« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

samedi 25 mai 2013

Impressions de sortie du conseil suite 2


La délibération 17 instituant un plan d'action sur les copropriétés du centre-ville me mit particulièrement en verve :
"La collectivisation continue ; on sait qu'elle est d'une totale inefficacité mais on en rajoute une couche: Dès que le mécanisme d'intervention de la collectivité sera connu, bien fou sera celui qui entretiendra de lui-même son bien; tous attendrons que la collectivité le fasse aux frais des autres; cette attitude existe d'ailleurs déjà puisque on attend de connaître les avantages fiscaux avant d'entreprendre quoi que ce soit dans ce domaine et dans d'autres; La délirante politique nationale de Mme Duflot qui tend à réduire considérablement la liberté de gérer les biens que l'on loue va ajouter ses ravages à un droit confiscatoire de la préemption qui va permettre à l'administration de se substituer à l'initiative des professionnels et propriétaires privés. Vous ne le cachez pas d'ailleurs ; je vous cite " enjeux majeurs une intervention de la collectivité dans la sphère privée "
Ou encore : user du droit de préemption urbain comme d’un outil de stratégie et de maîtrise foncière, en s’appuyant sur les dispositions du P.L.H. sans qu’il soit nécessaire de justifier de projets précis avec des modalités arrêtées

Et encore plus grave car montrant combien vous n'avez rien compris aux mécanismes sociaux les plus évidents :
Vous condamnez " des mises en locations sans travaux préalables à des publics de plus en plus modestes acceptant des conditions médiocres de logements en contrepartie de faibles loyers"
Or, cette évolution du patrimoine est la plus saine qu'il soit : au fur et à mesure du vieillissement d'un parc de logements sauf valorisation du à des conditions particulières, raretés du constructible ou emplacement faramineux, les classes sociales se succèdent permettant ainsi à ceux qui ne peuvent ni patienter pour un logement social ni construire plus loin, ni louer un bien de premier rang, de trouver un toit même momentanément; Jusqu'au moment où ces biens ne remplissent plus les conditions de leur usage soit par leur état soit par leur absence de rentabilité et qu'ils sont détruits pour que le cycle recommence. 
Lorsque ce cycle fonctionne correctement tout le monde peut se loger; lorsqu'il est artificiellement arrêté, la pénurie puis les bidonvilles s'installent! 
Il y a bien assez dans notre pays d'architectes, d'installateurs divers et d'entrepreneurs pour que la refonte et la reconstruction du patrimoine se fasse comme elle s'est faite d'ailleurs jusqu’à il y a peu, sous condition que les français conservent les moyens de disposer de leur épargne et d'en retirer les fruits; L'enfer étant pavée de bonnes intentions le moment où vous allez établir les appartements collectifs à la soviétique se rapproche. Vous l'avez compris nous condamnons fermement cette ligne bureaucratique qui n'apportera rien de positifs  à nos concitoyens.  Vous n'en êtes d'ailleurs pas les seuls auteurs : les moyens de cette erreur ayant été largement crées par des gouvernements de  "droite" (sic)"
Naturellement cette charge contre leur politique provoqua l'ire de nos collègues de gauche ; je fus interrompu à plusieurs reprises et au final M. le maire me traitât de réactionnaire ce que je prends pour un compliment, puis m’amalgama au front national ce à quoi je lui répondis que l'interventionnisme collectivisme  était un trait commun au FN et au PS !

Aucun commentaire: