« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

mardi 15 mai 2012

La faute de Nicolas Sarkozy

Maxime Tandonnet sur son blog (cliquez) définit remarquablement ce que beaucoup, même à droite, lui reprochait vraiment.
Extraits : " avoir voulu transformer le pays, entrepris des réformes difficiles, mis en cause des avantages acquis, crime impardonnable dans notre pays. Tous ceux qui l’ont détesté et combattu en l’insultant pendant 5 ans, au point de le faire chuter, ont mis l’accent sur la « stature présidentielle » bafouée dans un seul but : éluder la vérité. Ce qu’ils n’ont pas supporté, ce qui les a rendus malades de haine, c’est le choix d’une direction prônant l’effort et le mouvement, pour la première fois depuis la politique de Raymond Barre (1976-1980) [NS a fait beaucoup moins que ce qu'il aurait du mais c'est vrai, il a tenté]."

6 commentaires:

M. L. a dit…

Bonjour M. Garnier,

Nicolas Sarkozy fut un grand président, j’espère qu’il renoncera à quitter la politique et rejoindra toute l’équipe de L’UMP sa famille.

Je ne lui dirai jamais assez merci. Il aura toujours toute mon estime.

M.L.

Yves A. a dit…

Tout à fait d'accord avec cette vision des choses. Ce que trouve dommage c'est la droite peu crédible à ST NAZAIRE trouve le moyen d'engager des procédures les uns contre les autres au point de faire rigoler les socialistes c'est très grave pour notre camps!
Quand certains trouvaient qu'Etienne GARNIER avait laissé un désert au moins il a été élu député de ST NAZAIRE c'est dommage de se diviser sur la place publique. Cela sera très dur de se reconstruire
amicalement
Yves A.

Dumas a dit…

Comme le dit Alain Juppé et bien d'autres ténors de l'ex-majorité présidentielle, on ne tardera pas longtemps à reconnaître la politique courageuse menée par Nicolas Sarkozy et l'ampleur des réformes, insuffisantes certes, mais qui étaient au moins nécessaires et qui ont été entreprises.
Sur la situation de la droite à St-Nazaire, c'est en effet bien regrettable et je ne vois pas, en l'état actuel des choses et surtout avec les "personnalités" en présence, comment un renouveau est possible. On ne rebatit pas sur des ruines, il faut d'abord raser celles-ci...

SNalternance a dit…

Vous m'excuserez, Dumas, mais qu'appellez-vous personnalités ?
Si des éléments extérieurs à notre commune cessaient d'alimenter la discorde et de proposer des candidatures exotiques, les choses iraient probablement mieux ; les 4 à 5 groupes de la droite et du centre comprendraient qu'il faut travailler ensemble mais tant que certains seront persuadés que Paris tranchera en leur faveur , on n'aboutira pas.

Dumas a dit…

Par "personnalités", j'entends des personnes étant sur le devant de la scène politique nazairienne, à l'occasion d'échéances électorales locales récentes ou à venir. Est-il vraiment nécessaire de citer des noms ?

SNalternance a dit…

Je n'appelle pas les individus dans ces situations des personnalités car ils n'en ont montré aucune, premier sens, et n'ont en rien agi dans notre cité jusqu'alors, 2° sens!
Il s'agit de manipulés, sans implantation, dont l'action accroit le bordel ambiant et dont les manigances vont empêcher toute tentative d'une liste apartidaire (sans références à un parti quel-qu’il soit) de réussir.