« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

vendredi 4 novembre 2011

Une ville moins inégalitaire !

Le chœur des socialistes ne va pas tarder à nous servir un cantique à la gloire de leur politique qui aurait fait de notre ville la moins inégalitaire de France. Ne vous laissez pas charmer par ces chants ; la situation n'est pas celle-ci. 

Sur le site de l'observatoire des inégalités apparaît une réalité plus contrasté ( cliquez sur le lien pour l'atteindre):
Notons tout d'abord que cette étude est basée sur les revenus avant impôts et allocations donc elle majore les inégalités! 


La place de notre ville est due aux bons revenus de nos pauvres qui réduisent la dispersion des revenus ! 
SN est très loin d'être parmi les dix villes où les pauvres sont les plus pauvres, ni d'ailleurs d’appartenir au club des villes les moins riches.
Par ailleurs la ville de Cholet, gérée par la droite depuis toujours, nous dispute notre place de ville la moins inégalitaire car vainqueur à l'indice Gini ( définition sur le site en lien) nous devons lui laisser la place quant au rapport entre le décile le plus bas et le plus haut, SN 5,2 Cholet 4,9 !
Enfin 3 des 10 villes les moins inégalitaires selon l'indice de Gini appartiennent à la Bretagne historique et 4, avec Cholet, à l'Ouest des images pieuses; les causes de ce classement sont tout autant liés à l'histoire et à la sociologie de ces villes qu'aux politiques actuellement poursuivies.


Notons qu'une question fondamentale n'est pas posée dans les présentations par la presse locale de ce classement : est-ce une bonne chose, à tous égards, qu'être la ville la plus égalitaire selon cette indice ?




NB : L’indice de Gini mesure la répartition des revenus. Il est compris entre zéro et un. Plus il est proche de zéro, plus on tend vers une égalité parfaite c’est-à-dire que tous les individus ont le même revenu. Plus il est proche de un, plus la situation est inégalitaire. L’inégalité est totale à un : un individu détient tous les revenus.

2 commentaires:

Zébulon a dit…

Jean-Louis,

Cette étude démontre donc :
- que Saint-Nazaire ne fait pas partie des villes où les pauvres sont les plus pauvres
- qu'elle ne fait pas partie des villes où riches sont les plus riches
- que l'écart de revenus en valeur absolue ou en utilisant le coeff de Gini (plus sérieux je crois que la valeur absolue) fait de saint-nazaire l'une des villes les moins inégalitaires.

Ces 3 points cumulés (les deux premiers sont importants puisque le troisième point seul ne veut pas dire grand chose, dans l'absolu!) montrent bien que notre ville est homogène sans être dans des extrêmes (parmi les riches ou pauvres). Au passage, il était écrit dans la presse ces derniers jours que le "bon" classement de Saint-nazaire provenait du fait que les revenus y étaient les plus bas, ce qui est archi faux ! c'est dingue ce qu'on peut lire parfois...

Est-ce une bonne chose d'être la ville la plus (ou parmi les villes) les moins inégalitaires selon ces indices (valeur abs ou gini) demandez-vous ? Je vous retournerais la question : est-ce une bonne chose, pour ses habitants, d'être la ville la plus inégalitaires ?

Enfin, pour ce qui est de Cholet vis à vis de saint-nazaire : savoir si l'une ou l'autre est devant ou derrière selon tel ou tel critère est absurde. Elles sont toutes les deux parmi les moins inégalitaires. les 40 euros de différence n'ont que peu d'importance non ?

J'ai une question : savez-vous si les revenus du patrimoine sont intégrés dans la définition de "revenu" dans cette étude ?

SNalternance a dit…

mon cher Zébulon, voir le site des impots http://sig.ville.gouv.fr/page/109
qui explique que "Les revenus fiscaux des ménages sont établis à partir des fichiers exhaustifs des déclarations de revenus des personnes physiques et de la taxe d'habitation fournis à l'Insee par la DGI. L‘Insee procède au rapprochement de ces deux fichiers afin d’estimer le revenu fiscal à des niveaux géographiques finement localisés. Le revenu fiscal correspond à la somme des ressources déclarées par les contribuables sur la « déclaration des revenus», avant tout abattement. C'est un revenu avant redistribution. Il ne peut donc pas être assimilé à la notion de revenu disponible.