« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

samedi 1 février 2014

Une autre vision de la crise !

extraits :

"Tout ce qui foire, c'est le marché et tout ce qui est bien, c'est eux, les Maîtres. Ils corrigent, disent-ils, les imperfections du marché! Ils se donnent ainsi le droit de limiter, de contrôler votre liberté, vos préférences, telles que vous cherchez à les exprimer sur les marchés. Les marchés ne sont plus un lieu de confrontation de vos préférences individuelles, d'échange de vos efforts et de vos peines, non ce sont des lieux d'esclavage tenus par une Main de fer, dissimulée derrière la propagande anti-marché, anti-libérale."

En totalité ici 

La tache essentielle des amoureux de la liberté et des récalcitrants au nouveau féodalisme est de montrer que nous ne sommes pas en économie de marché, pas en économie libérale, et que, défendre le système actuel, c'est donner aux autres, aux ennemis de l'aide,  aide pour nous asservir.
Les gens de l'ultra-gauche qui continuent  de  crier haro sur le libéralisme, en fait, sont les complices objectifs des  Maîtres exploiteurs. Il faut, dans les analyses critiques, intégrer les renversements, les mystifications, dont le modèle est contenu dans cette phrase simple: «  A l'avenir, ce sont les fascistes eux-mêmes qui dénonceront les autres comme fascistes ». Il y a là un modèle de la propagande qui vise à faire prendre les vessies pour des  lanternes. « Ils ont dénaturé les marchés pour les rendre haïssables et ils se posent comme le recours contre ces marchés qu'eux-mêmes ont pervertis et pourris ».

Nous sommes dans un système dans lequel les  pyromanes  se prétendent pompiers. Ils paupérisent, montent les gens les uns contre les autres, afin de pouvoir se poser comme arbitres ou protecteurs.
Ils terrorisent, prétendent dominer la planète, détruire toutes les identités, suscitent la révolte, les rebellions, les jacqueries, puis prétendent vous en protéger. Au passage, ils gagnent le droit de vous taxer, de vous épier, de vous surveiller et, finalement, de vous punir:
Car exploiter ne suffit pas, il faut mater.
Bruno Bertez, 31 janvier 2014

Aucun commentaire: