« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

mercredi 23 février 2011

Comprendre les cantonales à Saint-Nazaire 3

Avant même d'examiner les enjeux sur les 2 cantons, maintenant que toutes les candidatures sont connues, il faut examiner la question de l'abstention ; en 2008 comme en 2004, l'élection cantonale se déroulait le même jour que la régionale en 2004, la municipale en 2008, et bénéficiait d'un certain effet d'entrainement : en 2004, au premier tour, 59,67% à l'Ouest et 57,45% à l'Est  ; en 2008, au premier tour, la participation à la municipale était très basse à SN : 52.7% à l'Ouest, 52,72% à l'Est et encore plus faible pour la cantonale 50.63% à l'ouest seulement.
Gageons qu'elle n'atteindra pas ce niveau en mars 2011 et espérons qu'elle atteigne au moins les 40%.
Les enjeux, tels que perçus par les électeurs, seront-ils de nature à les encourager à se déplacer ?
Cela est très improbable pour l'Est, mais pas impossible à l'Ouest!

Les enjeux à l'est :
Dans ce "conservatoire des espèces de Gôche en voie de disparition" le PS domine totalement et la droite est aux abonnés absents : Emmanuel James en 2004 a le soutien du centre et de la droite ; au 1° tour ( 8 candidats) il frôle les 17% (16.98) tandis que Mme Oriane Borja, FN, candidate de nouveau en 2011, rate de peu les 9% (8.8) ! Au second tour M. Grosvallet réuni prés de 75% des exprimés M. James dépassant de justesse les 25%.
Il en est de même aux autres consultations:
A la municipale, M. Batteux y fait son meilleure score du 1° tour 45% et du 2° 44%. Nous y atteignons 14.91 et Izorce 18.18% ; c'est là qu'il crée l'écart, 237 voix, qui lui permet de nous battre sur la ville de 150 voix.
Aux européennes, en 2009, Béchu atteint 16.73% et le modem 7.15%. L'an dernier, Béchu atteint 14.96% puis 23.94% aux régionales alors que le FN se traine à 6.49 et un centre démocrate à 3,41%.
Les écolos ont parallèlement réussi une percée 19.65% en 2009  et 15.32% en 2010. Le PS 23.4% et 43.19% ne paraît pas à même de passer au premier tour du fait du grand nombre de candidats de gauche et de la présence de la candidate écolo qui devrait lui être opposé au second tour.
Philippe Cadiet, pour l'UMP, doit supporter la mauvaise presse actuelle du gouvernement et du président sans  bénéficier de la mobilisation d'une véritable union de la droite et du centre qui se réduit au soutien de quelques hiérarques nantais ; le leader local du centre ayant appelé ses électeurs à s'abstenir et l'appareil local de l'UMP ayant vu ses candidats refusés.
Il ne devrait donc pas être présent au second tour, mais se verrait épargner la douleur d'arrivée derrière le FN bien que Mme Borja puisse profiter de l'excellent impact de Marine Le Pen et dépasser les 10%.

Un vrai démarrage de la campagne de P. Cadiet avec des arguments forts est encore possible ; il lui faut sortir de son costume de directeur du terminal fruitier ! Espérons que sa prochaine conférence de presse révèle un tournant vers un vrai dynamisme de droite ; il faut aborder les questions qui importent au peuple et sortir des débats convenus sur le bassin et la plaisance.

Aucun commentaire: