« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

dimanche 6 septembre 2015

Regardez les faits !

De simple citoyen chez maxime Tandonnet:
Regardez les faits:
– pas une loi de porté économique qui ne réduise les capacités de développement des PME/TPE ou leur liberté. Pas une qui n’accentue pas le fossé entre les grandes entreprises, ou celles du glacis de connivence et le privé. Pas une qui sous prétexte de moralisation ou de progrès n’institue de nouvelles contraintes et de nouveaux transferts de droits comme de ressources au profit d’acteurs adoubés.
– pas une loi de porté sociale qui ne détruise des emplois, sauf augmenter celui des fonctions publiques ou assimilé. Pas une qui ne complexifie encore un peu plus l’état de droit.
– pas une loi sociétale qui n’ait pas été passée en force, avec force annonces reniées dès le texte passé. Pas une qui n’augmente l’intrusion de l’état et de ses services dans les plus privées de nos décisions. Pas une qui ne réduise comme peau de chagrin la jouissance de ce qui est privé, y compris la famille et la propriété. Pas une qui n’oppose le droit des uns et la liberté des autres.
Et l’avenir promet. Que ce soit la généralisation de la surveillance, du politiquement correct sous adjudication, de la régulation de nos moindres décisions, morale comme économique. Ce n’est pas seulement la structure de notre société qui est minée, c’est notre quotidien le plus élémentaire qui est en jeu. Je pense par exemple aux objets connectés et à notre liberté à disposer de ce que nous payons, comme les transports ou l’énergie (le fameux effacement), ou ce que nous possédons comme la monnaie. Tout le monde sait que l’argent qu’on dépose sur un compte bancaire cesse de nous appartenir. Nous ne détenons qu’une créance (la moins privilégiée bien entendu) sur la banque en question. Qu’en sera-t-il quand ils auront imposé la fin du cash?
Par contre, tous les textes concernant leur devenir, leurs avantages, leur pouvoir sont à sens unique. Moins ou plus de contrepouvoirs, la généralisation de la représentation obligatoire via un glacis autorisé non représentatif, des lois d’exceptions en pagaille, le fait du prince et bientôt des marquis érigé en norme.
La vague migratoire actuelle? Elle trouve son origine dans le suivi de la déstabilisation au moyen orient et en Afrique. Nos dirigeants l’ont voulue et organisée, en ont financé le coût, en ont géré l’apparence et les justifications, interdit la critique."

Aucun commentaire: