« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

samedi 29 septembre 2012

Fillon à la Baule

Plutôt décidé à voter Copé, j'avais même hésiter à me rendre à ce premier rendez-vous d'automne ce jour à Atlantia ; j'en sors pleinement rassuré sur les capacités et les propositions de Fillon s'il venait à être désigné par la majorité d'entre nous. pour assurer le présidence de notre mouvement.

Il a délicieusement réfuté les rumeurs qui le présentent comme un "Hollande de droite" en rappelant combien tant sous Chirac comme ministre, que sous Sarkozy comme premier ministre, il avait su tenir les réformes qu'il menait même devant une rue un peu agitée !
Sa dénonciation des communautarismes fût de bon aloi  ainsi que son affirmation tranquille que les lois de la république sont au dessus de toute tradition ou lois religieuses. Exercice indispensable me dirait vous !
Sur l'immigration, il déclare que la situation actuelle est intenable car le nombre d’immigrés reçus ne permet pas à la nation de les intégrer et encore moins de les assimiler ce qui doit rester notre objectif ;
s'inspirant d'un exemple canadien il propose que le nombre d'immigrés soit fixé chaque année par le parlement !
Prié par votre serviteur de donner son avis sur le cumul des mandats, il lia la résolution de ce problème à la  réduction du nombre des parlementaires pour leur assurer qualité et influence; Proposant une réforme les ramenant à 300 députés et 100 sénateurs!
Sur certains de ses développements, le libéral que je suis ne s'y retrouvais pas : l'affirmation d'un état fort qui s'occupe de tout et qui avait fait de la France une puissance mondiale ne m'a jamais semblé correspondre à la réalité et encore moins à l'efficacité nécessaire aujourd'hui, mais cela correspond bien malheureusement à la conviction dominante dans notre mouvement.

Mais ces points,  et d’autres que la presse abordera peut être, concernent plus la prétention à diriger de nouveau la France que notre mouvement:
Là encore il fût très clair sur la démocratisation du fonctionnement de l'UMP spécialement pour la désignation de nos candidats par les adhérents concernés par le vote. J'apprécie particulièrement ce point compte tenu de ce qui s'est passé à SN pour les cantonales et sur la 8° pour la législative dernière.
Il propose un recours à la consultation des adhérents par referendum interne sur les orientations du mouvement plusieurs fois par an si l'actualité le demande, la création d'une école des cadres afin que nos cadres soit aussi bien formés que ceux du PS, la mise en place d'un réseau social ouvert aux seuls adhérents pour nous permettre d'échanger sans trolls gauchistes ou "droitistes".
Il exprima son accord sur des discussions idéologiques organisés dans le mouvement mais son refus de la création de partis dans le parti : "l'UMP  ne doit pas être une confédération de partis"
Ambiance Sympathique sans couac !

Annick Leridant, courageuse candidate contre Ayrault en juin dernier, nous prépare à une présence féminine à la direction de l'UMP 44!

Aucun commentaire: