« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

mercredi 11 août 2010

Saint-Nazaire ; retour sur "les escales"

L'affluence à l'édition de cette année 2010 a été remarquable ; ce dont nous nous félicitons tous ;
Ce que nous sommes nombreux à ne pas comprendre, c'est la proclamation politique qui l'accompagne dans la bouche des organisateurs  sous la plume des  journalistes : il s'agirait d'une manifestation de métissage désavouant la politique du gouvernement !
On peut sérieusement se demander quel métissage il y a lorsqu'une foule, composée surtout de jeunes blancs, écoute de la musique africaine interprétée par des africains ; Ce n'est pas une situation nouvelle, même les racistes du sud profond écoutaient du jazz!
On peut, aussi, y voir un racisme pas très subtile  : ces noirs, quels musiciens, quels chanteurs !  Et aussi quels athlètes ! Sous-entendu : c'est tout ce qu'ils savent faire.

Quel rapport avec la politique d'un président fils d'immigré, dont le gouvernement en contient plusieurs dont une africaine très visible ? Le fait d'écouter des musiques africaines (!) jouer par des africains signifierait qu'on refuse la lutte contre une délinquance de bandes ethniques mettant d'ailleurs d'abord en coupe réglée les leurs.

Il y avait dans la foule des auditeurs plein d'électeurs de l'UMP et de toutes opinions qui aiment la bonne musique, celle qui les émeut ;

La haine pathologique de certains envers la personne même du président les amènent vraiment à dire n'importe quoi à moins qu'ils tentent juste ainsi de complaire à leurs maitres ; on vient encore d'en avoir une manifestation ce matin ; l'association des " martins pécheurs" se fait reprocher de travailler pour une mairie UMP dans la presse locale.
La liberté devient de plus en plus menacée dans notre pays par des gauchos qui font profession de la défendre !

7 commentaires:

YC a dit…

CETTE INTERVENTION POURRAIT-ELLE PARAITRE DANS LE PROCHAIN NAZAIRIEN ?

SNalternance a dit…

Oui si le prochain dépendait de moi, mais c'est encore le tour des 2 dissidents !
Par contre je l'ai envoyé à la presse locale et mis sur le blog.

Anonyme a dit…

Déplacé par la modération
Tout le monde lors des escales a vu une certaine population. Cette population correspond tout simplement à la diversité présente dans ce pays.
Non ce n'était pas un festival de noirs pour des blancs,c'était un festival de musiques noires, proposé à l'ensemble d'une population qui se compose de personnes originaires d'horizons divers.
Il est facile d'aller dans la critique infondée, d'attaquer la presse, qui, malgré tout, a réussi à fournir à ce festival une publicité intéressante et des résumés complets sur la réalité d'un week end qui devrait rester un souvenir festif, loin des amalgames TRES graves que vous faites ...
Personne n'est contre le débat, la discussion, mais vous ne semblez pas pourtant apte à écouter sérieusement les avis de certains ...
Cordialement.

SNalternance a dit…

Déplacer par la modération :
Votre post est une merveille du politiquement correct, anonyme :
"une certaine population" Qu'est ce que cela désigne ?
"la diversité présente dans ce pays"
itou mais pour moi ce n'est pas "ce" mais MON pays.
Il est curieux de définir des genres musicaux par l'appellation "musiques noires" !
Y-a-t-il des musiques blanches ou jaunes ?
Quant à la discussion ce n'est pas moi qui refuse de parler des populations et de leurs problèmes -voir mon intervention sur le PEL- mais les socialos et gauchos qui refusent d'étudier l'adaptation de nos politiques aux populations concernées.
Il y a d'ailleurs un paradoxe certain à refuser leurs identités à ces populations accueillies dans notre pays et la porter aux pinacles dés lors qu'il s'agit de musique ou de sport.

Je crois que vous devriez, vous, écouter les français.

cachez moi cette gauche que je ne saurai voir a dit…

à la demande des organisateurs (la Mairie, Cf interview de l'adjoint Président des Escales dans la presse), tous les stands qui y étaient installés, ont été tenus par différentes associations locales composées de « bénévoles ».
Parmi celles-ci, on pouvait y remarquer l’association Diwan avec sa poignée de militants indépendantistes bretons mais également l’équipe des syndicalistes de la CGT locale avec drapeaux, teeshirts et autocollants bien déployés, tenant leurs propress stand où le public pouvait se restaurer et se désaltérer…
Vous avez dits bénévoles ?
Certains se sont posés une autre question : Qui a touché la recette des stands ? Pour financer les manifestations de demain?

SNalternance a dit…

" cachez-moi ..."

Depuis les fêtes de la mer, et peut être même avant, c'est une tradition que la recette, plus exactement le bénéfice, des stands des associations et groupements de tous poils leur revienne; C'est même une condition de leur présence et une exigence de leur part lors de la modification du modèle d'organisation il y a 20 ans.

Je n'ai vraiment rien à dire contre cela, au contraire ; il est très bien que les associations se procurent d'autres recettes que les subventions ! Des produites issus du travail de leurs membres rien de mieux !

SNalternance a dit…

Sur ce thème des musiques africaines une réaction très intéressantes d'un lecteur du Monde à l'article intitulé " Une histoire musicale des indépendances africaines"

http://www.lemonde.fr/culture/reactions/2010/08/14/une-histoire-musicale-des-independances-africaines_1399030_3246.html

"formidable répertoire des musiques traditionnelles africaines, des musiques parmi les plus riches et les plus complexes qu'il soit? Ce répertoire est malheureusement en train de disparaître, "colonisé" par des musiques électrifiées, aux sons simples, et aux rythmes binaires, venus des pays du Nord.... Sauvons le patrimoine culturel de l'Afrique, tant qu'il en est encore temps."