« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

dimanche 12 juillet 2009

Options du TUR ; l'essentiel : la fréquence !

La subvention gouvernementale au titre du plan de relance fait passer le Transport Urbain Rapide (TUR) de projet à réalisation.
Reste à en arrêter les principales dispositions ; le débat se focaliserait sur des options d'itinéraire ? À tort !

Toutes les options ne doivent être examinées que sous un seul angle : la fréquence de passage des bus !
Pourquoi ?
La prestation de transport collectif doit être aussi disponible que le recours à sa voiture. La disponibilité du bus, c'est le temps pendant lequel on l'attend ; plus ce temps est court, plus la disponibilité du bus se rapproche de celle de la voiture.
Moyen ?
Vitesse et régularité ! Réduire de 2 mn par sens le temps de parcours permet, ici, d'améliorer d'une minute la fréquence à nombre égal de bus.
Seule une forte fréquence peut convaincre ceux qui la constatent à leur porte et près de leur destination. Cela seul peut entraîner un changement de comportement des Nazairiens.

Certains comptent sur des mesures de restriction de l'usage (circulation et stationnement rendu plus difficile ou onéreux) pour ce faire. Nos commerces, nos administrations, nos entreprises attirent quantité de gens qui n'ont pas et n'auront jamais d'alternatives à l'usage de la voiture ; voulons-nous les faire fuir ? Et les habitants du centre !

Lorsque l'espace public n'est pas suffisant pour affecter à la circulation des voitures un couloir parallèle à celui des bus, il faut reconstituer à proximité stationnement et approche des lieux pour voitures

1 commentaire:

Mathias a dit…

En effet, vous avez tout compris.

De plus, l'objectif doit être de relier n'importe quel point A, à n'importe quel point B de la ville, en empruntant au maximum une correspondance, et le temps de parcours entre ces deux points doit être inférieur à une heure (soit le temps de validité du titre de transport). C'est donc pour celà que les fréquences sont aussi un point important (pour les correspondances).
L'amplitude est aussi un enjeux important, de 05h à 00h, par exemple, voir jusqu'à 01 les week-ends, avec un bus toutes les 5/10min en heures de pointe (de 7h à 19h), et toutes les 30min en heures creuses (de 5h à 7h, puis de 19h à 00h/01h).
Ce type d'horaire doit être généraliser aux 5 lignes princiaples, avec des aménagements fort de l'espace public, notamment afin de faciliter le respect des horaires, la fluidité, et surtout la vitesse...