« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

mardi 13 avril 2010

Aprés le département , la Carene suggère un incinérateur

Ouest-France et Presse-Océan de vendredi dernier rapportait que la Carene, renversant son choix sans issue de 2004, vient de lancer le processus qui devrait aboutir à une solution autre que l'exportation, ni convenable ni durablement certaine, de nos ordures : l'incinération.
C'est une  bonne nouvelle dont il faut se réjouir comme je le déclarais déjà le 11 février 2010 sur ce blog après l'annonce du président du conseil général.
Naturellement les verts... de rage réclament des études ; comme si le sujet depuis 20 ans n'avait pas été suffisamment étudié.
Ce n'est pas des études mais un peu de bon sens, un peu aussi de capacité à gouverner qu'il faut montrer en réalisant rapidement une installation de qualité pour régler le problème.
J'ose espérer que les quelques élus de droite au conseil communautaire ne vont pas joindre leurs voix aux pastèques pour retarder ce projet ; nous saurions alors nous en souvenir !

Personnellement j'apprécie de voir nos adversaires socialistes rejoindre la position que nous n'avons cessé de défendre ; un vrai délice comme je le disais déjà dans le post susvisé. 

NB : l'activité tintinophile de vendredi dernier m'a empêche d'intervenir plus tôt sur ce sujet ; Jacques Hiron a prouvé pendant une heure la parfaite adéquation, technique, entre Hergé et son temps puisque chaque avion dessiné était accompagné de la photo de sa version réelle.
Merci à nos amis de l'aéroclub et du musée de l'aviation de la Baule pour leur accueil et aussi aux philatélistes d'Airbus pour leur remarquable exposition.

13 commentaires:

DP a dit…

Bonjour,

C'est vraiment drôle de voir un tel retournement de décision pour evacuer nos ordures ménagères.
L'incinération a toujours été un moyen efficace et même on y récupère de l'énergie,totalement durable cette idée.

Gattaca a dit…

Pourquoi craignez-vous un vote défavorable de la part des quelques élus de droite au conseil communautaire ?
Ces élus, ou leurs conseillers, parlent autant que vous des "pastèques", vous le savez bien et et c'est la raison pour laquelle vous usez - avec raison - de cette terminologie pour vous assurer de leur soutien. Votre crainte et votre menace - "nous saurions alors nous en souvenir !"- sont pure rhétorique mais s'avéreront sans doute efficaces...

mafalda a dit…

cher Jean Louis,

je ne pense pas qu'ils se rendent à votre sage avis ( enfin sage!!!) c'est juste une question économique, les incinérateurs offrent une solution moins onéreuse mais catastrophique pour l'environnement ( comme le transport de nos déchets aujourd'hui). la situation actuelle n'est pas acceptable mais l'incinérateur est une vision à court terme. peut-on demander à des gens en fin de course d'être visionnaires???
C'est mettre de côté toute une démarche écologique de tri, de valorisation, de recyclage , une éducation à la réduction des déchets pour chaque citoyen, sans culpabiliser mais en responsabilisant chacun. Je parle des citoyens, que dire des entreprises et des collectivités!? L'incinérateur, c'est la facilité sans aucune réflexion!!!

SNalternance a dit…

Gattaca,

J'ai la plus grande crainte quant au comportement de Bobby dont je suis bien placé pour savoir qu'il est capable de n'importe quoi !

Mais je ne désespère pas de voir les conseillers de Pornichet et leur leader travailler les dossiers communautaires et appuyer les bonnes décisions même lorsqu'elles ont mon soutien !

SNalternance a dit…

Mafalda,

En l'état actuel de mes connaissances, l'incinérateur est plus cher que la mise en décharge même la plus écolo et durable.
Ils sont aujourd'hui , par contre, bien moins catastrophique en termes d'environnement que celle-ci, bien qu'il faille prévoir la conservation des suies qui contrairement aux mâchefers ne sont pas réutilisables.

mafalda a dit…

En tant que pastèque aux graines noires, cette solution me révulse.
Laisser entendre comme notre ministre des finances locales que l'écologie coûte cher nous montre le vrai visage du PS: on se ripoline en vert pour les élections, on oublie tout une fois élus et même une part grandissante d'électeurs qui pensent que social et écologique sont intrinsèquement liés pour améliorer notre société, pour un mieux-être pour tous!

SNalternance a dit…

Mafalda,

Je ne connais que des Pastèques aux graines noires ! Quelles sont les autres couleurs existantes ?

Le PS est prudent, et l'UMP devrait l'être plus encore, car il y a une part grandissante d'électeurs qui ne supporte plus de se voir imposer des comportements délirants et couteux au nom de présupposés écologiques.
Réchauffement climatique puis changement (?!) climatique sont devenus la grande narrative politique de notre époque, en remplaçant le Marxisme en tant que force dominante pour contrôler la liberté et les choix de l'homme.
Dans votre cas cela n'a pas remplacé le marxisme mais s'y est ajouté!
Mafalda, vous êtes la preuve de l'existence des Pastèques

Zébulon a dit…

Oui écologie et social sont liés.

Exemple : toutes les réglementations HQE, BBC etc qui nous tombent dessus ces temps-ci vont je crois un jour nous empêcher de sortir des logements à bas coût (en deux mots) et évinceront par conséquent bon nombre de ce qu'on appelle les primo-accédants qui en fait n'accèderont pas ! Idem pour le logement social d'ailleurs !

J'ai rien contre l'écologie raisonnée mais y a un moment, les normes, les réglementations et les positions dogmatiques à la mode sont anti-sociales (pour reprendre une jolie chanson).

Moi je suis pas trop pastèque... c'est bien parfois l'été pour de désaltérer. Mais ça ne vaut pas un petit jaune.

SNalternance a dit…

Pour ma part , Zébulon, c'est plutôt un petit blanc frais mais pas trop.

Je partage par contre totalement votre souci devant le blocage économique, pas seulement, qu'entrainent cette dégringolade, cette gerbe de normes ; Il n'y a pas que dans le secteur de la construction que le problème est en train de devenir crucial.
Le grenelle 2 promet d'atteindre des sommets dans la création de procédures et de normes sourcilleuses.

mafalda a dit…

croquer de la pastèque bien fraîche en sirotant un vieux rhum à température ambiante...
La pastèque ce n'est pas la contrainte, c'est la liberté
Ok avec vous pour les normes imposées sur tout et n'importe quoi, évoluant tous les 2 ans pour ouvrir de nouveaux marchés, c'est parce que les pastèques sont récupérées par la marchandisation!
consommer moins, avec moins d'emballages, trier ses déchets, les recycler, faire réparer plutôt que de racheter, utiliser la marche à pied, les transports en commun etc... est-ce dogmatique?

SNalternance a dit…

"croquer de la pastèque bien fraîche en sirotant un vieux rhum à température ambiante..."
Mafalda vous avez là une excellente proposition que j'attends avec impatience de concrétiser.

je vous rejoins volontiers sur vos désirs de vie simple et saine ("il faut cultiver son jardin") à condition quelle soit choisie et quittée librement.
Je crains d'ailleurs que la pastèque fraîche au cœur de l'été soit déjà en infraction!
Je ne comprends pas que personnalité aussi fine que vous ne voit pas que l'érection de normes infantilisantes est consubstantielle à la mise en application de l'écologie politique.

Dumas a dit…

Si vous pouviez trouver un incinérateur pour y brûler toutes les bisbilles de votre droite locale, ce serait aussi franchement un bon service rendu à tout le monde !

mafalda a dit…

Ce n'est pas qu'une érection de règles infantilisantes, c'est du priapisme que la récupération écolo par le capitalisme nous impose "Que nous sommes, écrit André Gorz dans Ecologica, dominés dans notre travail, c'est une évidence depuis cent soixante-dix ans. Mais non que nous sommes dominés dans nos besoins et nos désirs, nos pensées et l'image que nous avons de nous-mêmes. C'est par lui, par la critique du modèle de consommation opulent que je suis devenu écologiste avant la lettre."