« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

jeudi 21 janvier 2016

La lettre de janvier du  Président de Vigilance Halal

 

 

Voir la version en ligne Cliquer ici pour éditer
 

Madame, Monsieur
>
> Tout d'abord je vous présente tous mes vœux pour vous et ceux qui vous sont chers au seuil de cette nouvelle année. Et bien sûr tous mes vœux les plus ardents pour l'avancée de notre combat contre le halal.

Je voudrais revenir sur un point particulièrement important de ce combat. En effet nous ne luttons pas seulement pour l'amélioration de la condition animale et le retour à des règles sanitaires strictes dans les abattoirs, ainsi que pour la surveillance des circuits financiers opaques qui alimentent l'islam. Notre combat est un combat global de civilisation, par la prise de conscience du problème mondial du halal. Et c'est pour cela que nous ciblons essentiellement le halal, ce qui amène certains à nous reprocher de ne pas parler du casher , les faux parallèlesi sont en général un pretexte à l'inaction … Même s'il est critiquablele casher reste confidentiel , il n'a pas cet aspect « rouleau compresseur » du halal, et il sera de toutes manières englobé dans les mesures d'interdiction de tout abattage rituel. Le halal n'est pas une manière exotique de cuisiner et de vivre comme certains le pensent, ou d'abattre les animaux, c'est la mise en œuvre de la sharia ( loi islamique non modifiable car de nature « divine ») qui est totalement incompatible avec notre corpus juridique. C'est le cheval de Troie de l'islamisme comme l'ont démontré Malika Sorel, Gilles Kepel ou Djemila Ben Habib. Tout doit être halal selon cette loi qui s'applique à tous les actes de la vie, produisant des règles absurdes et une tartufferie implacable : par exemple la codification du mariage temporaire qui permet une prostitution « halal », « cachez ce sein que je ne saurait voir ». Il faut reconnaître une grande efficacité à ce système qui joue sur deux tableaux, une énorme machinerie financière qui alimente les réseaux, alliée à l'obscurantisme religieux, le tout maintenant les populations musulmanes du « Dar el Harb » dans un ghetto alimentaire contraire au vivre ensemble..

A telle enseigne que le halal s'insinue partout : le bio s'est mis au halal, le foie gras, les régimes végétariens et vegan, les sites de rencontre, les Kellog's, les Quick, les rations militaires, les cantines, et j'en passe. Face à ce rouleau compresseur, je dis à nos amis des associations de défense des animaux, ainsi qu'à ceux qui pensent que la solution est dans le végétarisme et la fermeture de tous les abattoirs qu'ils sont dans une bataille perdue d'avance en ne voulant pas voir la réalité dans sa globalité. Je leur demande donc de ne pas nous ostraciser au motif que nous stigmatiserions et ne défendrions pas assez les animaux ! Les avancées que nous ne manquerons pas d'obtenir leur permettront des avancées substantielles dans leur domaine, à condition de ne pas brouiller le message.

Notre combat continue donc avec en premier lieu l'information tous azimut (conférences, lettre email et courrier). A ce titre nous allons participer pendant un mois ( 2 Avril-2 Mai) à un boycott partiel des bouchers refusant de communiquer sur le mode d'abattage, avec une mobilisation de tous, nous vous tiendrons au courant très rapidement des modalités. Nous avons également prévu des manifestations devant les Quicks halal, avec distribution de tracts informatifs. Et puis notre vaisseau amiral c'est notre site internet avec la page Face Book et Twitter qui permettent une diffusion « virale de l'info. En parallèle, notre réseau de correspondants sur tout le territoire s'étoffe chaque jour, avec même des liens internationaux par exemple « Boycott Halal » organisation australienne très active et qui a compris la globalité des enjeux. Dans le cadre de ce travail d'information, nous continuons notre travail scientifique avec notre conseil , le Dr Jean Louis Thillier, avec notamment un ouvrage en préparation sur l'antibio-résistance induite par l'abattage halal et l'élevage industriel.

Ensuite nos actions judiciaires restent notre principale arme, car nous avons la faiblesse de croire que nous sommes (encore ?) un Etat de droit. Cinq recours administratifs sont en cours, deux plaintes pénales ( St Etienne et Alès) sont initiées. Nous avons été déboutés pour notre plainte à Belfort sur un motif formel d'irrecevabilité liée au manque d'ancienneté de Vigilance Halal (moins de 5 ans) . Nos efforts même infructueux nous servent à constituer un dossier de « Recours en Carence » devant la cour européenne car le refus persistant des autorités à examiner nos arguments de fond est patent.

Nous avons également pour cette année un projet ambitieux qui est de faire connaître en France Mary Temple Grandin, professeur d'université aux USA spécialisée en communication animale, autiste et qui du fait de ce handicap est devenue « l'interprète des animaux » (Edition française Odile Jacob). Elle a conçu un système dont sont équipés plus de la moitié des abattoirs aux USA et Canada qui permet de supprimer le stress des animaux sur la chaine d'abattage. C'est cela le pragmatisme anglo saxon alors qu'elle est superbement ignorée en France où nous préférons les discussions sur le sexe des anges qui ne débouchent sur rien. Notre rêve un peu fou est de faire équiper les abattoirs français de ce système, dans un cadre global d'amélioration incluant bien sûr l'arrêt de tout abattage rituel. Nous avons inclus également dans notre combat la lutte contre les usines d'élevage industriel qui sont une catastrophe économique, environnementale, le triomphe de l'animal machine de Descartes, et les fossoyeurs d'un certain art de vivre gastronomique.

Et enfin nous aimerions avancer sur notre projet de label spécifique incluant mode d'abattage, de transport et d'élevage, des actions sont en cours, nous vous tiendrons au courant.

Donc une année 2016 très intense où vous pouvez nous aider de toutes sortes de manières, financière bien sûr, c'est important, mais aussi par une « vigilance citoyenne » en n'hésitant pas à nous communiquer toute info vous paraissant importante, en organisant des conférences, en distribuant des tracts, en collant nos autocollants, en discutant avec votre boucher…

Vous trouverez en annexe de cette lettre mensuelle qui complète nos lettres hebdomadaires plus factuelles un document à télécharger et à imprimer sur le volet sanitaire de la problématique du halal.

Avec mes remerciements pour votre soutien fidèle.
>
> Alain De Peretti
> Président de Vigilance Halal

 
 
 
 
 


Aucun commentaire: