« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

samedi 12 mars 2011

La Stèle du 19 mars 1962 ... suite

Ce sujet a entrainé de vifs échanges, par mail, avec Nathalie Bruneau et Patrick Le tallec, en copie à tous les conseillers municipaux, qui reposent sur une confusion volontaire de la part de ces 2 collègues ; ce qu'ils veulent, c'est un monument à la guerre d'Algérie et contre la politique coloniale de la France et non pas un monument du souvenir et de l'hommage aux morts même élargi à toutes les victimes de cet affrontement;
On est encore et toujours dans ce processus ahurissant de culpabilité de nos parents, de nos gouvernants et pour tout simplifier de l'occident chrétien, dans l'anachronisme le plus complet ! Notons que , pour une fois, nos collègues socialistes n'ont pas enfourcher ce Dada !

Je ne participerais donc pas aux cérémonies du 19 mars car la date de commémoration pour les conflits d'Afrique du nord a été fixé au 5 décembre, mais, par exception, je serais présent à l'inauguration de ce mémorial nazairien si reste le texte prévu pour ce futur monument : « 19 mars 1962, cessez-le-feu en Algérie. Saint-Nazaire à ses enfants morts pour la France au cours de la guerre en Algérie et des combats au Maroc et en Tunisie. Saint-Nazaire à toutes les victimes civiles et militaires de ces conflits. »

voir la définition de "Morts pour la France" (cliquez dessus)
Cela est tout simple, n'a rien à voir avec les idées ou les actions d'un quelconque gouvernant de notre pays ; c'est juste un fait à apprécier. Cette mention est une récompense morale visant à honorer le sacrifice des combattants morts en service commandé et des victimes civiles de la guerre.
Ce n'est pas les circonstances, le caractère , les motifs de la guerre qui sont en jeu mais le seul fait des circonstances guerrières qui ont entraînées la mort des concernés !

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Je ne suis pas Nazairien. J'ai entendu parler de ce débat à la radio.

J'ai lu que l'ancienne inscription était "19 mars 1962, fin de la Guerre d’Algérie".
Vouloir modifier ce texte d'une sage et objective sobriété me semble inepte. Cette phrase avait l'avantage de ne pas commenter, de ne pas décider si l'évènement était heureux ou malheureux et si il s'agissait d'une défaite ou d'une victoire.

Vous citez un texte de loi qui reglemente
l'utilisation de la mention "mort pour la France" à l'état civil; il n'est pas une définition de cette expression et ne s'applique en aucun cas à son utilisation sur un monument.

Rendre hommage à certains morts plutôt qu'à d'autres (tous français à l'époque) est forcément tendancieux. Ni le texte que vous proposez ni ceux émanant de ce que vous appelez l'extrême-gauche ne me semblent acceptables car ils constituent indirectement un homme soit à l'action de l'armée française soir à celle du FLN

La comparaison avec les cérémonies patriotiques du 11 novembre, du 8 mai ne tient pas car faute de déclaration de guerre on ne peut guère parler de "l'ennemi de l'époque", et que les combattants des deux camps étaient français.

Savoir si il y a eu réconciliation concernant la guerre d'Algérie n'est pas aisé et dépend des points de vue; le fait que vous en doutiez devrait vous pousser a soutenir la conservation de l'ancienne inscription.

Un monument qui est simplement la célébration de la fin d'une guerre (même si il a eu des victimes encore après la date mentionnée) est une originalité rafraichissante. Le transformer en monument aux morts le banaliserait et c'est dommage.

QUI DONC TROUVE L'ANCIENNE INSCRIPTION GENANTE AU POINT DE VOULOIR LA MODIFIER ??? Ce qu'elle a de gênant pourrait-il être qu'elle favorise la réconciliation ?