« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

mercredi 25 août 2010

"Roms : un magistrat nantais se paye le gouvernement"

C'est le titre de l'article de rue89 ici http://www.rue89.com/ mais l'ordonnance du magistrat, M. Castagne,  http://asset.rue89.com/files/ordonnance_nantes1.pdf , répond à une demande d'expulsion présentée par le Président du conseil général de Loire atlantique, c'est à dire les socialos !
Répondre à la demande des gestionnaires de gauche par le constat que la politique du gouvernement de droite oblige à suspendre l'application de leur droit à obtenir l'expulsion pourrait paraître habile mais en fait la décision du magistrat révèle la profonde perversion du fonctionnement de la justice qui s'est mis en place jusqu'à contrevenir profondément aux principes républicains ; Le magistrat n'a pas à porter d'appréciation, comme il le fait, sur la politique d'un quelconque gouvernement de notre pays, mais seulement à dire le droit comme il l'énonce d'ailleurs dans les premières lignes de l'ordonnance ; il y a encore quelques années la loi qualifiait de forfaiture, nulle de plein droit, ce type de décision. Il serait urgent que le parlement revienne à de telles dispositions!


On ne peut durablement supporter qu'un droit aussi fondamental qu'ici celui de propriété, et d'autant de propriété Publique, ne soit pas respecté parce que le juge n'apprécie pas la politique du gouvernement démocratiquement désigné!

2 commentaires:

SNalternance a dit…

Mafalda et al.

Ce post porte sur une dérive judiciaire profondément antidemocratique ; je n'y accepterais donc pas une dérive sur la soi disante affaire d'expulsion de Roms qui occupe les biens pensants de gauche;
Quant au fait que l'indignation se fasse ressentir fortement à droite, je ne l'ai pas observé, moi, en situation; Tout au contraire une bonne partie de notre électorat reproche au président de dire et de ne pas faire

SNalternance a dit…

La loi ou le goupillon ?

Réflexion remarquable de Philippe Bilger sur son blog http://www.philippebilger.com/blog/2010/08/la-loi-ou-le-goupillon.html

Rappelons que la supériorité du pouvoir spirituel sur le pouvoir temporel a été refusée efficacement par nos rois lorsque le pape tenta de l'établir (1302)
Depuis lors en France, il n'y a pas d'autorité supérieur de quelque nature que ce soit autre que le souverain c'est à dire le peuple