« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

mardi 17 novembre 2009

Débat sur l'identité nationale

 

"L'identité nationale ça nous concerne tous, ça concerne tous les Français."

...Pour nous Français, l'identité nationale ne saurait être une chape de plomb intellectuelle et morale
pesant sur les consciences. La France est diverse. Elle l'a toujours été. La France c'est une multitude
de petites patries, de terroirs. C'est une multitude de coutumes, de traditions, de croyances. La France
ce sont d'innombrables histoires, d'innombrables généalogies qui s'entremêlent. La France, c'est l'un
des pays les plus divers au monde. Cette diversité est inscrite dans les coeurs et dans les esprits, ...

Remarquable introduction au débat par le président prononcé le 12/11 à la Chapelle en Vercors

A consulter sur notre site en rubriques actualités

N'hésitez à donner votre avis en utilisant les commentaires ci-dessous.

12 commentaires:

Anonyme a dit…

"Ah oui! Remarquable ! Ah, moi Jean-Louis Garnier, j'adoooooore Nicolas !" On y croit vachement...

Zébulon a dit…

On prend les paris qu'après les régionales on n'entendra plus parler (d'ici les élections suivantes) de ce débat ?

A lire cette introduction de Sarko, je me demande d'ailleurs pourquoi il est si utile de débattre sur le sujet !

Suis-je nazairien ? oui. De toujours ? non. Suis-je ligérien ? oui, mais ce n'est qu'une identité administrative. D'ailleurs je suis aussi nazairien parce que j'habite à l'intérieur du périmètre de la commune. Suis-je Breton ? non. Mais bon, si certains considèrent que Saint-Nazaire fait partie de la Bretagne, ok je veux bien être bretons. Suis-je Français. Oui, c'est ce qui est écrit sur mon passeport. Et puis ce soir je serai plus français qu'irlandais même si je préfère la guiness à la Kanter. Faut-il en être fier ? Je ne vois pas en quoi ! là encore, je suis français parce que la carte de la France est ce qu'elle est. Suis-je européen ? oui, c'est une certitude puisque la France est dans l'Europe.

Je suis ce que vous voulez, je m'en fous ! On n'est pas ce qu'on est "parce qu'on appartient à" mais on est ce qu'on est "parce qu'on participe à" la vie de sa cité, la vie de sa région, la vie de son pays, etc... et aussi parce qu'on peut partager avec d'autres des valeurs communes, inamovibles.

Mais ces valeurs sont-elles forcément plus partagées avec son voisin français qu'avec un irlandais, un danois ou un turc ? La proximité n'induit pas pour autant ce partage de valeurs, pas plus en tout cas que l'éloignement provoque la différence.

Alors parler d'identité nationale n'a aucun sens. Ca me fait penser à cette phrase que le pen aimait répéter : je préfère ma famille à mon voisin; je préfère mon voisin à son voisin, etc... Bah pas moi ! je peux tout a fait plus ressembler au voisin du voisin ...etc....du voisin de mon voisin qui habite à Bamako qu'à tante machin avec laquelle je ne partage aucune valeur malgré notre proximité spatiale, familiale et nationale.

Voilà, tonton Besson va être content, j'ai participé à son débat à la con. Je suis un bon français...

Zébulon

mafalda a dit…

Ce débat n'est pas que bassement électoraliste, il révèle aussi l'attachement du sarkosysme au nationalisme voire au racisme: relisez le discours de NS à Toulon sous la plume d'Henri Guaino, aussi édifiant que le discours de Dakar!
Si la France respectait les droits de l'homme, être français ça voudrait dire vivre sur le sol français.
Si la France respectait les droits humains, être français ça voudrait dire ne pas être obligé de cacher des sans-papiers comme les justes pendant la seconde GM
Si la France respectait les droits humains, être français ça voudrait dire pouvoir manifester, s'exprimer, se déplacer sans se faire arrêter et conduits en CRA ou en prison

SNalternance a dit…

Mafalda,
Avez-vous remarqué que le soir du match Irlande - France, il y a eu une manifestation spontanée de bonne humeur et de joie sur la place François Blancho, non pour fêté la qualification de l'équipe de France mais pour fêter celle de l'équipe d'Algérie (sans discussion possible méritée); vous avez des gens à convaincre qu'être français c'est vivre sur le sol français ; ils pensent avec raison qu'ils peuvent rester algérien ou tout du moins se sentir proche de leur ascendants algériens! Pas d'erreur SVP on a connu cela avec les portugais etc.
je respecte la liberté de fêter l'équipe de son attachement!

De manière parallèle, vous pensez vraiment qu'habiter 3 ans en Iran ou en Finlande ferait de vous une iranienne ou une finlandaise ?

Les justes ( il y en eu beaucoup dans les villages de ma petite patrie , l'est du Velay)risquait tortures, fusillades et déportation vers les camps de la mort, pas vous et les autres complices des négriers de notre époque !
Votre désir pathologique du martyr devra encore attendre !

Vous le savez bien en France on peut manifester, s'exprimer, se déplacer sans se faire arrêter à condition de le faire dans le respect des lois.

mafalda a dit…

cher Jean Louis,

Il est vrai que j'exagère beaucoup, que ma pensée est peut-être simpliste et dichotomique, mais je n'ai pas vocation au martyr ni à la repentance. Je relate seulement des faits: depuis l'avènement du petit Nicolas, il n' y a jamais eu autant d'arrestations en manif et en CRA, quand ce n'est pas un ancien ministre qui demande à une femme qui prône la liberté de revenir sur ses propos, ,c'est Horetefeux qui sort une bourde digne du FN, enfin rien ne peut être digne au FN, plutôt indigne d'un représentant de l'état français.

bref,pour faire avancer le schmilblick enfin non je réitère, je dirais qu'être français c'est choisir d'être français, de vouloir vivre sur notre sol et jouir des mêmes droits que les citoyens français.
Malgré ce que nous vivons au quotidien, je garde une vision humaniste et libertaire de la France , terre d'asile...

Quant à la réaction à la qualification de l'équipe d'Algérie, j'aime bien quand le sport déclenche des explosions de joie!mes origines espagnoles me poussent davantage à être supporter du barça

Mafalda
internationaliste et fière de l'être








Pour faire avancer ou pas lme schmilblick

SNalternance a dit…

Mafalda,
Vous ne réitérez pas ( ce qui serait dommage pour la qualité de la conversation) mais vous exprimez un point de vue tout à fait différent et que je peux partager ; bien que je doute que vous en admettiez certaines conséquences logiques :
"je dirais qu'être français c'est choisir d'être français..." dites-vous !
Cela pose en premier lieu un problème de définition, justement celui que vous vouliez éviter ..., de 'identité française ( je vous proposerais plus tard ma vision)
D'autre part, ce n'est pas le choix que font tout les immigrés sur notre sol : certains allant jusqu'à exprimer une haine tenace à l'égard de notre pays et de ses habitants !

Quant à la liberté d'expression, elle s'applique à tous, même à ceux qui nous haïssent, et qu'un député, ancien ministre disent des choses qui vous déplaisent voir aient des propos irréfléchies, c'est tout à fait permis, voir courant ; Au pire cela ridiculise celui qui les prononce.

Vous êtes la vivante incarnation de ce que vous niez : Votre comportement est la preuve de votre identité profondément française, quelle horreur ?!
(j'exagère)

mafalda a dit…

"Elle est belle la France" de MAP

SNalternance a dit…

La France de MAP ?
quésaco MAP ?


* MAP, Maghreb Arabe Presse, agence de presse marocaine.
* MAP, Mobile Application Part, protocole de signalisation SS7 utilisé pour les communications mobiles.
* MAP, Manufacturing Automation Protocol, réseau local industriel développé début des années 1980, pour la General Motors, destiné au CIM (Computer Integrated Manufacturing), dont l'équivalent actuel (années 2000) est proche du progiciel de gestion intégré (ERP).
* MAP, Manufacture d'armes de Paris.
* MAP, Mort Aux Pourris, groupe punk de la région de Québec.
* MAP, Mortier Adhésif Placoplatre, un matériau de construction utilisé pour coller les plaques de plâtre.
* MAP, Ministère des affaires populaires, groupe de rap français.
* MAP, Machine à pain.
* MAP, Ministère de l'Agriculture et de la Pêche.
* MAP, Maîtrise en administration publique, grade universitaire au Canada.
* MAP, Mutual Assistance Program, programme d'aide militaire instauré par le Mutual Defense Assistance Act signé par Harry S. Truman le 6 octobre 1949.
* MAP, Mètre cube apparent de plaquette, unité de mesure utilisé dans le cas des plaquettes forestières
* MaP, maintien en position isostatique d'une pièce pour un usinage.
* MAP, Mesh Access Point.
* MAP, Mouvement pour une Alternative du Peuple parti politique béninois
* En statistiques, MAP est une abréviation pour la méthode d'estimation du maximum a posteriori.

Zébulon a dit…

Jean-Louis,

Y a un truc qui me gène dans vos propos et ceux de vos amis du FN...oups...de de Villiers... oups...je voulais dire de l'ump!

Simple hypothèse :
Si je suis un français comme il faut (papiers en règle) et que je n'aime pas la France, que je le dis haut et fort à longueur de temps, etc... pourquoi on ne me jette pas hors du pays ?

Autrement dit, pourquoi foutrions-nous à la porte des pas-bons-français qui veulent vivre en France et garderions les bons-français qui n'en auraient pas envie ou qui - par extension- ne porteraient pas les valeurs de la France en eux. Je sais pas... par exemple les lepenistes, les villieristes, les briérons.. (non là je déconne...).

Si l'identité nationale est fondée sur des valeurs, qu'est-ce que des papiers en règle ou pas viennent faire là-dedans ?

Je trouve qu'il y a une faille dans ce raisonnement d'identité nationale.

SNalternance a dit…

Zebulon,

il est vrai que la droite la plus traditionaliste a toujours mis en avant son adhésion à des valeurs tandis que la gauche préférait des idées ; mais ce ne sont ni les idées ou concepts ni les valeurs qui font l'identité française même si elles y participent !
Ce sont des comportements collectifs et individuels qui font l'identité française ; des comportements, changeants et variés, courants sans être forcément dominants :

C'est d'abord se reconnaître soi-même comme d'ici, donc ne pas se déclarer comme d'ailleurs, quoique le faire tout en se fondant est admis.

C'est ensuite être reconnu d'ici ;
C'est le comportement social qui vous fait reconnaître comme d'ici ;
c'est ouvert à tous, mais il faut le faire et il y en a bien des manières ;
C'est une attitude qui passe, entre autres par le comportement des hommes envers les femmes, par une certaine distance envers l'autorité et les autorités, ecclésiales, politiques, patronales, littéraires etc.
nous ne sommes pas un pays où les citoyens doivent prêter serment de loyauté à la constitution.
On pourrait essayer, sur ce blog et ailleurs, essayer de faire la liste de ces comportements souvent contradictoires qui nous définissent dans le regard des autres ( étrangers souvent impitoyables avec nos défauts mais jaloux en fait de notre mode de vie) mais aussi dans le notre !

La connaissance de ce que nous avons en commun bon et mauvais en fait partie ; l'acceptation de notre passé collectif n'est pas nécessaire mais sa connaissance aide, comme de se vouloir un avenir commun et que cet avenir c'est ici qu'il se décide car quoi de plus commun à la royauté et à la république que d'affirmer de tout temps que c'est les institutions du pays qui le gouvernent et non un pape à Rome , un empereur à Vienne ou ailleurs, un secrétaire à Moscou etc...

Nous sommes le premier pays du monde où au 18° siècle , la masse paysanne a diminué le nombre de ses enfantements pour leur organiser un avenir meilleur, sans propagande ni action de l'état contre les églises et pouvoirs ;
cela fait-il partie de notre identité nationale ?!
Oui et cela en est un fondement...

mafalda a dit…

Cher jean Louis,

il faut absolument que vous lisiez le libé d'aujourd'hui il y a un article de 3 pages "comme un ennemi dans sa propre république"

mafalda a dit…

" A quoi sert le débat de l'identité nationale" de Atman ZERKAOUI
(http://www.indigenes-republique.fr/imprimer.php3?id_article=798)

j'aime bien sa façon de poser les choses et sa conclusion!