« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

dimanche 4 octobre 2009

Le débat interdit

 

Emmanuel Martin, le 1er octobre 2009 - « Le monde va à sa perte si on continue à émettre du carbone qui crée un trou dans la couche d'ozone et qui brise les équilibres de la planète ».

C'est ainsi que Nicolas Sarkozy a expliqué le lien réchauffement climatique – émissions de CO2 le 23 septembre à New York à des journalistes de France 2, et justifié son combat en faveur de la taxe carbone.

Un tel niveau d'ignorance et de confusion (du trou de la couche d'ozone avec l'effet de serre, mais aussi du carbone avec le CO2) de la part d'un décideur politique qui veut imposer au monde une nouvelle fiscalité sur la base de ces assertions laisse évidemment pantois. M. Sarkozy n'a visiblement pas la capacité de s'intéresser sérieusement au débat scientifique sur le réchauffement climatique. Oui : au débat scientifique.

En effet, le partenariat entre GIEC, écologistes, médias et hommes politiques (à l'exception notable du président tchèque Vaclav Klaus qui a même écrit un ouvrage sur la question) voudrait laisser croire qu'il n'y a plus de débat scientifique autour de la question du réchauffement climatique et de son origine anthropique via le CO2.

Pourtant, il n'en est rien. Il y a un débat, une controverse, des sceptiques du réchauffement, des contestations d'un réchauffement tout récent, des contestations des estimations et des incertitudes, et des contestations de l'origine anthropique des variations du climat.....

 
 

Aucun commentaire: