« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

mardi 23 octobre 2007

Batteux conférencier (suite) demande de report

Le 15 octobre 2007
à Monsieur GUILLEN
Président de l’U.I.A.
LRAR

OBJET : Conférence de Monsieur BATTEUX du 20 novembre 2007

Monsieur le Président,

J’ai constaté avec étonnement l'annonce sur le programme de votre association d'une conférence de Monsieur BATTEUX (maire de Saint-Nazaire), le 20 novembre 2007, sur le thème : « Le développement urbain ».

Comme vous le savez, nous sommes dans la période préélectorale où les possibilités de communication des candidats sont réglementées et M. Batteux a déclaré briguer un 5ème mandat.

L’U.I.A. transgresse le code électoral (Article L52-1), en lui permettant la promotion des réalisations ou de la gestion de la collectivité qu'il dirige.

En effet, de tous les intervenants de votre programme, M. Batteux est le seul politique en place. Il n'est pas un technicien de la question qu'il présente.

Son intervention s'appuiera sur des documents, schémas et photos produits pour ou par le service communication de l’agglomération qu'il dirige. Le cas échéant, nous ne manquerions pas de le faire constater par huissier afin d’intégrer les dépenses afférentes à son compte de campagne.

L'annonce par votre programme, très largement distribué, de sa conférence nous paraît déjà être constitutif du caractère publicitaire réprimé par l'article sus cité.

J'insiste vivement pour que cette conférence soit reportée après l'élection municipale.
Dans cette attente, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées.


Alain RICHARD
Directeur de Campagne de la liste SNAlternance

2 commentaires:

cecile a dit…

Monsieur Garnier ,pourquoi n'iriez vous pas débattre avec Monsieur Batteux face aux adhérents de l'UIA?

SNalternance a dit…

Cher cécile,
C'est trés volontiers que je débattrais avec JB du développement face aux adhérents de l'UIA.
Croyez vous qu'il acceptera ?
J'en doute fort au vu de son action réelle dans le domaine susvisée
(1982 : 68348 habitants, 2007 : 68200 h. Quel développement!) et sa diificulté à supporter la contradiction.