« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

vendredi 24 juin 2011

Délibération sur Gaza au conseil ce soir

La majorité municipale met en tête de l'ordre du jour une délibération accordant 1500 euros à la provocation intitulé " un bateau pour Gaza" je compte faire la déclaration ci dessous que je viens d'envoyer à la presse :

Le cirque de Gaza recommence ses représentations ; malheureusement ces 2 clowns, affabulation et diversion, ne sont pas très bons.

Affabulation; parlons d'abord de la réalité du soi-disant blocus pas seulement israélien, mais aussi et bien plus durement jusqu'à récemment égyptien quoique celui-ci soit atténué par la corruption de ses gardiens.

2 aspects : La circulation des personnes et celle des biens

La circulation des personnes entre Gaza et Israël est effectivement restreinte ; on peut le regretter, mais cela est normal entre 2 nations ennemies dont l'une subit attentats et jets de roquettes ; l’ouverture récente de la frontière égyptienne redonne une facilité de circulation aux Gazaouis qui le désirent. L'accès aux hôpitaux israéliens a toujours été ouvert.

La circulation des biens a subi un régime évolutif ; à l'heure d'aujourd'hui selon l'UNRWA, il n'y a aucun problème humanitaire, aucun problème alimentaire à Gaza où tous les produits de première nécessité arrivent : les épiceries débordent de marchandises ; centres commerciaux, parcs de loisirs et hôtel de luxe sont présents et fréquentés;
Gaza est une société bien vivante; ce n'est pas un camp de prisonniers, même si la férule du Hamas y est lourde. Il y a un régime policier, mais ce n'en n'est pas Israël la cause.
La population mange à sa faim, est soignée, va à l'école et même à l'université!
Le blocus est  limité aux matériels, largement définis c'est vrai, pouvant servir aux attentats ou à la guerre. Ce en quoi, il est relativement inefficace!
Naturellement certains visiteurs vous décriront une situation dramatique comme ceux qui visitaient l'Union soviétique dans les années de la grande famine vous décrivaient une situation idyllique.

Pourquoi ces mensonges, cette affabulation, pourquoi cette campagne pour soi disant briser un blocus bien restreint ?
Par diversion, par antisémitisme ?

Diversion à l'égard des événements libyens, syriens, pakistanais !
S'il y a aujourd'hui des situations humanitaires dramatiques, c'est bien dans les pays que je cite et non à Gaza :
Il n'y a guère que le gouvernement italien qui ose poser la question humanitaire en Libye!
Qui se mobilise face à l'incendie des églises coptes ou irakiennes, ou aux massacres des chrétiens par les foules pakistanaises par exemple ? Qui enverra des bateaux pour la Syrie où le pouvoir alaouite tue, ces dernières semaines, ceux qui s'opposent à lui ?

On ne peut qu'être frappé par la différence de traitement tant dans les médias que dans l'action de certaines officines militantes !
On trouve là un aspect inquiétant de certaines positions politiques : une répression par des Arabes musulmans sur des Arabes musulmans est tout juste notée, la disparition des chrétiens ignorée, alors qu'une action, bien limitée, des juifs entraine une mobilisation !

J'ai tendance à voir dans ce traitement inégal la résurgence fort inquiétante d'un vieil antisémitisme français qui recrute autant à droite qu'à gauche! Il se cache derrière celui des musulmans qui plonge ses racines dans les prescriptions religieuses : l'insupportabilité, pour ceux-ci d'être dans un monde mené par ceux qu'ils devraient dominés.
J'espère me tromper et qu'il n'en est rien.
Je crains que vos bateaux ne servent au mieux à rien, au pire à tendre une situation qui n'en a pas besoin ; quoique la symbolique de l'envoi de bateaux à partir de l'occident autrefois chrétien me semble très perverse!
Je souhaite vivement aux habitants de Gaza que le "printemps arabe" les atteigne, eux aussi, et qu'il se débarrasse de leur dictateur, le Hamas ; je crains que cela soit plus difficile encore que de faire quitter le pouvoir aux alaouites.

1 commentaire:

SNalternance a dit…

Suite à un droit de réponse demandé par M. Edom sur http://www.saintnazaire-infos.fr ;

La réaction de M. Edom est pour le moins curieuse : en bon gaucho, il veut interdire aux autres de s'exprimer sur les sujets dont il décide.

Le texte intégrale de mon intervention est disponible ci dessus.

Chacun peut y lire que le mot juif n'est employé qu'une fois dans une phrase où je m'étonne du comportement des médias et des militants en fonction de la religion des auteurs.
Je ne me suis à aucun moment exprimé sur la politique de l'état israélien ; Seul m'intéressait le mensonge sur les faits, et le choix de Gaza alors que la situation en Syrie et ailleurs est autrement plus grave !