« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

vendredi 18 janvier 2013

Editorial de février dans le bulletin municipal

Éditorial de notre groupe dans le prochain bulletin municipal (distribution vers la mi-février)  remis ce jour au service municipal chargé de son édition :

Changement Radical 

Les socialistes nazairiens ne veulent pas voir… 

 

Que lorsque la rue de Gaulle ou la place Blancho sont fermées, il n'est plus possible d'accéder au sud de la rue de la république et donc de fréquenter ses commerces.
Que lorsque le pont de la gare est fermé, il en est de même pour le centre-ville en son entier.
Que lorsqu'en même temps que les déviations de réseau de la refonte du centre, on poursuit, en décembre, un tâche analogue sur les boulevards Gambetta et autres rues, on prolonge le même traumatisme.
Que la voirie sur laquelle circule hélyce n'est donc pas la bonne délimitation de la zone d'indemnisation mais que celle-ci doit intégrer d'autres lieux.
Que cela n'est pas de la responsabilité d'une commission administrative tenue par la délibération qui l'a instituée.
Qu'il s'agit d'une décision politique des dirigeants de la Carene qui doivent avoir l'intelligence, si ce n'est l'humanité, de modifier la délibération initiale dans le sens de la justice. 

Que le plan de circulation a interrompu définitivement les 2 axes principaux nord-sud, réduit par la mise en sens unique la circulation ouest- est aux rues de Gaulle et de Mun.
Que l'irrigation du centre par la circulation automobile n'est plus possible.
Qu'il s'agit d'une position idéologique qui nuit à notre cité.

Commerçants et citoyens le voient et s'étonnent que la refonte du cœur carré n'ait pas été imaginée suffisamment tôt pour être réalisé simultanément.
Le rétablissement de notre cité passe par la fin en 2014 de 89 ans d’emprise socialiste sur notre ville. 

J.l. Garnier

3 commentaires:

Jean a dit…

Jean-Louis,

Je suis parfaitement d’accord avec tes commentaires.

De deux choses l’une.

Ou la municipalité veut éliminer la circulation automobile au centre de la ville demain et elle semble tout faire pour cela, il ne restera plus au centre que les commerces qui sont vraiment de proximité, la clientèle extérieure se retrouvant dans les grandes surfaces de la banlieue, dans les commerces de la Presqu’île ou à Nantes-Saint-Herblain.

Si la municipalité veut conserver des commerces ouverts sur l’extérieur au centre de la ville, au moins pour la prochaine décennie, il faut offrir aux automobilistes la possibilité d’y circuler et d’y parquer leur véhicule.
Le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’elle n’en prend pas le chemin.

Gérer les flux de la circulation urbaine, s’apprend et ne s’improvise pas, c’est une science complexe qui semble manquer aux élus de la majorité municipale nazairienne.

Cordialement.

Jean

chantal du centre ville a dit…

Il est indubitable aujourd'hui que le commerce nazairien souffre. De quoi souffre t-il? J'ai lu, par çi par-là, que la faute était imputable (presque) aux seuls travaux d'hélyce. je ne le crois pas. J'ai lu ou plutôt interprété, qu'il s'agissait d'une volonté de développer les transports en commun, pour ne pas dire interdire la voiture en ville!!! J'ai également lu que certains commerçes fermaient ( les grosses franchises) pour des questions de taxes locales, et revenaient quelques années plus tard!!! ( c'est une réalité...un constat).
bref, quoi penser si ce n'est finalement que le constat est simple : le pouvoir d'achat, non?
Ceci dit, ce qui m'a le plus frappé, c'est que des "ténors" du commerce nazairien montent au créneau, alors je me dis qu'il y a un vrai problème. je n'ai pas de réponse, mais j'habite dans le centre et mes préoccupations sont simples et vous allez pouvoir me donner des adresses, car je n'ai pas de voiture.
- ou puis-je acheter des ampoules basse consommation pour ma maison?
- où puis-je acheter des baskets à ma petite fille, sans dépenser une fortune dans les quelques commerces qui subsistent?
- Où dois-je aller pour acheter un stylo plume?
- Je souhaite me rééquiper en informatique, qui dois-je contacter, où puis-je aller?
Bref, ces quelques éléments pour vous signaler que ma colère de ne PLUS RIEN trouver en ville, m'exaspère!!!( sachant que je suis dans la partie "maudite, ou intérimaire" de l'avenue de la République.
Je n'ai plus que "au plus près", la zone d'auchan!!!!
Donc, je dois prévoir mon taxi, voire ma famille, pour organiser mes achats, donc "EN CENTRE VILLE ON DEVIENT DEPENDANT!!!".
Et cerise sur le gâteau, on me dit que tout à été fait pour je m'organise, pour utiliser les transports en commun un maximum pour mes achats de tous les jours!!! Je fais comment à 65 ans pour porter mes sacs de courses en bus????
La Stran a t-elle prévu des nouveaux emplois pour des "porteurs de courses de vieilles dames?"
Je ne retrouve plus rien du centre ville, je vais me résigner à vendre, car pour des raisons de mobilité, je n'ai pas d'autres solutions que me rapprocher des zones où j'aurais le moins de contraintes, et indubitablement, c'est pas en centre ville!!!
Envisager des solutions globales, pour répondre à quelques idéologies, font que nous, "p'tit vieux" finiront inévitablement sur la sellette!!!

Chantal

SNalternance a dit…

Chantal vous avez raison pour l"essentiel mais jusqu’à aujourd'hui au moins on trouve
les ampoules au carrefour proxi du bon passage, les baskets vous avez raison,le stylo à plein d'endroit suivant le prix que vous voulez y mettre dans les bureaux de tabac et le carrefour suscité ; Pour l'informatique, entre autres, aller bd de la libération ( 2 prestataires en face de Lamartine) ou sur le site de Dell, Totempole pour tout probléme électrique ou d'électronique, etc il y a encore des ressources