« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

mardi 20 octobre 2009

Nicolas Sarkozy Excellent sur la réforme territoriale

 
Je viens d'écouter à l'instant le discours de St Dizier qui fixe clairement les ambitions et les moyens d'une refonte décisive pour le pays.
Les explications données et les voies tracées qui bien sûr seront précisées et améliorées par le travail parlementaire (dixit le président)
sont de nature à adapter notre pays.
 
Gageons que certains n'auront pas apprécié les propos du président sur la maîtrise des coûts et des impôts ;
Nos interventions sur ce thème, y compris dans le dernier BM, étaient donc bien dans la ligne de la réforme de notre pays présentée par le président.
 
Jean Louis GARNIER

9 commentaires:

Zébulon a dit…

Profitant d'un réveil matudinal, je me suis tapé l'ensemble du discours de notre cher Président.
Je trouve votre synthèse un peu courte surtout quand vous réduisez ce discours à la question de l'impôt.

Commune, EPCI (suppression des Pays et autres bidules), Département-Région, Etat + métropoles (aire urbaine ou multipolaires). Franchement, rien à redire. Le discours est clair et de bon sens (ça ne me fait même pas mal de le dire cher Jean-Louis).
Quelques bémols cependant :
- la restructuration des cantons sera définie comment ? vous voyez ce que je veux dire...
- comment la parité sera assurée ? Il en parle mais ne donne pas l'esquisse d'une solution.
- pourquoi ne pas dire simplement qu'on supprime les départements ? ok..il explique exactement le contraire. Mais sur ce point je ne suis pas convaincu de ses arguments. Je suis davantage pour des villes, agglos et Régions fortes que pour garder cet échelon départemental.

Sur la TP, rien de nouveau sous la pluie. Parler de mondialisation et de TP sans base ne suffit pas. Faire peur ne suffit pas. Et c'est quand même oublier de dire à quoi sert la TP dans les investissements des collectivités qu'on veut par ailleurs forte. Si les entreprises n'ont pas désertées le territoire français c'est bien parce que les collectivités investissent et gèrent les infrastructures qui leur sont utiles, non ? C'est comme un ménage qui regarde l'environnement du logement qu'il souhaite investir et qui choisit son implantation en fonction des services publics qu'il pourra utiliser. D'ailleurs les entreprises ont intérêt elles-mêmes à s'installer à proximité de ces mêmes ménages pour trouver la main d'oeuvre nécessaire à leur activité. Donc j'attends de savoir qu'elles seront les compensations de la suppression de la TP pour me prononcer sur le sujet.

Enfin, c'est aller bien vite quand il répète que l'Etat a supprimé des fonctionnaires et que dans le même temps les collectivités en ont créé autant. Certains feraient des efforts et d'autres non en somme. Ne peut-on y voir une cause et son effet ? Jusqu'à preuve du contraire les collectivités gèrent des budgets à l'équilibre ce qui n'est pas le cas du Président UMP. Donc arrêtez de donner des leçons....

Bonne journée.

SNalternance a dit…

Zebulon,
je suis largement d'accord avec toutes vos observations, un bémol cependant sur votre conclusion quant à la gestion de l'état : cette dérive a commencée à partir de la gestion Mitterrandienne ( Giscard était réglo là-dessus)
Seul Balladur a essayé vraiment de redresser ce comportement lorsqu'il a été premier ministre ; elle ne pourra pas être redressée rapidement et en période de crise économique et financière.

J'aurais souhaité que la première version des métropoles soit conservé avec la récupération de plein droit de la totalité des compétences départementales, mais il y a une union contre de tous les présidents de département et de la haute fonction publique ; il y avait là un vrai bouleversement de l'organisation territoriale favorable à nos villes !

Zébulon a dit…

Sarko n'a pas parlé du sénat. Pourtant ce devrait être lié à la réforme territoriale. Non ?

Zébulon a dit…

Jean Louis,... je vous sens mou aujourd'hui ? Vous avez fait la fête hier soir ou quoi ? Reprenez-vous !!!

SNalternance a dit…

Z'avez raison, Zebulon, suis tout mou ce matin car hier soir nous avons tenu de fort agréable manière un bureau des 7 soleils à Nantes ; vous savez les 7 soleils, l'assoc des tintinophiles nazairiens dont mon ami J-C (pas NS) Chemin est l'inamovible président et moi le tout aussi inamovible trésorier.
Nous avons terminé au restaurant "les chants d'avril" 2 rue laennec (pas bd)à Nantes, très bonne maison que je vous recommande et que nous avons quitté vers 23h30;

SNalternance a dit…

Zebulon,
je ne sais pas si je dois traduire ma blague ; enfin je me lance :
J-C, c'est Jean-Claude, mais c'est aussi Jésus-Christ, appelé aussi notre seigneur par les cathos, et notre seigneur, c'est NS comme le Pdt de la RF.
Cela permet quelque fois une lecture au 2° degré auquel vous devriez être sensible, Zebulon.
Bon, un petit café à la marée monte ou ailleurs s'impose ;
A + tard

Zébulon a dit…

"capilo tracte" votre blague si je puis dire...

Encore que c'est vrai que notre cher Président, premier défenseur en théorie de la laïcité, n'a pas manqué à plusieurs reprises de dépasser la ligne rouge vis à vis de la religion (visite au Vatican, les curés et les instits...etc). J'ai lu dernièrement que Fillon (avec ses deux ailes... oui moi aussi je fais des blagues "capilo tracte") avait été lui aussi reçu par sa Saleté et en était très fier (il aurait passé 20 minutes avec lui ce qui est un exploit semble-t-il pour un simple premier ministre).

Noix de Saint-Jacques (c'est bien un des rares aspects "saint" que j'aime bien) sur un fondue de poireaux en entrée... Gigot d'agneau et mogettes de Vendée (en l'honneur de votre allié) arrosé d'un Saint-Emilion (là encore je tolère les saints quand ils sont mis en bouteille) 2005 acheté ce jour à Vino Vini. Je vous en dirai des nouvelles.

Bonne soirée Chef de la 8ème compagnie !

SNalternance a dit…

Zebulon,
Suis pas le chef de la 8° ; c'est Jean François Arthur qui l'est ;
je ne suis qu'un apôtre parmi les 18 membres du comité de la 8°.

SNalternance a dit…

Zebulon
J'ai annulé votre message du 24 octobre 2009 12:38 sur Jean Sarkozy
qui n'avait rien à voir avec le sujet abordé et dont l'humour était très moyen !