professionnelle ?

Les socialistes se leurrent, nous leurrent ; la pression fiscale va s’aggraver sur ceux qui entreprennent et qui travaillent ; les aides sociales et les retraites à taux plein vont diminuer, pour ceux qui ne travaillent pas ou plus. Tandis que les charges vont augmenter pour tout le monde.
Cela entraînera appauvrissement et précarité, détérioration de la France active des PME-PMI, des commerçants et des agriculteurs.

Le PS qui aura la présidence de la République, le Sénat, les régions, voire l’Assemblée Nationale portera , pour n'avoir rien compris à la crise, la responsabilité de la fin du modèle social français et de tout dynamisme économique. 

Nicolas Sarkozy est le 11° dirigeant de l’Union européenne à tomber, depuis la crise de septembre 2008. Son score est le meilleur de tous les sortants européens ; il laisse intact son discours et son programme. Les droites doivent le conserver."

Aucun commentaire: