« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

mardi 12 avril 2011

Opposition (UMP-radical) St-Nazaire

Julien Bouliou de "l'écho de la presqu'ile" , fort civilement, et, de manière agressive, un internaute se couvrant du pseudo de Winston s’inquiètent de ma position après l'excellente intervention de Borloo, la semaine dernière où celui-ci a annoncé son départ prochain de l'UMP.
J'ai répondu au premier : 

"Y a pas le feu au lac! Le congrès du Parti radical se tient à la mi mai.
 L'action de Borloo ouvre des perspectives susceptibles de bouleverser aussi la scène locale et d'en reclasser les acteurs.
 Au delà de conséquences partisanes organisationnelles, c'est le contenu, l'axe d'une politique pour notre pays qui me décidera comme tous mes concitoyens probablement !"

Les positions agressivement écologistes de Borloo me déplaisent ; les lecteurs de ce blog savent bien que je considère que le "grenelle de l'environnement" est une erreur dont nous n'avons pas fini de payer les conséquences. 
Mais il s'agit là d'une politique du Président Sarkozy que NKM poursuit avec acharnement; seul de temps en temps, Fillon freine un peu! 
Or le soutien à la politique d'un homme ou d'une formation vise l'ensemble de ses actions, même si isolément l'une ou l'autre peuvent déplaire!
Pour l'instant je soutiens toujours le président Sarkozy pour l'ensemble de son œuvre et spécialement des actions comme la réforme constitutionnelle, avec une mention particulière pour la question prioritaire de constitutionnalité, la réforme universitaire, celle des collectivités ( mais je me serais bien passé du remplacement de la TP) etc.
Les propositions de méthode de Borloo, l'idée même de "république des solutions, me plaisent bien. 
S'agit-il d'une réorganisation de ce qu'on appelle la droite et le centre pour mieux tenir compte de leur diversité ou bien est-ce la mise en place d'une candidature concurrente à celle de NS ? 
A défaut d'y voir clair, je pourrais toujours suivre en militant discipliné la décision du congrès ; Quoique !
Cela ne changera rien au fait que la liste que j'ai emmené pour la campagne municipale à SN s’appelait SNAlternance, que ma candidature était celle d'un membre de l'UMP par l’intermédiaire du parti radical tant à la tête de cette liste que le même jour sur le canton Ouest. On ne peut modifier le passé et les électeurs m'identifient ainsi comme représentant de l'UMP.

Qui vivra, verra ! 
Qui sera, saura !

Aucun commentaire: