« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

dimanche 31 mars 2013

Conseil du 29 03 13 suite 2

Après le budget dont tout le monde aura noté qu'il n'a pas bénéficié du soutien du groupe Communiste (Ce qui ne signifie rien quant à leur présence, certaine à mon avis, sur la liste socialo en 2014), le conseil fût plus routinier ; Mme Mahé m'apporta la précision demandée sur le nombre d'employés de la commune tous statuts ou durée de présence compris : à peu prés 1100!

La délibération 11 dont l'objet est de solliciter de Paris le droit au Dufflot pour la construction à SN, relança vivement la polémique entre majorité et l'opposition de droite et du centre qui se montra assez uni vendredi soir. Il s'agit du dispositif, essentiellement fiscal, qui remplace celui connu sous le nom de Scellier qui lui même...etc. dont le premier jet ne prévoyait pas l'application à SN!
Emmanuel James du Modem démontra remarquablement que les dispositions, certes moins généreuses, de ce nouveau dispositif, entraineraient les mêmes conséquences que le précédent ; conséquences que M. Samzun avait dénoncé très justement sans cesse : la construction de nombreux appartements trop petits pour la demande existantes de locatifs privés;
Dans sa défense et illustration de sa politique, celui-ci ne répondit pas sur le point où il était attaqué mais nous reprocha de soutenir une position de pénurie en matière de construction de logement;
Dés que je le pus, je revins sur ce point et il admit qu'en effet il ne s'agissait que de la position de l'extrême gauche et qu'il avait bien noté que nous avions continuellement était favorable à un niveau de construction supérieur à celui nécessaire (500 à 600 an) au desserrement constaté mais il développa son argumentation habituel sur les bienfaits d'une réglementation étroite de l'activité de construction me reprochant mon libéralisme affiché en la matière; Que lui répondre d'autres que sa politique aboutit à la fuite de nos jeunes et à l'insatisfaction des demandes des nazairiens  et qu'il n'arrive pas, justement car il s'en mêle trop, à à atteindre le niveau même qu'il a fixé.
La liberté des propriétaires immobiliers et des promoteurs, le respect du droit de propriété sera probablement un des débats de la futur campagne de 2014!
Ce thème devait d'ailleurs ressurgir à l'occasion de l'examen d'une délibération présentée par Mme Hottelard sous l'autorité de M. Grange, la 22, qui visait notre participation au Fonds de solidarité logement (FSL) en vue de soutenir les ménages nazairiens (138 à 341 selon l'aide sollicitée)
A cette occasion, il nous est annoncé que la ville signera un protocole départemental de lutte contre les expulsions dont, selon moi, le seul intitulé est d'une bêtise totale susceptible de décourager tout investissement locatif; Ce protocole sera compris à juste titre comme une interdiction de fait, par la mauvaise volonté des autorités, de permettre au propriétaire bailleur de résoudre un conflit avec son locataire par le départ de celui-ci et non comme une aide au relogement de l’expulsé. J'y vois encore une atteinte au droit de propriété, qui, plus est, de gens humbles, de la même nature que le droit de préemption étendu à la commune entière.
Je crains malheureusement que tant au niveau départemental que national certains autoproclamés de droite appuient les positions confiscatoires des marxistes socialos.
Peu d'autres points méritent un développement :
La délibération 25 met un point final à la mauvaise volonté de l'équipe socialiste à respecter la loi dans ses relations avec l'enseignement sous contrat;
La délibération 27 vise l'organisation du Record SNSM qui avait été l'an dernier rendu impossible par une gréve de certains employés du port; je demandais à M. le maire s'il avait pu recueillir des assurances pour cette édition; j'ai cru comprendre que son grommellement signifiait qu’il y travaillait. En résumé un conseil bref mais bien rempli que je terminais pour ma part en indiquant qu'il y avait, ce mois, 30 ans que M. Batteux présidait le conseil municipal ce qui n'eut pas l'heure de lui plaire ! Peut être pense-t-il comme moi que c'est trente ans de trop !

Aucun commentaire: