« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

vendredi 1 novembre 2013

Les gens d'ici ; Toujours d'actualité


L’actualité m’amène à rappeler ma contribution au bulletin municipal de janvier 2012 :

Les gens d'ici

Les gens d'ici, qu'ils soient venus d'ailleurs ou nés ici, ceux qui habitent et travaillent dans la zone d'emploi de notre ville, Saint-Nazaire, regardent, ahuris et bientôt en colère, l'entreprise qui fût l'âme de notre petit coin de France ne plus utiliser les services de certains des leurs alors qu'il n'y a pas si longtemps, patronat local, administration d'état et élus locaux vantaient les coréalisateurs, le regroupement des PME qui permettaient d'utiliser les compétences de leurs salariés, les gens d'ici.
N'étant pas plus bêtes que ceux qui leur donnent du travail, les gens d'ici n'y voient pas l'effet d'une malignité perverse d'un donneur d'ordre qui se bat pour survivre, mais les conséquences pratiques de textes européens, qu'ils ont rejetés, permettant l'attribution de marchés aux concurrents européens des PME employant les gens d'ici ; marchés exécutés par des ouvriers venus d'ailleurs aux conditions de cet ailleurs européen qui a eu le bon sens de conserver son zloty! On notera aussi que ces gens d'ailleurs et leurs employeurs étrangers ne paient pas d’impôts ni de cotisations ici et qu'ils y consomment peu.
On ne doit pas s'étonner alors qu'en l'absence de toute proposition des "élites" locales ou nationales pour modifier cette situation, convaincus d'être abandonnés par ceux qui sont censés les représenter, ils ne jouent plus selon les règles que ceux qui se croient leurs maîtres ont l'habitude de leur faire suivre !

Aucun commentaire: