« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

samedi 5 novembre 2011

Conseil de Saint-Nazaire du 4/11/11

Un conseil à l'ordre du jour léger mais au climat détendu malgré le cinéma du représentant patenté de l'extrême gauche qui a quelque peu énervé notre premier magistrat.

Tout d'abord, le PV de la derniére séance m'a amené à l'observation suivante:

En 2° page, M. le maire, à l'occasion de la présentation de notre collègue, Mme Brieux, vous avez déclaré " le droit du sol ne s'applique pas plus à SN qu'ailleurs heureusement."

Je souhaite que vous nous expliquiez cette déclaration à priori étonnante : en effet c'est bien le droit du sol qui s'applique dans notre pays tant en matière électorale que pour la citoyenneté.

Mme Brieux, comme chacun d'entre nous, est élu de Saint-Nazaire parce qu'elle y réside et on devient citoyen français si on naît en France (ce qui inclut la maternité de St-Laurent du Maroni comme chacun sait)

J'espère qu'il s'agit d'un lapsus linguae,  que vous vouliez condamner le droit du sang et que vous n'adhérez pas aux fumeuses théories d'Extrême Gauche qui donnent à tout habitant du monde le droit de résider de voter et d'être élu en France.
M. Batteux a reconnu avoir prononcé là une des plus grosses erreurs à l'oral  qu'il ait commis dans ses fonctions de maire! Dont acte !

La délibération sur la conférence de la vie associative a bénéficie du soutien général sauf Label Gauche maintenue et n'a pas entraîné de développement important.

Sur le rapport d'activité de la Carene, j'ai prononcé la déclaration suivante :

Le document qui nous a été remis ne présente pas les caractéristiques d''un rapport d'activité mais celles d'une action de communication voir de propagande !

C'est un document d'annonces et pas un document d'analyses.

Les dépenses de fonctionnement de l'année 2010 sont ainsi présentées mais sans la moindre mise en perspective sur les cinq ans écoulés.

Alors que nos recettes connaissent de profonds changements de nature, il aurait été utile de voir quelle a été leur évolution sur ces dernières années. Par exemple l'évolution du VT sur le long terme (10 ans) aurait été d'autant plus intéressante qu'elle permet, compte tenu de la variation de taux, de voir un des indicateurs de la richesse locale, les salaires distribués.

Seules les dépenses de personnel font l'objet de ce qui aurait du être la règle non seulement pour les finances mais pour toutes les données physiques des actions de la Carene ; Et là on s'interroge + 22% en 5 ans : l'inflation ayant fait environ 10%, cela signifie si seul l'effectif est en cause qu'il a augmenté de 12% ! Vous voudriez donner raison aux critiques gouvernementales sur la politique des collectivités que vous ne feriez pas mieux. Indiquer le GVT, ou la progression des effectifs sur la période dissiperait ce soupçon.

Dans le domaine, crucial, du logement, quelques chiffres, depuis la création de la carène, sur les livraisons tant de logement sociaux qu'aidés ou non et le niveau du stock vaudrait mieux que des annonces.

Enfin, alors que la question des emprunts toxiques est sur toutes les lèvres, pas un mot dans ce rapport ; rien sur le stock de dettes et le rythme du remboursement.

Pour la Carene, comme pour tant d'associations sous contrat avec notre municipalité, nous attendons des rapports sérieux et non des déclamations politiciennes. La  chambre régional a remarqué la mauvaise information de notre conseil; il vous appartient de la faire cesser!

 M. Richard a convenu que mes demandes étaient légitimes et s'est engagé tant à nous faire parvenir sous 15 jours les renseignements demandés que plus largement à l'avenir de mieux informer le conseil nazairien de l'activité de la communauté. Dont acte !

De manière semblable lorsque je demandais à M. Samzun de veiller à informer, sur l'aménagement du Moulin du Pé, l'opposition au moins autant que les conseils de quartier , je reçus une réponse favorable. Dont acte !
Sous réserve de voir mis en application les engagements de MM. Richard et Samzun, j'ai noté un changement de climat par rapport à l'opposition de bonne augure ! Doit-on y voir une réaction intelligente et adaptée de la majorité et de l’Exécutif au déroulement tendu du conseil de septembre ? On peut l'espérer.

Malheureusement, lorsque j’intervins sur la situation un peu tendue hier matin au marché lors d'une chute de prune sur des pare-brises, les vieux réflexes revinrent au galop dans l’exécutif : " on a fait tout ce qu'il fallait faire ; on a consulté, fait une concertation ; qu'avez vous à proposer de mieux" etc.
Il est vrai que nous n'étions pas au marché de Brive-la-Gaillarde tel que décrit par G. Brassens !


Aucun commentaire: