« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

mardi 15 février 2011

Un port de plaisance à Saint-Nazaire, possible et souhaitable

La question de la plaisance à SN ne peut se réduire à l'usage du bassin de SN ; elle lui est même étrangère !

Situé au centre du rivage maritime d'un département plus que millionnaire en population, nous pouvons paraître bien placés pour accueillir les activités de navigations de plaisance de celle-ci et des touristes extérieurs.
Sauf à voir Méditerranée et Antilles devenir dangereuses pour les bateaux de grande plaisance, nous avons peu de chances de les accueillir régulièrement dans nos bassins hors entretien à développer.
Cela suppose des installations luxueuses qui existent certes à la Baule, mais sans offrir autant de facilités complices que Monaco ou St Martin, ni leur climat.

Les ports atlantiques de plaisance sont remplis de bateaux pour sportifs, des bateaux à voile de toute taille et confort, propriétés, souvent, de gens qui ont les moyens de les posséder mais plus ceux d'êtres sportifs. La plupart ne sorte pas ou peu. Ajouter un parking flottant à voilier de plus n'a pas grand intérêt.

Il suffit de regarder notre actuel port, à flot, d'été, "Adrien Gachet", dit port "Désiré", pour comprendre quelle doit être notre cible : la navigation à Moteur dont les bateaux dits de pêche promenade.

Je propose de centrer le projet de la plaisance à SN sur un segment qui correspond mieux à la vocation de notre ville : l'accueil des seuls esquifs à moteur.

Outre l'indiscutable différence esthétique tant dans l'occultation de la perspective par des forêts de mats vides que dans l'insupportable musique métallique qui les accompagne, ce type de marine vise une clientèle socialement plus large sur une saison plus longue ; les courants de l'estuaire lui sont relativement indifférents et sa facilité de manœuvre devrait la rendre plus tolérable par les activités portuaires lourdes.

Recourir au concept Blue Ring, de Damien Grimont, me parait être une bonne solution : il s'agit d'un puits de 75 mètres de diamètre, sous terre, un port à sec , un parking, etc.. à la surface, un mouillage bien abrité et auto nettoyant, très facile d'entretien pour un coût annoncé somme tout modeste, 3M€; Un partenariat public privé pourrait en permettre la construction et la gestion sans solliciter nos finances municipales.

Cette installation doit être établie sur le terreplein entre le fleuve et le bassin de Saint-Nazaire redonnant ainsi au "PtiMaroc" l'espace portuaire qui était le sien lorsqu'il était le rocher de Saint-Nazaire! L'animation qui en résulterait réveillerait notre ville et lui redonnerait son âme.

4 commentaires:

Eric Provost a dit…

Bonjour Jean Louis

Des projets (Cale de mise à l’eau peut être un jour complétée d’un port à sec ) ont déjà été envisagés notamment du côté du quai de la réparation.
Sur le terre plein que tu évoques cela me paraît délicat pour deux raisons : la priorité que l’on doit donner à la base logistique portuaire (remorqueurs, pilotes…) et le croisement des flux de navires de commerce ou de servitude avec ceux accentués de la plaisance à moteur

Cette question d’un port de plaisance dans le bassin ne fait absolument pas partie des sujets soumis à réflexion dans Ville-port 3.

SNalternance a dit…

Éric,

Le positionnement, que j'envisageais sur le terreplein entre fleuve et bassin, n'implique ni la base logistique, ni le croisement dans les bassins ; en effet ce positionnement, entre l'écomusée et la halle,(atterrage du bac de Mindin) ne déboucherait pas sur l'actuel bassin de SN mais sur la souille commune à la forme Joubert et à l'écluse Est. Le concept Blue Ring, autonettoyant sera plus efficace dans une relation avec le flot malgré un marnage important qu'avec le bassin qui ne doit avoir en commun avec la plaisance que l'accueil de grands évènements ou le passage exceptionnel de grosses unités.

SNalternance a dit…

A l'article 3.4.5 du cahier des charges de l'accord-cadre de maîtrise d'œuvre urbaine pour le secteur Ville-Port 3 (délibération de septembre 2010)
sous le titre "plaisance, nautisme et activités portuaires"
il est dit :
" La question sensible et prospective de la place de la plaisance et du nautisme ans le bassin de Saint-Nazaire sera à étudier et à anticiper dans l'étude de maîtrise d'œuvre.
En effet, côté ville, l'etude de maîtrise d'œuvre est une opportunité pour comencer à réfléchir sur le développement de la plaisance cians ie bassin au vu des activités économiques qu'elle pourrait apporter.. , sans
pour autant rernettre en cause la vocation industrielle du site portuaire. etc."

Paul a dit…

Mettez-vous d'accord alors. Eric Provot dit que ça ne fait "absolument pas partie des sujets soumis à réflexion dans ville-port 3" et vous, vous dites le contraire! A n'y rien comprendre.