« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

samedi 21 décembre 2013

Conseil du 20 12 13 suite 2

Venait ensuite le gros morceau, en théorie, de la soirée, le débat d’orientation budgétaire , marqué dans la pratique par le fait qu'il n'y a pas vraiment débat ni orientations si ce n'est : "on continue."
En dehors de votre serviteur, seul Josette Emonides fit une vrai intervention pour l'opposition, Mafalda dite Nathalie Bruneau nous lût du Victor Hugo. Mon commentaire bref :



"Délibération  4 - le DOB 2014
Le document que vous nous présentez n'est en rien un document d'orientation budgétaire mais une description de l'environnement et de la situation réglementaire, fiscal et économique de notre commune.

Cette description est précise, toujours intéressante, mais affiche un optimisme beaucoup trop marqué: vous ne tirez pas les conclusions de votre propre démonstration; notre commune  et au-delà  l'intercommunalité  seront confrontés dès 2014 à une évolution négative de leurs recettes qui ira en s'aggravant dans les années prochaines. Mais cette certitude ne vous amène pas à nous proposer de nouvelles orientations budgétaires, tout au contraire.

En matière d'investissement, on continue le plan débuté en 2009 jusqu'en 2015; Rien n'est différé ou étalé!

Pour le fonctionnement, c'est pire car la peillonade aggrave la situation. Vous affirmez maîtriser la gestion  mais c'est un doux ronron trompeur car vous n'entreprenez aucune action de nature à baisser les dépenses alors que la baisse des recettes est certaine et  que le poids des fiscalités interdit même de rêver l'augmentation de l'impôt sur les ménages.

Sans aller jusqu'à annoncer une révision des politiques publics, vous auriez pu entamer un réexamen des subventions et soutiens de tout type. Il n'en est rien : la distribution clientéliste aux frais du contribuable continue plus que jamais comme le démontrait,  il y a un instant, la délibération n°2.

Nous entreprendrons dès le mois d'avril une politique de redressement où un euro dépensé sera un euro vraiment utile pour nos habitants! Le prochain mandat sera budgétairement  très difficile, c'est pour ça  que vous nous le laissez d'ailleurs!"
Batteux pour toute réponse tenta d'établir un parallèle avec des propositions de la liste FN à Saint-Nazaire! Je l'interrompis en déclarant :" M. le Maire, c'est seulement la présence d'une liste du front national qui peut donner la victoire à vos successeurs (i.e du même camp)" Cela le fit taire.
Nos votes et nos explications de vote sur les autres délibérations ne méritent pas de commentaires sauf en ce qui concerne la délibération n° 27 par laquelle le conseil municipal fermait une crèche familial le samedi. Je déclarais que l'existence de ce type de délibération était la preuve même que la collectivité n'était pas le gestionnaire adaptée à cette prestation de service : que c'était à la direction du service de modifier au jour le jour en fonction des besoins exprimées par les utilisateurs les horaires de garderie et qu'il était aberrant de venir solliciter le feu vert, avec les délais ad-hoc, des élus pour ce faire! Naturellement cela souleva une bronca chez certains de nos collègues socialistes qui croient que la démocratie consistent à faire décider de tout par la majorité de l'assemblée.



Aucun commentaire: