« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

vendredi 3 septembre 2010

Deux poids, deux mesures ....?!


Monsif Ghabbour, 25 ans, multirécidiviste, mis en examen pour braquage d’un casino à l’arme de guerre, délit de fuite, tentatives d’homicides volontaires sur des fonctionnaires de police, interpellé mardi dernier après plusieurs semaines de recherche (des faits qu’il nie), a été remis en liberté jeudi sous contrôle judiciaire. La mort de son complice lors de la fusillade avait entrainé des nuits d’affrontements entre la police et les « jeunes » du quartier, totalement solidaires du braqueur.
René Galinier, 76 ans, maraicher à la retraite malade, mis en examen pour avoir tiré sur deux braqueuses récidivistes à son domicile, avait été interpellé sans résistance. Il est maintenu en détention pour mettre fin « au trouble exceptionnel et persistant à l’ordre public provoqué par la gravité de l’infraction ». Son arrestation avait entrainé la mobilisation de quelques voisins et plusieurs pétitions (ils sont allés jusqu’à écrire « libérez René Galinier » sur une route).

Qui peut comprendre, admettre ?

1 commentaire:

J.V. a dit…

Ce pauvre braqueur a été contraint à ces extrémités par la société qui ose lui demander un travail pour un salaire de misère.
Que fait l'état pour aider ces pauvres braqueurs ?
Les bonnes gens profitent d'emplois privilégiés ou pire de retraites scandaleuses. En plus ils veulent défendre leurs avoirs au lieu de les partager
Les juges appliquent une juste politique de gauche. Tous les riches doivent être pauvres !!!!!