« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

mardi 8 janvier 2013

Y-a-t-il jamais eu de grands hommes de science musulmans ?

Un texte d'un musulman pakistanais sur le soi-disant « âge d’or » de l’islam publié sur un site pakistanais. 
A lire ici  sur poste de Veille

Extraits :
Alors que, nous vivons toujours dans l’aura de nos découvertes scientifiques passées, nous oublions qu’il n’y vraiment là que bien peu de choses à nous attribuer, bien peu dont nous pourrions être fiers, nous, en tant que musulmans.
Plus de 90% des traductions arabes des philosophes grecs ont été réalisées soit par des lettrés chrétiens, soit par des lettrés juifs
C’est durant le règne des califes abbassides, en particulier celui d’Al Mamoun (autour de l’an 813 après JC), que les érudits musulmans, au sein de sa « Dar-Al-Hikam » (sa maison de la sagesse) ont pu commencer de traduire les classiques grecs, principalement la tradition aristotélicienne. Sachant que pour cela, ils se sont essentiellement référés à des sources indirectes, perses et indiennes. Ils laissèrent également une quantité considérable de commentaires sur la philosophie grecque. Et pourtant, il n’y eut qu’un petit nombre de traducteurs musulmans, des esprits curieux pour la plupart. Plus de 90% des traductions arabes des philosophes grecs ont été réalisées soit par des lettrés chrétiens, soit par des lettrés juifs. Nous noterons avec intérêt que l’astronomie musulmane défendait une conception géocentrique, fondée sur le système de Ptolémée, que l’algèbre était initialement une discipline grecque, et que les nombres dits « arabes » étaient en fait indiens.
L’Occident avait connaissance de la plupart de ces recherches lors du 12ème siècle, au temps de la première renaissance. Bien que certains savants occidentaux aient pu voyager en Espagne pour y étudier les traductions arabes de la pensée grecque classique, ils ont pu rapidement se rendre compte qu’ils pouvaient aussi trouver les versions originales des textes grecs dans les bibliothèques de l’ancienne ville grecque de Byzance

Aucun commentaire: