« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

samedi 31 juillet 2010

Discours de Nicolas Sarkozy à Grenoble

J'ai écouté sur BFM le discours tenu par NS à Grenoble . J'approuve en particulier l'intention de s'intéresser à l'enrichissement sans cause avouable des truands qu'annonce le développement du GIR qui réunit fisc, douanes, justice et polices.

Pour le reste, comme beaucoup d'adhérents et d'électeurs de NS, j'attends d'en voir l'application car si nous avons voté NS en 2007 c'est justement pour qu'il applique cette politique malgré le déchaînement contre elle des Gauches syndicales, associatives et politiques!

Croire que le gangstérisme a des causes sociales et qu'il est le fait des classes populaires est une erreur d'analyse grave : Dés lors que la prédation est sans risque, tout ceux qui ne sont pas retenus par autre chose  (Comme par exemple, une notion bizarre connue dans beaucoup de sociétés : la morale)  s'y livrent ; c'est d'ailleurs ce que l'extrême gauche reproche aux vilains capitalistes, non?
La majorité des français ne reprochent pas à NS ses discours mais que les actes ne suivent pas ! (en grande partie du au  fait que la gauche utilise tout les rouages qu'elle détient pour en gêner l'application)
J'approuve totalement les propositions de NS.
L'aveuglement idéologique de certains, MRAP, LDH, etc. leur fait confondre l'ensemble "les" et la partie " des" ce qui est gênant pour un dialogue que de toute façon ils ne recherchent pas.

21 commentaires:

Nathalie B. a dit…

ok pour un volet répressif pour rétablir la loi dans certains quartiers même si pour moi, la prévention et la réparation des inégalités sociales sont primordiales,mais pourquoi toucher à la nationalité? quel lien entre les deux?2012 arrive à grands pas, Ns n'a cessé de faire des cadeaux à ses copains sans se soucier des Français, il veut à nouveau leur faire peur!!!
N'est-ce pas malgré tout l'échec de la politique sécuritaire que mène NS depuis 8 ans tout en ne donnant pas à la police les moyens de prévention et de répression adéquats?
N'es-tu pas toi aussi dans un aveuglement idéologique ? si nous sommes tous aveuglés par nos idéologies, qui va nous éclairer?
je ne pense pas que nous refusons le dialogue mais nous partons de deux analyses différentes de la réalité et des solutions à apporter, sans consensus possible

SNalternance a dit…

L'embêtant avec les marxistes et certains gens de gauche c'est qu'ayant une idéologie, ils croient que tout le monde en a une et en voit là ou il n'y en a pas. Un peu comme certains religieux monothéistes, cathos de mon enfance en particulier, qui n'arrivait pas, de bonne foi, je pense, à concevoir que des hommes aient très bien vécues sans croyance de leurs types et même qu'il y ait pu avoir une morale sans cela ; ce qui est rigolo lorsqu'on veut bien se rappeler que la morale a été inventé par des philosophes grecs, athées ou d'un déisme très particulier et que la perspective d'une vie éternelle, fondement de la morale selon le christianisme, faisait rire!

Pour ma part, je suis d'un empirisme total ce qui fait qu'en dehors de l'assassinat crapuleux ou exercé à l'encontre des représentants de l'autorité ( chauffeurs de bus compris), je ne suis pas favorable à des exécutions de peine de plus de 12 ans car elles sont trop difficiles à gérer ; pour tenir les hommes, il faut un peu d'espoir. Par contre, les peines accessoires peuvent être plus longues (interdiction d'habiter le même département que ces victimes, etc...)

Revenons à nos moutons, manière de dire, ce qui te choque encore une fois c'est le discours sur la nationalité ! C'est tout à fait normal de ta part ; tu refuses de concevoir que cela ait un contenu culturel, coutumier ou légal, que cela couvre des manières de vivre, très diverses d'ailleurs dans le cas français ; voir le refus de débattre de l'identité française par cela même qui défendent une identité nazairienne !?

Si l'on admet que la nationalité a un contenu ; il est normal qu'elle puisse être supprimé à celui qui l'a acquis (pas à celui qui en a hérité) lorsqu'il n'en respecte pas les usages!
Lorsqu'on veut enter dans un groupe humain ( loges, syndicats, partis, associations,...) on doit d'abord respecter ses règles.

Nathalie B. a dit…

Qu'a à voir la délinquance avec la nationalité?
je n'ai pas d'idéologie sauf celle de la liberté

SNalternance a dit…

Oups ! refus de débattre de l'identité française par ceux-la même qui défendent une identité nazairienne

SNalternance a dit…

La liberté des truands, des maffieux, des caïds, de racketter, d'imposer leur mœurs, leurs disciplines ?!
La liberté d'aller et venir, de résider calmement chez soi en jouissant des biens que l'on s'est procuré par son travail, de ne pas s'inquiéter pour le sort de ses enfants ? Oui, celle-la des hommes et femmes de toutes origines l'attendent de forces de police efficaces et soutenues par tous§
La gauche devrait se réjouir de voir défendues les libertés quotidiennes des prolétaires !

mafalda a dit…

cher Jean- Louis,

si nous poursuivons votre logique, déchoyons de la nationalité française tous les délinquants qui portent atteinte aux forces de l'ordre!!!
NS et son gouvernement font un amalgame dangereux entre origine ethnique et délinquance. C'est cela que dénoncent en substance les communiqués du MRAP et de la LDH que je vous ai envoyés! encore une atteinte aux droits de l'homme!

que pensez-vous de la décision du conseil constitutionnel pour la révision du système de garde à vue?
c'est rigolo que ce soient les instances les plus conservatrices ( conseil constitutionnel, sénat) qui forment de véritables contre-pouvoirs alors que l'on entend peu l'opposition et les représentants de mon propre camp

Mafalda prête pour une rentrée sociale chaude

PS: pour ce qui est de la morale, j'aime bien cette citation de Léo Ferré:" N'oubliez jamais que ce qu'il y a d'encombrant dans la morale, c'est que c'est toujours la morale des autres"

SNalternance a dit…

Mafalda,
je suis très satisfait de la décision du conseil constitutionnel qui va tout à fait dans le sens que je souhaite ; Celui d'une police dont les actions ne soient pas contestés car incontestables. En ce sens aurez-vous remarque que NS a proposé que les véhicules de la Bac soient progressivement équipés à l'américaine d'une camera filmant ce qui se passe devant !
Puis-je remarquer que c'est la réforme constitutionnelle, voulue par NS, vilipendée par la Gauche, sauf Jack Lang, qui permet cette décision du conseil !
La gauche révolutionnaire a rarement été porteuse de progrès en matière de liberté ; il n'a rien d'étonnant à voir la droite défendre les droits des individus à une bonne justice.

Que des corses soient des truands ne fait pas de tous les originaires de cette ile la même chose ! Par contre qu'à certains moments et dans certaines circonstances des ethnies produisent plus de prédateurs que d'autres est avérée?
Il y a ainsi des éducations des cultures qui trouvent légitime la prise d'otages, l'esclavage, la prédation sur les non-croyants, etc .
Il est normal que gouvernement, citoyens et services en charge soient plus attentifs à ces gens jusqu'à ce que leur comportement se rapproche de celui des autres et que le pourcentage habituelle de ruffians ; Il y en aura toujours il s'agit simplement d'en réduire le nombre et l'effet.

SNalternance a dit…

La morale dans la philosophie grecque et bien d'autres ce n'est justement jamais celle des autres mais celle que l'on se donne
(Voir Epictéte etc.) individuellement ou dans une vision plus collective. Conformément à une tradition bourgeoise, voire catho, qui m'étonne de vous, ne confondriez-vous pas convenances ( cela n'existe plus guère) et morale?

mafalda a dit…

Cher Jean Louis,

Encore une fois, vous mettez mon sens de la diplomatie à rude épreuve, je vais essayer de rester respectueuse:Comment interpréter:"Par contre qu'à certains moments et dans certaines circonstances des ethnies produisent plus de prédateurs que d'autres est avérée?
Il y a ainsi des éducations des cultures qui trouvent légitime la prise d'otages, l'esclavage, la prédation sur les non-croyants, etc . " ? C'est une vision étrange de l'étranger, de l'AUTRE, non? idées reçues, méfiance? xénophobie? même si vous détestez que je vous affuble de ce terme
Admettez tout de même que Notre Seigneurie fait régner un climat délétère, raciste, sur notre république qui contamine même les gens que nous savons intelligents comme vous

Conçernant la morale, je fais de la citation de Ferré, une interprétation libertaire: notre morale individuelle que nous nous sommes forgés se heurte souvent à la morale collective, chrétienne et petite-bourgeoise

SNalternance a dit…

Chère Mafalda,
Vous employez, dans notre débat présent, Moral au sens de "Relatif aux mœurs, aux habitudes, aux règles à respecter pour avoir un comportement qui est jugé bon par la société" alors que moi je le prends dans son second sens " Relatif à l’étude philosophique du bien et du mal "
Maintenant que cela est compris de nous 2, voila un obstacle qui s'amenuise.
Or, justement, il y a des groupes humains qui n'ont pas la même conception du bien et du mal que nous , ici , mais aussi qui n'ont pas les mêmes règles pour vivre en société. Je ne prétends d'ailleurs pas que les nôtres soient supérieurs ; elles sont différentes c'est tout !
L'ignorer, ce que vous faîtes, n'amène qu'à de cruelles désillusions.
Bien entendu, et heureusement, des individus de toutes ethnies arrivent à s'extraire de la pression du groupe d'appartenance. Il est du devoir de notre état lorsque cela se produit sur notre territoire d'empêcher des bandes de restaurer par la force sur ceux qui y ont échappés ces us et coutumes totalitaires!
Lorsque l'état, notre état à nous français, renonce à l'usage de la force ouverte contre des bandes ethniques de malfaiteurs, il leur laisse le pouvoir sur un territoire et une population qui y vit.

Martin a dit…

1-

Mafalda, Jean-Louis,
Vous me faites rire à jouer sur les mots dans vos joutes verbales alors que vous savez que vous ne serez jamais d'accord tous les deux sur les concepts de morale ou de nation.
Au risque d'être mal interprété, parce qu'ici les mots sont comptés et que donc l'expression n'est qu'une troncature de la pensée, je pense que la dérive identitaire ou nationaliste sarkozienne n'est que le fruit de la crise qui elle-même ne provient que d'une seule chose : le libre-échangisme. Or vous ne parlez ici ni de l'une, ni de l'autre. Vous ne parlez que de morale, de fascisme, de xénophobie, de populations qui seraient mauvaises et d'autres civilisées, etc... Vous êtes dans la joute verbale et pas du tout dans la recherche des vraies causes et des solutions potentielles. C'est navrant pour deux élus que vous êtes. Je ne vous fais pas la morale, entendez-bien, je trouve ça seulement navrant parce que vous êtes capables plus que moi de réfléchir.

Martin a dit…

2- (suite)
Pourquoi Sarkozy s'accroche à la notion d'identité nationale ? Pourquoi Merkel mettrait bien certains pays hors d'Europe et joue la carte du libre-échange mondial "à donf" quitte à réduire drastiquement les salaires allemands et à concurrencer les autres pays européens ?
Parce qu'à partir du moment où vous ne croyez qu'au libre-échange, l'Etat et l'Europe ne servent pas ou plus à rien ou à peu de chose. Parce qu'à partir du moment ou il n'y a plus de politique budgétaire ou si peu, plus de politique monétaire, plus de politique industrielle cohérente et je ne vous parle même pas de politique étrangère, il faut trouver des sujets qui amusent la galerie ou tout du moins qui clivent. Nos puissants sont impuissants. On se replie alors sur ce qui reste, ce sur quoi on peut faire le fanfaron et faire croire qu'on est utile et s'en persuader soi-même : la notion d'identité nationale, la sécurité. Jean-Louis vous avez avez raison de dire que la sécurité est un droit et que la gauche doit s'occuper de celle des classes populaires qu'elle prétend défendre. Mais la sécurité des classes populaires qui crèvent de faim et d'absence d'avenir ça vous suffit ?
Le libre-échange poussé à l'extrême, rend nos pays non compétitifs, réduit les salaires européens, atonise la demande interne. La crise n'est pas que financière, elle provient de cette demande interne trop faible liée à un appauvrissement général de la population. Et quelles solutions nous propose-t-on, au G20 par exemple ? Accroître encore le libre-échange ! On sait bien pourtant qu'il y aura toujours des pays émergents qui viendront nous concurrencer et faire le beurre des multinationales.

Martin a dit…

3- (suite)
Tout ça pour dire qu'il serait peut-être bon de revenir un peu à Keynes et oublier Friedman en instaurant une bonne dose de protectionnisme européen pour soutenir la demande interne qui fait tant défaut depuis des décennies. Les USA ou la Chine se protègent bien, pourquoi pas l'Europe ? Ne travestissez pas mes propos qui peuvent être perçus comme nationalistes. Je fais une vraie différence entre protectionnisme et nationalisme. Je ne vous parle pas d'identité nationale ni même de protectionnisme national, je vous parle de politique économique et sociale européenne et de protectionnisme européen (et d'ailleurs quand je parle de protectionnisme je n'imagine pas un protectionnisme sur tout). Relisons Keynes, Aron ou encore Todd au lieu de nous perdre dans le nuage de fumée de l'incompétence de "Notre Seigneurie" et des économistes actuels qui sont incapables de prévoir les crises, de les analyser et encore moins de proposer d'autres solutions que "à l'approche du mur, on accélère".

Moi, la Morale, la Nation, je m'en tape. Je préfèrerais que mes élus s'attachent un peu plus à proposer des solutions plutôt que tomber systématiquement dans le panneau de la communication bougiste et électoraliste. Là, je m'adresse plus à Mafalda qu'à Jean-Louis puisque ce dernier soutient naturellement (j'ai pas dit bêtement...je n'oserais pas...) Dieu-le-Père qui ne cesse, par toutes ses actions d'appauvrir les Français et de ne donner ainsi aucune chance à notre économie de retrouver la croissance tout en faisant exploser la dette publique.

Rassurez-vous, je sais bien que la décroissante et que le libre-échangiste ne seront pas d'accord avec moi. Je n'essaie pas là de faire la synthèse ... tant vos idéologies sont inconciliables et hors du temps.

PS : Jean-Louis, relisez Marx en oubliant l'idéologie qu'on en a faite ensuite et vous verrez qu'il est le précurseur de la pensée Keynésienne.

SNalternance a dit…

Martin,

"je vous parle de politique économique et sociale européenne et de protectionnisme européen (et d'ailleurs quand je parle de protectionnisme je n'imagine pas un protectionnisme sur tout)." dites-vous;
Sur ce point je suis totalement d'accord avec vous !
Le libre-échangisme, dans tout domaine, n'est possible qu'entre pairs et à condition que tout le monde joue le jeu à peu prés loyalement ; Les politiques du Yen hier ou du Yuan aujourd'hui ne sont pas loyales.

"Nos puissants sont impuissants. On se replie alors sur ce qui reste, ce sur quoi on peut faire le fanfaron et faire croire qu'on est utile et s'en persuader soi-même "
Là-aussi je vous suis.
Mais j'étends cette analyse à tous nos politiciens professionnels et jusqu'au niveau local.
Un peu de modestie ferait du bien à tous et serait apprécié des citoyens!

mafalda a dit…

Merci Martin de votre leçon, de vos conseils de lecture! c'est important que les élu(e)s puissent réfléchir comme il faut!!! pour ma part, je vous conseillerai Gorz (tout d'abord lettres à D. mais le comprendriez-vous?) attention c'est un peu plus pointu et sensible que du Olivier Ferrand

SNalternance a dit…

Mafalda,

Vous la faites un peu prof, là...

J'avoue donc mes lectures d'été en espérant ne pas être châtie pour dévergondage.
Après une révision très partielle de l'œuvre de C. Malaparte, Je viens de terminer le livre, nouvel traduction de sa parution de 1944, de Jan Karsky, "mon témoignage devant le monde"
(Jean Karsky est l'homme que la résistance polonaise envoya jusqu'à Roosevelt à l'été 43 pour témoigner du massacre des juifs par les nazis) et je plonge jusqu'aux oreilles dans "la question identitaire territoriale" de Daniel Mandon, universitaire Lyonnais ; réflexion sur l'imaginaire social et politique à partir du cas de ma ville natal.

Martin a dit…

Jean-Louis,

Je ne vois pas trop le rapport entre ce que j'ai pu écrire et la politique locale. Je ne pense pas que localement des élus puissent dans le cadre de leur mandat jouer sur le libre-échange, le protectionnisme, etc... Par contre ils sont bien placés pour voir les conséquences désastreuses des politiques nationales ou de l'absence de celles-ci.
Ne pensez-vous pas que l'évolution de la droite ou de l'ump s'affranchit de plus en plus de ses racines gaullistes pour mieux laisser faire le marché ?

Il y a quelques années encore, certains élus ou grandes têtes de votre parti avaient des choses à dire sur la politique économique, sur l'organisation de la société. Aujourd'hui, on entend "la mondialisation....il faut faire avec", "il faut vivre avec son temps", "il faut être pragmatique", etc... Vous avez totalement capitulé non ? Ne connaissant pas vos débats internes, pouvez-vous me dire si c'est totalement volontaire (idéologie) ou est-ce simplement le fruit du pacte signé entre Sarko et le monde du Medef (pour faire vite) ? Les deux peut-être ?

Mafalda,

Si c'est trop pointu alors je ne vais pas me risquer à suivre vos conseils. Par contre, peut-être pouvez-vous me faire une synthèse "Gorz pour les nuls" ? Sinon, Ferrand, Rocard, etc...ce n'est pas trop mon truc...

mafalda a dit…

cher Jean louis l'échangiste,

c'était de l'humour ou de la déformation professionnelle.Pas de politique cet été: "l'arabe" d'Antoine Audouard ( "l'hostilité nous est plus proche que tout" Rilke),"Plaie" d'Antoine Emaz, "je me jette" de Pennequin,"le festival de la couille" (j'adore le titre et c'est l'écrivain de "fight club") de Palaniuck, "tous les matins du monde " de Quignard , "chaos calme" de Veronesi. Voilà mes préférés parmi ceux que j'ai dévorés depuis le début des vacances
Faisons fi de nos chroniques littéraires et revenons à notre fil: je ne comprends pas ou ne veux pas comprendre le lien que vous faites entre origine ethnique et délinquance.Et je rejoins Martin là-dessus, n'y a t-il pas une réponse sociale, éducative à la délinquance sans faire d'angélisme?

SNalternance a dit…

Martin,

J'ai cité votre phrase avant de la commenter "Nos puissants sont impuissants. On se replie alors sur ce qui reste, ce sur quoi on peut faire le fanfaron et faire croire qu'on est utile et s'en persuader soi-même " ;
mon commentaire ne vise que l'attitude mise ainsi en exergue;
Pour les politiciens locaux, que leur mandat soit local, municipal, départemental ou national, il me semble que les 2 camps en ce début d'année aurait mieux de se taire sur les commandes des chantiers navals entres autres exemples possibles.

Quant aux "racines gaullistes" qui sont d'ailleurs loin d'être celle de toutes les droites, il me semble très sollicité d'en tirer quelque chose d'autre qu'un sens aigu de la priorité voire de l'identité nationale ; Nul ne prétendre savoir ce que, de Gaulle, élevé avant la 1° guerre mondiale, aurait fait de nos jours.

SNalternance a dit…

Sur l'économie, le président NS ne m'a pas parue particulièrement silencieux lors de son intervention devant les ouvriers de nos chantiers, s'attirant même les félicitations du maire de SN ;

Le gouvernement français est ficelé par les traités européens dont les prescriptions les plus contraignantes dans ce domaine datent de Mitterand ou de Jospin !

SNalternance a dit…

Chère Mafalda,

Je ne comprends pas pourquoi, vous m'appelez l'échangiste !?

Je ne fais pas un lien entre origine ethnique et délinquance ; je le constate simplement :
A ma connaissance ni les Suédois ni les Norvégiens ou écossais n'ont été, malgré leur extrême pauvreté au 19° et une émigration considérable vers les Amériques, les vecteurs d'un milieu international particulièrement prédateur. Plus prés de nous et plus présent sur notre territoire Espagnols et Portugais de même.
Par contre ce phénomène a marqué et marque encore nos cousins corses et siciliens qui en sont d'ailleurs en même temps les premières victimes.

La réponse sociale, éducative à la délinquance n'est pas inutile, mais elle est totalement inefficace s'il n'est pas accompagnée par une certitude élevée de se faire prendre!

J'ai été très surpris par exemple d'apprendre récemment que le nombre de meurtres aux USA avait considérablement diminué depuis que les politiques compassionnels avaient été abandonnées pour des politiques fort répressives.