« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

mardi 5 juillet 2011

La vérité des coûts de l’éolien

La Fédération Environnement Durable demande que la vérité scientifique et économique sur l’électricité éolienne soit enfin établie sur des bases exactes et non des erreurs d’un facteur 4. Il s’agit d’orientations majeures, engageant à long terme  la France. En effet, la ministre de l'Écologie, du Développement Durable, de la Mer, des Transports et du Logement, au centre national de la Mer Nausicaa à Boulogne-sur-Mer dans le cadre de la journée mondiale de Océan, a prôné l'installation d'éoliennes offshore, pouvant produire 6 gigawatts d'électricité, « soit l'équivalent de 4 centrales EPR », ce qui apparaît comme véritablement inexact compte tenu de l’intermittence et donc des performances limitées des éoliennes terrestres ou marines.
Le Président DG de GDF Suez, Gérard Mestrallet, dont la filiale « la Cie du Vent » se prépare à répondre au premier appel d’offres d’éolien offshore a d’ailleurs lui-même solennellement mis en garde contre la séduction excessive qu’exerce sur l’opinion publique l’éolien, en soulevant notamment son prix :
« Ce sont des énergies intermittentes qui vont nécessiter de grandes capacités de réserve, qui vont  reposer sur le gaz naturel en raison de la facilité d'utilisation des turbines à gaz",  a-t-il expliqué au Forum économique international des Amériques. Il a illustré son propos par l'exemple d'une île ayant besoin de 1.000 mégawatts pour ses habitants et ses industries….."Résultat des courses: on va payer trois fois. D'abord parce qu'il faut construire deux systèmes, 2.000 mégawatts, alors que l'île n'a besoin que de 1.000. Deuxièmement il faudra subventionner les éoliennes et troisièmement, les turbines à gaz vont fonctionner seulement 70% du temps et donc le coût en capital du mégawatheure va être augmenté à due concurrence".

La bataille entre AREVA, EDF, GDF-SUEZ,  alléchés par les profits gigantesques  du marché subventionné de l'éolien fait des "victimes" et montre que les dessous de l'éolien n'ont rien de vertueux ni d' "écologiques".

... Le rendement annuel moyen du parc éolien français est de 22,5 % sur cette période. Il est comparable au rendement annuel des autres pays européens, sauf l’Allemagne et l’Italie (16 à 17%) et l’Angleterre et l’Irlande (27 à 28%). On ne constate pas un effet net de la complémentarité des trois régimes de vent (« foisonnement ») dont bénéficie la France, argument souvent présenté en faveur de l’éolien français.
Les éoliennes « tournent » en moyenne 70% du temps mais, en raison d’une courbe de rendement défavorable (la puissance est fonction du cube de la vitesse du vent) leur contribution est souvent très faible. Le parc ne dépasse :
* 50% de la puissance que 20 jours-équivalents environ par an
* 25% 100 jours-équivalents environ par an
* 10%  220 jours-équivalents environ par an
* et est quasi nulle (<10%) 140 jours-équivalents environ par an

La puissance « garantie à 95% »  (c’est la puissance sur laquelle on peut compter avec 95% de chance de l’obtenir) représente 390 MW, soit 7,2% de la puissance installée.
On observe comme partout en Europe une production moyenne plus élevée en hiver, mais la production éolienne est très généralement faible lors des grands épisodes anticycloniques (80% du temps environ), périodes qui coïncident avec des grands froids et des canicules.

2 commentaires:

Le Mur a dit…

Lambert avocat de Tony Meilhon... Le Poulpe partisan de Lambert... Mauvaise pub... Résultat : Le Poulpe éjecté des blogs préférés... (évidemment ça se sait... ça se saura...)

SNalternance a dit…

Lambert, Jacques, était mon avocat dans une affaire récente !
Le blogroll est régulièrement modifié en fonction de mes centres d’intérêt et ce n'est pas parce que " le mammouth" ou "Mer et Marine" n'y sont plus que je ne les consulte plus bien au contraire.
L'en tête aussi connaît des modifications sur lesquelles je ne vais pas tarder à poster