« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

dimanche 24 mars 2013

Un pape en cache un autre chez Hergé

Chers amis,

J'ai l'honneur de vous informer d'un bruit qui court avec insistance depuis quelques jours à Klow. Selon une indiscrétion recueillie auprès d'un cardinal du conclave, l’Église a failli avoir à sa tête le premier pape syldave de son histoire. Il s'agit de Mgr. Cinzanov, archevêque de Klow, condisciple et grand ami du cardinal Martini, archevêque de Milan, qui, en son temps, aurait pu lui aussi être l'élu du Sacré Collège. Mgr. Wladimir Cinzanov est réputé pour son franc-parler et sa pugnacité qui, une fois de plus, lui auront joué un mauvais tour. Alors qu'il était l'un des favoris des premiers scrutins, dans son dernier discours, il prononça une phrase vindicative qui inquiéta ses partisans et lui aliéna la sympathie de plusieurs cardinaux d'Europe centrale. Voici la sentence malheureuse qui l'a sans doute éliminé du Saint-Siège : Borduria delenda est quoniam Borduria orduria. Pour conserver la saveur du jeu de mots latin, on peut traduire : "La Bordurie doit être détruite car les Bordures sont des ordures". Selon les milieux diplomatiques syldaves, c'est à cet écart de langage que Mgr Jorge Mario Bergoglio doit son élection.Mgr. Cinzanov n'en a pas pris ombrage. Prenant son échec avec bonne humeur, il aurait déclaré à Klow au nonce apostolique qui voulait le réconforter : Moy benek kil blavek, ce qui se traduit par "Je m'ôte de là pour qu'il s y mette", et non pas "Qui s'y frotte s'y pique" comme le prétend à tort le correspondant de l'Osservatore romano.


Nantes le 24 mars 2013. 


Y. Horeau, consul de Syldavie


voir ici pour une meilleure connaissance du Syldave

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Votre Eminence,
je viens vous remercier de votre haute bienveillance envers ceux que vous daignez nommer vos amis. Quel honneur! Puis-je abuser de cette insigne faveur et m'autoriser à vous solliciter concernant une mienne inquiétude. En effet, depuis une saint Wladimir mémorable où le Roi Muskar XII a brandi le symbole de sa force légitime, nous ne l'avons plus vu paraître en public. Le peuple murmure et il murmure si fort que les rumeurs vont bon train toutes plus farfelues, je l'espère, les unes que les autres. Un communiqué émanant de la chancellerie serait souhaitable et ce, dans les plus brefs délais.
Veuillez agréer, votre Eminence, l'expression de ma toute dévouée sympathie.
Prof. B. Portasti.
PS: le monde a sans doute perdu une rare occasion de retrouver les voies de la sainteté avec l'échec de Monseigneur Cinzanov...