« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

jeudi 16 juin 2011

Vie associative à Saint-Nazaire

Premières réactions sur une délibération prochaine ; ce texte constitue, sous une forme plus ramassée, mon prochain édito dans le bulletin municipal :


La charte de la vie associative adoptée, avec mon soutien, contre le reste de l'opposition, au CM de septembre 2010 prévoyait la création d'une "conférence nazairienne de la vie associative" pour sa mise en œuvre.
La composition de cette "conférence" proposée, sous forme de délibération, au CM de juin par la majorité doit être revue, car trop institutionnelle et pas assez représentative de la diversité de nos associations :
Nous sont proposés 3 associations ( 2 représentants pour chacune) gérant un service public pour la municipalité, OMS, SNA, FMQ, un complice idéologique de celle-ci, le GEPAL, et une association représentant les milieux musicaux, très présents déjà dans SN associations, ainsi que France Bénévolat.
Soit 6 associations, et leurs douze représentants.

Une conférence a vocation à regrouper tous les intéressés et non une sélection arbitraire de ceux-ci qui ne devrait concerner qu'un bureau ou conseil d'administration, rôle que SN associations assurerait d'ailleurs très bien.
En dehors de SN associations, animatrice de la charte, et de France bénévolat, la représentation du monde associatif serait mieux assurée par la définition de catégories, telles la santé, la culture, la musique, etc. dont un tirage au sort désignerait les représentants (un seul par association désignée) si l'on tient à définir un organe permanent restreint. 

La représentation de la ville est prévue par 4 élus, 1/4 des 16 membres dont un seul opposant ! 
La ville en tant que partenaire contractuel ou fournisseur de moyens pèse déjà assez pour que l'on mette en cause la nature de sa participation et son nombre. 
L'exécutif, juge et partie, y a-t-il sa place ? 
L'opposition ne devrait-elle pas avoir plus d'un membre ?
Celui-ci devrait d'ailleurs faire partie des opposants à la charte !
Le mode d'organisation retenue ne fait-il pas de cette structure un doublon du bureau de SN associations ? Pour quel utilité ?

Ce débat doit se développer...

La conférence est l'une des formes de conversation entre personnes
Elle est une confrontation d'idées (scientifiques ou médicales, philosophiques, politique...) sur un sujet jugé d'importance par les participants. Wikipédia

Aucun commentaire: