« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

dimanche 7 avril 2013

TINTIN ET LES GANGSTERS


Conférence-diaporama TINTIN ET LES GANGSTERS
Le fils de Rastapopulos président des États-Unis ?
Hergé n'y avait sans doute pas pensé lorsqu'il a dessiné pour la première fois, dans Tintin en Amérique, celui dont il allait faire le plus puissant de ses gangsters, le plus politique aussi. Encore que ….
La question vient pourtant à l’esprit lorsque l’on lit les aventures de Tintin avec un regard d’adulte amateur d’histoire contemporaine, et avec l’imagination sans tabou d’un gamin, comme le souhaitait sans doute le créateur du célèbre petit reporter.
Hergé raconte en effet le gangstérisme des années avant-guerre et de l’après-guerre avec autant d’exactitude et de réalisme qu’il met dans le dessin de ses décors et de ses voitures. Il en décrit les dimensions politiques avec une précision qui ne laisse pas d’étonner pour qui voit en lui uniquement un raconteur d’histoires pour petits enfants.
Sa lucidité devient quasiment prescience lorsqu’ainsi il décrit dès 1931 le pourrissement à venir des conflits interethniques en Afrique noire. C’est cette lecture quelque peu interloquée d’une œuvre d’une actualité inépuisable, que propose Charles-Henri de Choiseul au cours de conférence-diaporama qu’il donnera, à l’invitation de l’association Les 7 Soleils,  
le vendredi12 avril 2013 à 19 h à Agora, maison des associations, 2 bis rue Albert de Mun. Entrée libre.

Aucun commentaire: